Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 45/2 | 2008 | 109-120

  Observations de juin à août 2007
Centrale Ornithologique Aves, Groupe de travail "Chroniques"

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (738 Kb)

Résumé de l'article

Après la douceur du printemps, le mois de juin fut assez chaud mais fort couvert et pluvieux (99 mm d’eau en 19 jours contre 67 en 15 jours en moyenne à Uccle). Juillet fut en fait assez normal en dépit d’une impression de grisaille (surtout en première décade) et d’un temps souvent pluvieux (97 mm en 18 jours contre 74 en 17 jours en moyenne). Août connut moins de pluies, des températures normales mais un ensoleillement inférieur à la moyenne. Aux courants maritimes de la première décade de ce mois ont succédé du 11 au 24 des dépressions plus ou moins chargées de pluies (abondantes le 21). La fin du mois fut plus sèche, sous l’influence d’un anticyclone centré à l’ouest des îles Britanniques. L’été est souvent le temps des confirmations. Côté nidifications remarquables, on se réjouit de la reproduction d’au moins 46 couples de Grèbes à cou noir (dont 31 à Ploegsteert), de la réussite des nichées de Bihoreau et d’Aigrette garzette, d’un nombre croissant de Tadornes de Belon (même dans un site a priori marginal comme un bassin d’orage) et de Canards chipeaux, de l’envol de nichées des trois espèces de busards (avec le Saint-Martin qui devient quasi annuel), de la première nidification wallonne de la Sterne pierregarin et sans doute de la Panure à moustaches. De nouvelles avancées sont aussi enregistrées pour la Gorgebleue et la Pie-grièche écorcheur. Le cantonnement d’un Bruant zizi du 24 mai au 17 juin à Treignes attire l’attention sur le retour possible de ce nicheur disparu mais toujours bien présent en Champagne-Ardenne. Le Cassenoix se distingue par une nouvelle nidification près de Couvin mais aussi par une surprenante observation de dispersion le 3 juin à Fleurus. La présence estivale de quelques espèces retient aussi l’attention : la Grande Aigrette, la Spatule, le Balbuzard, les grands goélands (notamment le Goéland pontique), la Huppe, le Traquet motteux, la Cisticole… On regrettera toutefois le recul continu du Tarier des prés, la diminution de la Grive litorne, la rareté du Blongios, du Râle des genêts, du Bec-croisé des sapins et du Sizerin flammé. 2007 fut également une année sans Guêpier. Une série de visiteurs rares ont aussi ponctué l’été : une Locustelle fluviatile séjournant début juin à Harchies, un Phalarope à bec étroit à Éghezée-Longchamps début juin, un Crabier chevelu nuptial à Virelles fin juin–début juillet, un Oedicnème à Viroinval en juin (les nicheurs français ne sont pas très éloignés), sans oublier les mentions en août de Faucon kobez, d’Oedicnème, de Fauvette épervière, de Busard pâle, et un passage bien fourni de Pluviers guignards. Les points d’orgue furent le second Goéland de la Baltique trouvé en Wallonie (un oiseau originaire d’une colonie de mer Blanche - Aves 44 : 201-214), l’afflux majeur de Vautours fauves entre le 16 juin et le 10 juillet ainsi qu’une capture de Rousserolle isabelle en août. Les passages postnuptiaux furent assez modestes pour la plupart des limicoles, la Tourterelle des bois, le Torcol, la Bergeronnette printanière. Après des Grues en passage début août, la météo de la période allant du 11 au 21 a favorisé les haltes migratoires de nombreux oiseaux (Sarcelle d’été, Pluviers doré C.-H. Born et guignard, Goéland brun…). Les derniers jours du mois ont ensuite permis d’observer des pics de passages traditionnels de Bondrée, Cigogne blanche, Bergeronnette printanière, Pipit rousseline, traquets, fauvettes… mais aussi des visiteurs plus inattendus (Busard pâle, Mouette tridactyle, Hibou des marais entre autres), l’arrivée d’un nombre croissant de Grandes aigrettes ainsi que quelques passages automnaux précoces (Buse, Pipit farlouse). Les données utilisées pour cette chronique sont celles communiquées par Internet (site Aves et Aves- Lux), ainsi que les observations communiquées via les sections, par exemple celles collationnées par le GT Le Guignard (Hainaut occidental) et la cellule de l’Entre-Sambre-et-Meuse («La Grièche»).

