Aves, p�le ornithologique de Natagora

biologie général du busard cendré

Description du busard cendré

René Dumoulin

Le busard cendré est assez mince et le plus petit des trois espèces nicheuses. Ses ailes sont plus petites et plus étroites que celles du busard Saint-Martin. Sa queue est plutôt grande comparé à la taille de son corps. Le busard cendré est caractérisé par une silhouette fine, légère et élégante. On le différencie assez bien du busards des roseaux par sa couleur.

Le mâle possède un plumage de couleur grise avec le bout des ailes noires et une barre alaire noire sur les rémiges secondaires. Le dessous des ailes est taché de brun sale.

La femelle est brune au dessus, chamois rayé en dessous et possède un croupion blanc.

Reproduction du busard cendré

Arnaud Laudelout
J. Fouarge
Bernard Hanus

La reproduction commence par des parades, ensuite le mâle propose plusieurs sites de nidification à la femelle. Elle n'en choisira évidemment qu'un seul.

Cet à partir de ce moment que les choses sérieuses commencent. La femelle va construire le nid à même le sol dans la végétation (qui lui servira de protection), d'une hauteur de 70 à 100 cm. Le nid sera constitué de brindilles légères qui seront disposées en rond avec un diamètre d'environ 25 cm. Cette plateforme est très peu épaisse et ne changera pas jusqu'à l'envol des jeunes (sauf problèmes climatiques).

Une fois le nid réalisé la ponte va pouvoir commencer, elle à lieu mi-mai en Belgique. Les oeufs sont entièrement blancs et pondus avec un intervalle de plus ou moins deux jours. Il y a en général entre trois et cinq oeufs par couvée.

L'incubation est généralement menée par la femelle qui commence tout de suite après la ponte du premier oeuf. Celle-ci durera en moyenne entre 28 et 29 jours (par oeuf). Comme ils n'ont pas été pondus en même temps l'éclosion ne sera pas simultanée et provoquera donc une différence de taille considérable entre les poussins.

L'envol des jeunes se fait vers le 30e jour. A cet âge ils ne sont pas encore autonomes, ils auront encore besoin de leur parents durant 25 à 30 jours et retourneront souvent au nid.

Migration d'automne du busard cendré

J. Fouarge

Les busards cendrés d'Europe occidentale commence sa migration fin août début septembre. Ils rejoignent l'Afrique par le détroit de Gibraltar ou par l'Italie et Malte. Ils hivernent ensuite à une latitude de 6 à 17°N environ, au sud du Sahara. Cet espace correspond à l'Afrique des moussons qui possède une grande humidité relative. Grâce à l'action de l'homme sur la végétation, elle correspond aux exigences de ce busard grâce à l'ouverture du milieu et au climat humide qui y règne. La zone d'hivernage s'étend aussi jusqu'à la province du Cap en Afrique du Sud, d'où un important gradient longitudinal.

Migration de printemps du busard cendré

J. Fouarge

Le busard cendré effectue une migration circulaire dans la moitié nord du continent africain. La majorité des oiseaux passent par le détroit de Gibraltar en automne et par le Cap Bon au printemps ou beaucoup plus rarement par le Proche-Orient. A leur retour d'Afrique tropicale les busards cendrés sont souvent les derniers des trois espèces à retrouver leurs lieux de nidification. Les plus précoces arrivent chez nous début avril et les arrivées massives ont lieu fin avril et début mai.

Statut en Europe

Le busard cendré fait partie de la liste rouge des oiseaux nicheurs de Wallonie.

Il est classé comme en danger.

Newsletter Aves

Vous souhaitez recevoir la newsletter de la Centrale Ornithologique Aves ?

Désinscrivez-vous de notre newsletter