Aves, p�le ornithologique de Natagora

Longue-vue et trépied

Le choix de la longue-vue

Dans certains cas, les jumelles ne sont pas suffisantes pour observer correctement les oiseaux sans les déranger. Une longue vue est alors un outil nécessaire pour profiter au mieux de l’observation.

Une longue vue est composée de deux parties : un oculaire et un corps comprenant le mécanisme de mise au point et l’objectif. L’oculaire se fixe sur le corps de la longue vue. C’est souvent un zoom (20 - 60 x ou 25 - 50 x) mais il existe des oculaires à grossissement fixe (30 x ou 45 x). Les ornithologues utilisent de plus en plus les zooms, particulièrement pour visualiser des détails (lecture de bague...) ou identifier un oiseau très lointain.

C’est surtout le budget qui va influencer le choix de la longue vue. Les meilleures sont celles à l’optique à Haute Définition (HD), particulièrement si on désire faire de la digiscopie.

Le choix du trépied

C’est un accessoire obligatoire pour l’ornithologue qui utilise une longue vue. Le trépied permet de stabiliser la longue vue et de réaliser des observations correctes, sans trembler. Il existe des trépieds en aluminium et d’autres en carbone. On choisira son trépied en fonction de la hauteur (selon sa taille), de la stabilité (plus il est lourd, plus il est stable) et de sa maniabilité.

Au-dessus du trépied, on fixe une tête ou une rotule qui va accueillir la longue vue et qui permet de la tourner horizontalement et verticalement. En ornithologie, on utilise surtout des têtes avec une manette pour faciliter le suivi d’un oiseau en mouvement.

Comment utiliser la longue-vue et le trépied?

La longue vue se fixe sur la tête du trépied au moyen d’un “plateau” qui se visse sous la longue vue. Les modèles récents peuvent parfois s’adapter directement sur la tête du trépied.

On fixe ensuite le plateau et la longue vue sur la tête du trépied en veillant à bien enclencher la sécurité pour éviter la chute de la longue-vue.

Attention, le matériel optique est fragile et doit être protégé des coups, des intempéries et du sable notamment. Il est aussi important de le nettoyer régulièrement. Cliquez ici pour savoir comment vous y prendre.

Newsletter Aves

Vous souhaitez recevoir la newsletter de la Centrale Ornithologique Aves ?

Désinscrivez-vous de notre newsletter