Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 49/3 | 2012 | 169-192

  Observations de septembre à novembre 2011
Centrale Ornithologique Aves Groupe de travail « Chroniques »

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (4.97 MB)

Résumé de l'article

L’automne 2011 Succédant à des mois de juillet et août sans chaleur, l’automne fut, au contraire, parmi les plus doux (12,4°C de moyenne à Uccle) et ensoleillés (450h) observés depuis bientôt deux siècles ; les pluies furent peu abondantes (140,4 mm). Septembre fut surtout ensoleillé en début et fin de mois, la période du 24 septembre au 4 octobre étant marquée par l’influence d’un anticyclone continental nous amenant des courants tropicaux. Par la suite, le mois d’octobre fut exceptionnellement ensoleillé, assez doux et peu pluvieux, avec de fréquents vents du secteur est, notamment sous l’influence d’anticyclones continentaux (14-16, 21-25 et 31 surtout). La même météo a prévalu en novembre qui fut doux (maxima de 15-22°C les 4 et 5), extrêmement sec (6-19% de la normale selon les régions) et ensoleillé (115h soit près du double de la durée moyenne). La clémence du temps a évidemment pu influencer la visibilité des migrateurs en survol ou la fréquence des haltes en cours de saison. Dans l’ensemble les migrateurs transsahariens ont poursuivi et achevé leurs passages dans des fourchettes de dates tout à fait normales. Début septembre voit le pic de passage de la Cigogne blanche, du Busard des roseaux, du Pipit des arbres ou encore de la Bergeronnette printanière. Un Faucon kobez et quelques Bruants ortolans sont pointés. Les flux d’Hirondelles rustique et de fenêtre, de Tariers des prés et de Traquets motteux culminent peu après. Les premiers pics de migration d’autres espèces sont alors décelés (Sarcelle d’hiver par exemple), les derniers groupes de Pluviers guignards font halte, un Labbe à longue queue est aperçu et un passage inusité de Busards pâles surprend. Des Grives mauvis au 10 septembre sont anormalement précoces. Fin septembre, le maximum est atteint pour le Pipit farlouse, l’Accenteur, le Pouillot véloce et le Verdier tandis que débutent les migrations de Linottes, d’Alouettes lulu et des champs, de Pipits spioncelles, de Grives musiciennes. Parmi d’autres grands migrateurs, les derniers Martinets noirs, Torcols, Hirondelles de rivage s’attardent ; une Fauvette épervière est encore capturée le 24. Les départs d’Aigrettes garzettes et de Grèbes à cou noir sont progressifs en cours de mois. Dès début septembre, un petit afflux de Hiboux des marais donne lieu à des observations réparties sur tout l’automne. Les premiers jours d’octobre furent assez calmes. La donnée la plus insolite est le Fou de Bassan adulte récupéré dans un champ hennuyer le 9. Dès les 11-12, la deuxième décade d’octobre fut riche en arrivées et passages visibles. Premières Oies rieuses et des moissons, et premiersGarrots, quelques laridés rares. Surtout, de nombreux pics migratoires s’observent : Oie cendrée, Sarcelle d’hiver, Milan royal, Buse variable, Grue cendrée, Pigeons colombin et ramier, Alouette des champs, Grive musicienne, Choucas, Moineau friquet, Pinson des arbres, Tarin des aulnes, etc. Les premières Buses pattues de l’afflux 2011 parviennent en Wallonie à ce moment-là. Outre son ampleur, supérieure à celui de 2010, sa répétition à un an d’intervalle ne laisse pas d’étonner. Au rang des raretés : un nouveau contact en Wallonie avec l’Aigle criard estonien « Tönn » en pleine migration le 16 octobre vers la Péninsule Ibérique était inattendu, plus encore s’agissant d’une observation visuelle. Avec cinq données (30 septembre – 23 octobre), le Pouillot à grands sourcils confirme pour sa part son statut de migrateur automnal régulier. La fin d’octobre marque le pic migratoire de l’Alouette des champs, du Corbeau freux, du Sizerin cabaret et du Bruant des roseaux ainsi que la multiplication des Buses pattues. À ce moment, aux premiers jours de novembre, la Grande Aigrette atteint une abondance inconnue dans nos régions. Qui aurait imaginé pouvoir observer des dortoirs de plus de 200 oiseaux ou se demander si sa population n’en viendrait pas à surpasser celle du Héron cendré ? Début novembre, une dégradation d’origine polaire coïncide avec quelques passages importants (Grand Cormoran, Busard Saint-Martin, Grue cendrée notamment) et l’arrivée d’anatidés hivernants (Nette rousse, Harle bièvre, Cygnes sauvage et de Bewick) ; l’unique Jaseur de l’automne est alors noté. Il faut encore attendre les derniers jours d’automne pour voir apparaître des Harles piettes, un nombre croissant de Goélands pontiques et un petit passage de Bruants des neiges. Sur l’automne, les Grives litorne et draine, les Panures, les Geais, les Pinsons du Nord ou encore les Becs-croisés des sapins ont été moins fréquents qu’en 2010. D’autres granivores sont aussi, une nouvelle fois, peu abondants (Chardonneret, Verdier, Bouvreuil, Gros-bec, Bruant jaune), à l’inverse des Bruant proyers. La migration fut importante entre autres pour la Buse variable, le Milan royal, la Fauvette à tête noire, le Moineau friquet ou encore le Tarin des aulnes.