Autres espèces citées dans l'article

Aigrette garzette (Egretta garzetta), Alouette des champs (Alauda arvensis), Alouette lulu (Lullula arborea), Avocette élégante (Recurvirostra avosetta), Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus), Barge à queue noire (Limosa limosa), Barge rousse (Limosa lapponica), Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), Bécasseau cocorli (Calidris ferruginea), Bécasseau de Temminck (Calidris temminckii), Bécasseau maubèche (Calidris canutus), Bécasseau minute (Calidris minuta), Bécasseau variable (Calidris alpina), Bécassine des marais (Gallinago gallinago), Bergeronnette de Yarrell (Motacilla alba yarrellii), Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), Bergeronnette flavéole (Motacilla flava flavissima), Bergeronnette grise (Motacilla alba), Bergeronnette nordique (Motacilla flava thunbergi), Bergeronnette printanière ssp nominale (Motacilla flava flava), Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax), Blongios nain (Ixobrychus minutus), Bondrée apivore (Pernis apivorus), Bruant proyer (Miliaria calandra), Bruant zizi (Emberiza cirlus), Busard cendré (Circus pygargus), Busard des roseaux (Circus aeruginosus), Busard pâle (Circus macrourus), Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), Buse variable (Buteo buteo), Canard chipeau (Anas strepera), Canard colvert (Anas platyrhynchos), Canard pilet (Anas acuta), Canard souchet (Anas clypeata), Cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes), Chevalier aboyeur (Tringa nebularia), Chevalier arlequin (Tringa erythropus), Chevalier cul-blanc (Tringa ochropus), Chevalier gambette (Tringa totanus), Chevalier guignette (Actitis hypoleucos), Chevalier sylvain (Tringa glareola), Cigogne blanche (Ciconia ciconia), Cigogne noire (Ciconia nigra), Cisticole des joncs (Cisticola juncidis), Combattant varié (Philomachus pugnax), Coucou gris (Cuculus canorus), Courlis cendré (Numenius arquata), Courlis corlieu (Numenius phaeopus), Crabier chevelu (Ardeola ralloides), Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus), Érismature rousse (Oxyura jamaicensis), Faucon crécerelle (Falco tinnunculus), Faucon hobereau (Falco subbuteo), Faucon kobez (Falco vespertinus), Faucon pèlerin (Falco peregrinus), Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), Fauvette babillarde (Sylvia curruca), Fauvette des jardins (Sylvia borin), Fauvette grisette (Sylvia communis), Foulque macroule (Fulica atra), Fuligule milouin (Aythya ferina), Fuligule morillon (Aythya fuligula), Fuligule nyroca (Aythya nyroca), Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus), Gobemouche gris (Muscicapa striata), Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca), Goéland argenté (Larus argentatus), Goéland brun (Larus fuscus), Goéland cendré (Larus canus), Goéland de la Baltique (Larus fuscus fuscus), Goéland leucophée (Larus michahellis), Goéland pontique (Larus cachinnans), Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica), Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo), Grand Gravelot (Charadrius hiaticula), Grand-duc d'Europe (Bubo bubo), Grande Aigrette (Casmerodius albus), Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), Grèbe huppé (Podiceps cristatus), Grive litorne (Turdus pilaris), Grue cendrée (Grus grus), Guêpier d'Europe (Merops apiaster), Guifette noire (Chlidonias niger), Héron cendré (Ardea cinerea), Héron pourpré (Ardea purpurea), Hibou des marais (Asio flammeus), Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum), Hirondelle de rivage (Riparia riparia), Hirondelle rustique (Hirundo rustica), Huîtrier pie (Haematopus ostralegus), Huppe fasciée (Upupa epops), Hypolaïs ictérine (Hippolais icterina), Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta), Linotte mélodieuse (Carduelis cannabina), Locustelle fluviatile (Locustella fluviatilis), Locustelle luscinioïde (Locustella luscinioides), Locustelle tachetée (Locustella naevia), Marouette ponctuée (Porzana porzana), Martinet noir (Apus apus), Milan noir (Milvus migrans), Mouette mélanocéphale (Larus melanocephalus), Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus), Mouette tridactyle (Rissa tridactyla), Nette rousse (Netta rufina), Nyctale de Tengmalm (Aegolius funereus), Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus), Oie cendrée (Anser anser), Panure à moustaches (Panurus biarmicus), Petit Gravelot (Charadrius dubius), Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), Pie-grièche grise (Lanius excubitor), Pigeon colombin (Columba oenas), Pigeon ramier (Columba palumbus), Pinson du Nord (Fringilla montifringilla), Pipit des arbres (Anthus trivialis), Pipit farlouse (Anthus pratensis), Pipit rousseline (Anthus campestris), Pluvier doré (Pluvialis apricaria), Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus), Râle d'eau (Rallus aquaticus), Râle des genêts (Crex crex), Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), Rougegorge familier (Erithacus rubecula), Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus), Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), Rousserolle isabelle (Acrocephalus agricola), Rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus), Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris), Sarcelle d'été (Anas querquedula), Sarcelle d'hiver (Anas crecca), Sizerin flammé (Carduelis flammea), Sterne pierregarin (Sterna hirundo), Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), Tarier des prés (Saxicola rubetra), Tarier pâtre (Saxicola torquata), Tarin des aulnes (Carduelis spinus), Torcol fourmilier (Jynx torquilla), Tourterelle des bois (Streptopelia turtur), Traquet motteux (Oenanthe oenanthe), Vanneau huppé (Vanellus vanellus), Vautour fauve (Gyps fulvus), Verdier d'Europe (Carduelis chloris)