Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 40/1-4 | 2003 | 24-25

  Status et conservation des Cigognes noires (Ciconia nigra) au Togo
Pojer, F.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (103 Kb)

Résumé de l'article

La protection et la conservation du patrimoine naturel togolais sont, depuis la nuit des temps, intégrés à l’organisation des ensembles sociaux des populations. Aussi, le gouvernement togolais, afin d’assurer la pérennité des ressources naturelles et la conservatio de la biodiversité et de prévenir les déséquilibres écologiques, a mis en place une politique de gestion rationnelle et durable qui se traduit par la création des forêts sacrées et autres aires analogues. Aux fins de renforcer la coopération internationale en matière de conservation, le Togo a ratifié des conventions et accords internationaux, comme la Convention RAMSAR, la CMS et l’AEWA, ce qui apermis d’entreprendre le suivi des espèces migratrices, notamment, des oiseaux du Paléarctique occidental. Les dénombrements entrepris avec l’appui de Wetlands International et de l’organisme Oiseaux Migrateurs du Paléarctique Occidental (O.M.P.O.) montrent la présence de plus de septante espèces d’oiseaux d’eau, dont la Cigogne noire, dans l’espace situé entre 7°30’ et 11° de latitude nord. Toutefois, leurs habitats, principalement les zones humides, sont de plus en plus menacés et leurs effectifs connaissent une diminution continue. Ces menaces sont dues à l’environnement des sites, au recul des zones humides au bénéfice de pratiques agro-pastorales non respectueuses de l’environnement et à un manque d’organisation et de contrôle des chasseurs. Au Togo, une des mesures prise pour la conservation de l’espèce est l’interdiction de son prélèvement, conformément aux textes en vigueur en matière de protection de la faune au Togo, en rapport avec le Plan d’Action de l’AEWA. Les résultats des recensements effectués ces dernières années fort ressortir: - en février 1999: 15 individus au niveau des sites Nangbéto et du Parc National de la Kéran; - en juillet 1999: 5 individus au niveau du Parc National de la Kéran; - en février 2000: 20 individus sur trois sites: Nangbéto, Domaine Gravioux et Parc Nationalde la Kéran. Les opérations de suivi se poursuivent afin de parvenir à une meilleure connaissance de l’espèce en ce qui concerne ses mouvements saisonniers, sa population, son habitat et sa valeur culturelle sur le plan national.

Articles sur les espèces principales

Cigogne noire
Ciconia nigra

Consultez la fiche de l'espèce

Articles publié dans le même bulletin