Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 45/4 | 2008 | 217-232

  Observations de décembre 2007 à février 2008
Centrale Ornithologique Aves, Groupe de travail "Chroniques"

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (675 Kb)

Résumé de l'article

L’hiver 2007-2008 fut un nouvel hiver très doux, avec une température moyenne de 5,6 °C de décembre à février, bien supérieure à la normale de 3,5 °C à Uccle. Des précipitations d’ampleur normale et un petit nombre de jours avec gel nocturne (28 sur 120 en quatre mois à Uccle) indiquent aussi des conditions d’hivernage assez clémentes. Décembre fut un mois contrasté, pluvieux et doux en première décade puis dominé par des courants polaires et continentaux, source d’un temps assez froid et ensoleillé jusqu’au début de 2008. Ensuite des courants maritimes et leur succession de dépressions ont marqué janvier dont les températures furent parmi les plus élevées enregistrées depuis 1833 (moyenne 6,5 °C, normale 2,6 °C). Il en fut de même pendant une grande partie de février qui fut très ensoleillé. Des queues de migration ont été observées en décembre-janvier chez certains canards plongeurs, tandis que s’amorçaient les nidifications de cormorans, de Hérons cendrés et de rapaces nocturnes. Des grues en déplacement ont aussi été notées au cours de ces mois. En février, peu de mouvements ont été décelés en début de mois Par contre, après quelques jours froids autour du 15 (anticyclone amenant des courants polaires), le net redoux occasionné par des courants maritimes est à l’origine du véritable début des chants de sédentaires, de l’amorce de la migration (cigognes, Sarcelle d’été, Canard pilet, Alouette lulu, Tarier pâtre, etc.) ou de son amplification (Milan royal, Vanneau huppé, Pluvier doré, Pigeon colombin, Alouette des champs, Bergeronnette grise et de Yarrell, Mésanges bleue et charbonnière, Corbeau freux, Serin cini, etc.). Pour nombre d’espèces, ce fut toutefois un hiver sans abondance (divers oiseaux d’eau, Pigeon ramier, Alouette des champs, Moineau friquet, Pinson du Nord, Sizerin et autres fringilles), voire marqué par la rareté, comme chez le Beccroisé des sapins. Les Panures et Jaseurs sont revenus à leur statut de visiteurs rares. À l’inverse, soulignons l’hivernage étoffé des aigrettes, des Cygnes de Bewick, du Canard chipeau, du Fuligule morillon et du Garrot alors que celui du Grand Cormoran tend à se stabiliser. Pour le détail des résultats des recensements d’oiseaux d’eau, cormorans et laridés inclus, nous vous invitons à consulter le précédent bulletin (Aves, 45 : 167-181 et 183- 185). À signaler également les précieuses informations enregistrées grâce à la lecture des bagues colorées chez les laridés, comme l’origine polonaise de Goélands pontiques hivernants. La relative clémence de l’hiver a permis le séjour d’oiseaux très réactifs au gel, comme les Vanneaux et quelques Pluviers dorés. La Bergeronnette grise fut assez fréquente et répandue, bien davantage que le Rougequeue noir, le Tarier pâtre, le Pouillot véloce et surtout la Fauvette à tête noire qui reste toujours très rare à cette saison. La Grive musicienne fut aussi assez présente, sauf apparemment en Ardenne. La petite série de mentions du Roitelet triple-bandeau, qui est essentiellement migrateur, devrait attirer davantage l’attention sur l’importance réelle de son hivernage et sa possible augmentation. Parmi les espèces qui viennent hiverner en Wallonie, la présence de la Spioncelle fut notable, entre autres un remarquable dortoir de plusieurs centaines à Harchies. Parmi les visiteurs les plus rares, on a enregistré le séjour de plusieurs Plongeons imbrins, la venue de deux Fuligules à bec cerclé, quatre données de Fuligules nyroca, une observation de Harelde en Hainaut et de Buse pattue dans le sud Luxembourg, l’hivernage d’un jeune Pygargue au Luxembourg, de nouveaux séjours des Goélands à ailes blanches et bourgmestre. L’hiver a aussi permis d’observer l’hivernage de Macreuses brunes, une petite série de Fuligules milouinans, de Busards des roseaux, de Goélands marins et de Bouvreuils ponceaux. L’observation d’une Corneille mantelée est devenue un fait rare. Quelques Rémiz sans doute migrateurs ont été notés dans le courant de février. En dehors de l’aire de nidification, il y eut un Cincle dans les Honnelles, un Grimpereau des bois à Limelette (Ottiginies) et deux Pie-grièches grises en Moyenne-Belgique. Ces données peuvent tout aussi bien concerner des oiseaux issus des populations régionales que des migrateurs d’origine plus lointaine ou plus nordique. Les données utilisées pour cette chronique sont celles communiquées par Internet (site Aves et Aves- Lux), ainsi que les observations communiquées via les sections, par exemple celles collationnées par le GT Le Guignard (Hainaut occidental) et la cellule de l’Entre-Sambre-et-Meuse (« La Grièche »).

