Aves, p�le ornithologique de Natagora

Pourquoi le document n’aborde-t-il pas les problèmes éthiques liés à la chasse, la tenderie, la fauconnerie ou la collection d’œufs ?

Il n’y a aucune raison de faire état de repères éthiques pour la tenderie et l’oologie (ou collection d’œufs), puisque le législateur a tranché et que ces activités sont totalement illégales en Wallonie et en Région de Bruxelles-Capitale. Soulignons toutefois que la photographie d’oeufs ne doit pas se substituer à leur collection.

En ce qui concerne la chasse et la fauconnerie, il est important de bien distinguer ce qu’est une activité, la pratique d’une activité et les personnes qui l’exercent. L’ornithologie de terrain, la chasse et la fauconnerie sont des activités. Toute activité, quelle qu’elle soit, gagne à être encadrée par des principes éthiques. L’objectif  du texte se limite à fournir des balises pour la pratique de l’ornithologie de terrain ; ce sont les chasseurs et les fauconniers qui doivent réfléchir à un cadre éthique pour leurs propres activités. Ceux qui sont opposés à la pratique de la chasse pourraient s’étonner que le texte ne prenne pas position pour ou contre la chasse. Ce n’est pas le rôle d’un comité d’éthique de prendre cette position, mais bien celui des personnes et des associations. Rappelons si nécessaire ici qu’Aves a inscrit dans ses statuts sa position concernant les activités cynégétiques. De même, ce n’est pas le rôle d’un comité d’éthique d’interdire la pratique d’une activité en dehors de celle qu’il tente de réguler. Si l’on souhaite limiter ou obtenir l’interdiction d’une activité, les moyens adéquats sont de l’ordre de la sensibilisation, du débat public et citoyen ou des pressions politiques.
Enfin, l’activité de chasse est une exploitation de la nature en tant que ressource ; elle implique le prélèvement non négligeable d’individus au bénéfice de certaines personnes et un dérangement considérable. L’activité d’ornithologie de terrain repose, elle,  sur le respect de l’oiseau dans son habitat naturel et le partage des observations. Clairement les valeurs liées à ces activités sont très souvent en opposition. Ceci implique que les contacts entre personnes, ornithologues et chasseurs, puissent être difficiles, et c’est peu dire.  Il importe cependant que ces rapports restent corrects, dans le respect des valeurs que chacun défend et qu’ils tendent, si possible, vers le dialogue et la tolérance réciproque.

Newsletter Aves

Vous souhaitez recevoir la newsletter de la Centrale Ornithologique Aves ?

Désinscrivez-vous de notre newsletter