Aves, p�le ornithologique de Natagora

Protection des nids et colonies d'hirondelles existantes

Très souvent, les personnes qui hébergent chez elles des nids d'hirondelles ignorent les difficultés auxquelles ces oiseaux sont confrontés pour trouver des site où nicher et l'état actuel des populations.

Des actions de sensibilisation sont donc utiles pour apporter une information adéquate et convaincre de l'importance de maintenir ces nids. Si besoin, il peut être fait appel aux agent du Département de la Nature et des Forêts (DNF), qui peuvent apporter un soutien utile dans ces démarches : en effet, les Hirondelles et leurs nids sont entièrement protégés par la loi.

Parfois, il est également nécessaire de proposer des solutions afin de limiter les désagréments causés par la présence d'Hirondelles. Pour l'Hirondelle de fenêtre, cela se traduit par la pose de planchettes sous les nids pour limiter les salissures par les fientes.

Les hirondelles peuvent aussi profiter avantageusement de zones boueuses entretenues à proximité des colonies et où elles peuvent aller puiser la matière nécessaire à la construction des nids. En milieu urbain, il est parfois nécessaire de disposer des bacs à boue artificiels.

Enfin, si des colonies sont menacées ou détruites, si les actions de sensibilisation échouent, en dernier recours, une plainte peut être déposée auprès du DNF.

Pose de planchettes

La méthode classique pour se protéger des fientes est la pose de planchettes sous les nids.

Ces planchettes, généralement placées sur des équerres placées +/- 50 cm sous les nids, doivent avoir environ 25 cm de large. On conseille généralement de laisser un espace de 1 cm ou 2 entre le mur et la planchette pour éviter que les hirondelles ne se mettent à construire un nid sous la planchette. Nous vous proposons un plan détaillé de montage de ces planchettes.

Maintien de zones boueuses

La boue est le matériau principal utilisé par les hirondelles de fenêtre pour construire leur nid. Mais en milieu urbain, la boue est parfois difficile à trouver. Et quand elles peuvent malgré tout construire un nid, les hirondelles doivent souvent se contenter d'une boue rare, de moindre qualité, sableuse et les nids s'en voient fragilisés.

Pour pallier à l'absence de boue dans nos villes bétonnées, des zones boueuses peuvent être entretenues, où les hirondelles pourront s'approvisionner en matériaux utiles pour leurs constructions. Si un chemin de terre ou un terrain vague est présent à proximité d'une colonie, il suffit d'entretenir les flaques de boue en y jetant un seau d'eau (de pluie) par temps sec prolongé. Un petit coup de bêche pour «touiller» dans la gadoue est parfois utile.

Bac à boue

Dans les quartiers très urbanisés, il peut être utile de placer un bac à boue : quatre piquets (de type tuteur pour fruitiers haute tige) cloués ensemble pour former un quadrilatère et une bâche en plastique épais serviront à fabriquer le bas. Quelques seaux de terre sans humus ou d'argile et de l'eau complèteront l'affaire.

Idéalement, le bac à boue doit être placé dans un endroit bien dégagé. Une toiture plate (maison ou garage) présente ainsi l'avantage d'une meilleure protection contre les chats.

Newsletter Aves

Vous souhaitez recevoir la newsletter de la Centrale Ornithologique Aves ?

Désinscrivez-vous de notre newsletter