Autres espèces citées dans l'article

Accenteur mouchet (Prunella modularis), Aigrette garzette (Egretta garzetta), Alouette des champs (Alauda arvensis), Alouette lulu (Lullula arborea), Avocette élégante (Recurvirostra avosetta), Barge rousse (Limosa lapponica), Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), Bécasse des bois (Scolopax rusticola), Bécassine des marais (Gallinago gallinago), Bécassine sourde (Lymnocryptes minimus), Bergeronnette de Yarrell (Motacilla alba yarrellii), Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), Bergeronnette grise (Motacilla alba), Bouscarle de Cetti (Cettia cetti), Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula), Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), Bruant jaune (Emberiza citrinella), Bruant proyer (Miliaria calandra), Busard des roseaux (Circus aeruginosus), Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), Buse pattue (Buteo lagopus), Buse variable (Buteo buteo), Butor étoilé (Botaurus stellaris), Canard chipeau (Anas strepera), Canard colvert (Anas platyrhynchos), Canard pilet (Anas acuta), Canard siffleur (Anas penelope), Canard souchet (Anas clypeata), Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), Chevalier cul-blanc (Tringa ochropus), Chevalier guignette (Actitis hypoleucos), Choucas des tours (Corvus monedula), Cigogne blanche (Ciconia ciconia), Cigogne noire (Ciconia nigra), Cincle plongeur (Cinclus cinclus), Corbeau freux (Corvus frugilegus), Corneille mantelée (Corvus corone cornix), Corneille noire (Corvus corone), Courlis cendré (Numenius arquata), Cygne chanteur (Cygnus cygnus), Cygne de Bewick (Cygnus columbianus bewickii), Cygne tuberculé (Cygnus olor), Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), Faucon crécerelle (Falco tinnunculus), Faucon émerillon (Falco columbarius), Faucon pèlerin (Falco peregrinus), Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), Fuligule à bec cerclé (Aythya collaris), Fuligule milouin (Aythya ferina), Fuligule milouinan (Aythya marila), Fuligule morillon (Aythya fuligula), Fuligule morillon x milouinan (Aythya fuligula x Aythya marila), Fuligule nyroca (Aythya nyroca), Garrot à oeil d'or (Bucephala clangula), Geai des chênes (Garrulus glandarius), Goéland argenté (Larus argentatus), Goéland bourgmestre (Larus hyperboreus), Goéland brun (Larus fuscus), Goéland cendré (Larus canus), Goéland leucophée (Larus michahellis), Goéland marin (Larus marinus), Goéland pontique (Larus cachinnans), Grand Corbeau (Corvus corax), Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo), Grand-duc d'Europe (Bubo bubo), Grande Aigrette (Casmerodius albus), Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), Grèbe huppé (Podiceps cristatus), Grimpereau des bois (Certhia familiaris), Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla), Grive draine (Turdus viscivorus), Grive litorne (Turdus pilaris), Grive mauvis (Turdus iliacus), Grive musicienne (Turdus philomelos), Gros-bec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes), Grue cendrée (Grus grus), Harelde boréale (Clangula hyemalis), Harle bièvre (Mergus merganser), Harle huppé (Mergus serrator), Harle piette (Mergus albellus), Héron cendré (Ardea cinerea), Hibou des marais (Asio flammeus), Hibou moyen-duc (Asio otus), Huîtrier pie (Haematopus ostralegus), Jaseur boréal (Bombycilla garrulus), Linotte mélodieuse (Carduelis cannabina), Macreuse brune (Melanitta fusca), Macreuse noire (Melanitta nigra), Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus), Mésange bleue (Parus caeruleus), Mésange charbonnière (Parus major), Mésange noire (Parus ater), Milan royal (Milvus milvus), Moineau friquet (Passer montanus), Mouette mélanocéphale (Larus melanocephalus), Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus), Nette rousse (Netta rufina), Oie cendrée (Anser anser), Oie des moissons (Anser fabalis), Oie rieuse (Anser albifrons), Panure à moustaches (Panurus biarmicus), Pic mar (Dendrocopos medius), Pic noir (Dryocopus martius), Pic vert (Picus viridis), Pie bavarde (Pica pica), Pie-grièche grise (Lanius excubitor), Pigeon colombin (Columba oenas), Pigeon ramier (Columba palumbus), Pinson des arbres (Fringilla coelebs), Pinson du Nord (Fringilla montifringilla), Pipit farlouse (Anthus pratensis), Pipit spioncelle (Anthus spinoletta), Plongeon arctique (Gavia arctica), Plongeon catmarin (Gavia stellata), Plongeon imbrin (Gavia immer), Pluvier doré (Pluvialis apricaria), Pouillot véloce (Phylloscopus collybita), Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla), Râle d'eau (Rallus aquaticus), Rémiz penduline (Remiz pendulinus), Roitelet triple-bandeau (Regulus ignicapilla), Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros), Sarcelle d'été (Anas querquedula), Sarcelle d'hiver (Anas crecca), Serin cini (Serinus serinus), Sizerin flammé (Carduelis flammea), Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), Tarier pâtre (Saxicola torquata), Tarin des aulnes (Carduelis spinus), Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes), Vanneau huppé (Vanellus vanellus), Verdier d'Europe (Carduelis chloris)