Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 45/1 | 2008 | 3-14

  Le Pouillot siffLeur (Phylloscopus sibilatrix) est-il une espèce indicatrice de la qualité des forêts feuillues ardennaises ?
Delahaye, L., & Vandevyvre, X.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (614 Kb)

Résumé de l'article

Cette étude a pour objectif de déterminer les facteurs de l’habitat qui influencent la distribution régionale du Pouillot siffleur en Ardenne, et de définir pour ces facteurs des seuils en dessous desquels la présence de l’espèce décline de façon significative dans les hêtraies et les chênaies. À cet effet, la présence et l’absence du Pouillot siffleur ont été recherchées dans quatre massifs forestiers ardennais : 188 chanteurs ont été recensés dont 155 ont été considérés comme cantonnés. À l’aide d’un réseau de 255 placettes, l’habitat de l’espèce a été décrit avec précision. La sélection de l’habitat par le Pouillot siffleur ne porte pas sur la composition mais bien sur la structure et le type de peuplement forestier. L’espèce recherche des peuplements où le couvert de la futaie est élevé (>80 %) et où la strate arbustive est suffisamment développée pour lui offrir des perchoirs sans être encombrante au point de gêner ses déplacements sous la canopée. Ce sylviidé se cantonne donc dans les hêtraies où soit des arbustes soit de la régénération naturelle sont présents. Par contre, il niche dans les chênaies voire les boulaies où la strate arbustive n’est pas trop développée. Cette espèce peut être considérée comme un bon indicateur de la structure verticale des forêts feuillues ardennaises.

Autres espèces citées dans l'article

Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix)