Aves, p�le ornithologique de Natagora

Réduction des risques de collision avec les lignes à haute tension

This page is visible in English here.

Le réseau belge de transport d'électricité à haute tension (30 à 380 kVolts) comporte 5.500 km de lignes aériennes. Ces lignes traversent parfois des régions riches en  rassemblement d'oiseaux. Ceux-ci peuvent, lors de leurs déplacements aériens, entrer en collision avec les câbles, ce qui leur est généralement fatal. On peut estimer ainsi qu'entre 170.000 et 500.000 oiseaux sont victimes chaque année de ces collisions en Belgique.

Heureusement, il est possible de diminuer significativement le risque de collision en plaçant des balises ou des spirales qui augmentent la visibilité des cables.

Pour cibler les zones les plus dangeureuses sur lesquelles concentrer les efforts, Elia, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité en Belgique, a demandé à Aves, en collaboration avec Natuurpunt, Vogelbescherming Vlaanderen et l'Institut flamand de Recherche sur la Nature et le Bois (INBO) de cartographier les lignes les plus sensibles.

Les données rassemblées chaque jour par des milliers d'ornithologues sur le terrain ont été mises à profit pour cette cartographie. Les espèces d'oiseaux ont été classée selon leur sensibilité et un "score de risque" a été attribué à chaque ligne en fonction de l'abondance locale des espèces sensibles. Les secteurs les plus à risques sont à proximité des grands rassemblements d'oiseaux d'eau (comme les polders ou la vallée de la Haine).

Elia a déjà commencé à prendre des mesures pour certaines lignes identifiées.

Le rapport complet (en anglais) sur cette cartographie est téléchargeable via ce lien.

 

Newsletter Aves

Vous souhaitez recevoir la newsletter de la Centrale Ornithologique Aves ?

Désinscrivez-vous de notre newsletter