Autres espèces citées dans l'article

Accenteur mouchet (Prunella modularis), Aigle criard (Aquila clanga), Aigrette garzette (Egretta garzetta), Alouette des champs (Alauda arvensis), Alouette lulu (Lullula arborea), Autour des palombes (Accipiter gentilis), Avocette élégante (Recurvirostra avosetta), Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus), Barge à queue noire (Limosa limosa), Barge rousse (Limosa lapponica), Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), Bécasseau cocorli (Calidris ferruginea), Bécasseau de Temminck (Calidris temminckii), Bécasseau minute (Calidris minuta), Bécasseau sanderling (Calidris alba), Bécasseau variable (Calidris alpina), Bécassine des marais (Gallinago gallinago), Bécassine sourde (Lymnocryptes minimus), Bergeronnette de Yarrell (Motacilla alba yarrellii), Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), Bergeronnette grise (Motacilla alba), Bergeronnette printanière (Motacilla flava), Bernache cravant (Branta bernicla), Bernache du Canada (Branta canadensis), Bernache nonnette (Branta leucopsis), Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax), Blongios nain (Ixobrychus minutus), Bondrée apivore (Pernis apivorus), Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula), Bruant des neiges (Plectrophenax nivalis), Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), Bruant jaune (Emberiza citrinella), Bruant lapon (Calcarius lapponicus), Bruant ortolan (Emberiza hortulana), Busard cendré (Circus pygargus), Busard des roseaux (Circus aeruginosus), Busard pâle (Circus macrourus), Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), Buse pattue (Buteo lagopus), Buse variable (Buteo buteo), Butor étoilé (Botaurus stellaris), Caille des blés (Coturnix coturnix), Canard carolin (Aix sponsa), Canard chipeau (Anas strepera), Canard colvert (Anas platyrhynchos), Canard mandarin (Aix galericulata), Canard pilet (Anas acuta), Canard siffleur (Anas penelope), Canard souchet (Anas clypeata), Cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes), Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), Chevalier aboyeur (Tringa nebularia), Chevalier arlequin (Tringa erythropus), Chevalier cul-blanc (Tringa ochropus), Chevalier gambette (Tringa totanus), Chevalier guignette (Actitis hypoleucos), Chevalier sylvain (Tringa glareola), Choucas des tours (Corvus monedula), Cigogne blanche (Ciconia ciconia), Cigogne noire (Ciconia nigra), Combattant varié (Philomachus pugnax), Corbeau freux (Corvus frugilegus), Coucou gris (Cuculus canorus), Courlis cendré (Numenius arquata), Cygne chanteur (Cygnus cygnus), Cygne de Bewick (Cygnus columbianus), Cygne de Bewick (Cygnus columbianus bewickii), Cygne tuberculé (Cygnus olor), Effraie des clochers (Tyto alba), Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus), Épervier d'Europe (Accipiter nisus), Érismature rousse (Oxyura jamaicensis), Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), Faucon crécerelle (Falco tinnunculus), Faucon émerillon (Falco columbarius), Faucon kobez (Falco vespertinus), Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), Fauvette épervière (Sylvia nisoria), Fou de Bassan (Morus bassanus), Fuligule milouin (Aythya ferina), Fuligule milouinan (Aythya marila), Fuligule morillon (Aythya fuligula), Fuligule nyroca (Aythya nyroca), Garrot à oeil d'or (Bucephala clangula), Geai des chênes (Garrulus glandarius), Gobemouche gris (Muscicapa striata), Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca), Goéland argenté (Larus argentatus), Goéland brun (Larus fuscus), Goéland cendré (Larus canus), Goéland leucophée (Larus michahellis), Goéland marin (Larus marinus), Goéland pontique (Larus cachinnans), Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica), Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo), Grand Gravelot (Charadrius hiaticula), Grande Aigrette (Casmerodius albus), Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), Grèbe huppé (Podiceps cristatus), Grive draine (Turdus viscivorus), Grive litorne (Turdus pilaris), Grive mauvis (Turdus iliacus), Grive musicienne (Turdus philomelos), Gros-bec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes), Grue cendrée (Grus grus), Guifette leucoptère (Chlidonias leucopterus), Guifette noire (Chlidonias niger), Harle bièvre (Mergus merganser), Harle huppé (Mergus serrator), Harle piette (Mergus albellus), Héron cendré (Ardea cinerea), Héron garde-boeufs (Bubulcus ibis), Héron pourpré (Ardea purpurea), Hibou des marais (Asio flammeus), Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum), Hirondelle de rivage (Riparia riparia), Hirondelle rustique (Hirundo rustica), Huîtrier pie (Haematopus ostralegus), Huppe fasciée (Upupa epops), Hypolaïs ictérine (Hippolais icterina), Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), Jaseur boréal (Bombycilla garrulus), Labbe à longue queue (Stercorarius longicaudus), Linotte mélodieuse (Carduelis cannabina), Marouette ponctuée (Porzana porzana), Martinet noir (Apus apus), Merle à plastron (Turdus torquatus), Merle noir (Turdus merula), Mésange bleue (Cyanistes caeruleus), Mésange charbonnière (Parus major), Milan noir (Milvus migrans), Milan royal (Milvus milvus), Moineau friquet (Passer montanus), Mouette de Sabine (Xema sabini), Mouette mélanocéphale (Larus melanocephalus), Mouette tridactyle (Rissa tridactyla), Nette rousse (Netta rufina), Oie à tête barrée (Anser indicus), Oie cendrée (Anser anser), Oie de la toundra (Anser fabalis rossicus), Oie des moissons (Anser fabalis), Oie rieuse (Anser albifrons), Ouette d'Égypte (Alopochen aegyptiacus), Panure à moustaches (Panurus biarmicus), Petit Gravelot (Charadrius dubius), Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), Pie-grièche grise (Lanius excubitor), Pigeon colombin (Columba oenas), Pigeon ramier (Columba palumbus), Pinson des arbres (Fringilla coelebs), Pinson du Nord (Fringilla montifringilla), Pipit des arbres (Anthus trivialis), Pipit farlouse (Anthus pratensis), Pipit rousseline (Anthus campestris), Pipit spioncelle (Anthus spinoletta), Plongeon arctique (Gavia arctica), Pluvier argenté (Pluvialis squatarola), Pluvier doré (Pluvialis apricaria), Pluvier guignard (Charadrius morinellus), Pouillot à grands sourcils (Phylloscopus inornatus), Pouillot véloce (Phylloscopus collybita), Râle d'eau (Rallus aquaticus), Rémiz penduline (Remiz pendulinus), Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), Rougegorge familier (Erithacus rubecula), Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus), Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros), Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), Sarcelle d'été (Anas querquedula), Sarcelle d'hiver (Anas crecca), Serin cini (Serinus serinus), Sizerin flammé (Carduelis flammea), Spatule blanche (Platalea leucorodia), Sterne arctique (Sterna paradisaea), Sterne pierregarin (Sterna hirundo), Tadorne casarca (Tadorna ferruginea), Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), Tarier des prés (Saxicola rubetra), Tarier pâtre (Saxicola torquatus), Tarin des aulnes (Carduelis spinus), Tétras lyre (Tetrao tetrix), Torcol fourmilier (Jynx torquilla), Tourterelle des bois (Streptopelia turtur), Traquet motteux (Oenanthe oenanthe), Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes), Vanneau huppé (Vanellus vanellus), Verdier d'Europe (Carduelis chloris)