Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 49/4 | 2012 | 237-252

  Observations de décembre 2011 à février 2012

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (3.23 MB)

Résumé de l'article

Le mois de décembre fut anormalement doux, pluvieux et venteux, avec un seul petit rafraîchissement sensible les 17-19 et quelques épisodes neigeux (maximum 34 cm le 20 à Elsenborn). à sa suite et sous la prédominance de courants maritimes, le mois de janvier fut assez doux et pluvieux ou neigeux, selon les moments. Le changement de temps fut radical à partir du 28 janvier suite à l’installation d’un puissant anticyclone sibérien, source de courants continentaux glaciaux. La vague de froid qui sévit alors, a été une des plus dures des dernières décennies. Du 13 au 16 puis le 19 février, le froid joue les prolongations avec des vents d’origine polaire, avant de céder la place à un net redoux à partir du 23. Au fil des aléas météorologiques, quelques derniers passages émaillent, à l’accoutumée, le début d’hiver (oies cendrées, grues, pluviers dorés, vanneaux…). Plus inattendus, trois phalaropes à bec large se retrouvent en Wallonie les 9-10 décembre, suite à de forts vents en mer ; une Bergeronnette de Yarrell entame aussi un hivernage partiel à cette date. à la mi-janvier, les observations d’une Cisticole et d’une Huppe sont tout aussi étonnantes. Plus normales vu le temps sont les mentions assez fréquentes de Rougequeues noirs, de Pouillots véloces, Fauvettes à tête noire, de Roitelets triple-bandeau ; à l’inverse la quasi absence du Tarier pâtre étonne. Parmi les granivores, l’hivernage du Pinson du nord est minime, celui de la Linotte mélodieuse, du Tarin et du Sizerin cabaret plus conséquent. Permis par l’abondance des micromammifères, l’hivernage de prédateurs est particulièrement fourni : Pie-grièche grise, Milan royal, Busard Saint-Martin, Buse variable, Hiboux des marais. Le second afflux consécutif de Buses pattues est inattendu et remarquable. L’importance de l’hivernage des oiseaux d’eau est également contrastée en décembre-janvier (voir aussi les résultats des recensements hivernaux aux pages 225-236 dans ce même bulletin). Quelques espèces sont nombreuses par comparaison avec les années antérieures : le Cygne tuberculé, le Canard chipeau, le Canard souchet, la Bernache du Canada toujours en progrès, les Grèbes huppé et castagneux... Par contre, des oiseaux de prés humides comme les bécassines sont assez rares, conséquence possible d’un automne sec. La Sarcelle d’hiver, le Canard siffleur et des « nordiques » sont aussi peu abondants jusqu’au coup de froid de février : Fuligule milouin, Garrot, Harle piette, Harle bièvre, Goéland cendré. La vague de froid intense est sans doute à l’origine de la venue de deux pygargues et de la fuite temporaire d’autres oiseaux : Aigrettes garzettes, Hérons garde-boeufs, Milans royaux, Vanneaux, Pluviers dorés. Les passages initiés en janvier (Tadorne de Belon, Oie cendrée, Grue cendrée) se sont aussi interrompus, avant de reprendre de plus belle dès le redoux de fin février.

Autres espèces citées dans l'article

Alouette des champs (Alauda arvensis), Alouette lulu (Lullula arborea), Avocette élégante (Recurvirostra avosetta), Barge à queue noire (Limosa limosa), Bécasse des bois (Scolopax rusticola), Bécasseau variable (Calidris alpina), Bécassine des marais (Gallinago gallinago), Bécassine sourde (Lymnocryptes minimus), Bergeronnette de Yarrell (Motacilla alba yarrellii), Bergeronnette grise (Motacilla alba), Bernache du Canada (Branta canadensis), Bernache nonnette (Branta leucopsis), Bouscarle de Cetti (Cettia cetti), Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula), Bruant des neiges (Plectrophenax nivalis), Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), Bruant jaune (Emberiza citrinella), Busard des roseaux (Circus aeruginosus), Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), Buse pattue (Buteo lagopus), Buse variable (Buteo buteo), Butor étoilé (Botaurus stellaris), Canard carolin (Aix sponsa), Canard chipeau (Anas strepera), Canard colvert (Anas platyrhynchos), Canard mandarin (Aix galericulata), Canard pilet (Anas acuta), Canard siffleur (Anas penelope), Canard souchet (Anas clypeata), Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), Chevalier cul-blanc (Tringa ochropus), Chevalier gambette (Tringa totanus), Chevalier guignette (Actitis hypoleucos), Cisticole des joncs (Cisticola juncidis), Combattant varié (Philomachus pugnax), Courlis cendré (Numenius arquata), Cygne chanteur (Cygnus cygnus), Cygne de Bewick (Cygnus columbianus), Cygne de Bewick (Cygnus columbianus bewickii), Cygne tuberculé (Cygnus olor), Érismature rousse (Oxyura jamaicensis), Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), Faucon émerillon (Falco columbarius), Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), Fuligule à bec cerclé (Aythya collaris), Fuligule milouin (Aythya ferina), Fuligule milouinan (Aythya marila), Fuligule morillon (Aythya fuligula), Fuligule nyroca (Aythya nyroca), Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus), Garrot à oeil d'or (Bucephala clangula), Goéland argenté (Larus argentatus), Goéland brun (Larus fuscus), Goéland cendré (Larus canus), Goéland leucophée (Larus michahellis), Goéland marin (Larus marinus), Goéland pontique (Larus cachinnans), Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo), Grand Gravelot (Charadrius hiaticula), Grande Aigrette (Casmerodius albus), Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), Grèbe esclavon (Podiceps auritus), Grèbe huppé (Podiceps cristatus), Grèbe jougris (Podiceps grisegena), Grimpereau des bois (Certhia familiaris), Grive draine (Turdus viscivorus), Grive litorne (Turdus pilaris), Grive mauvis (Turdus iliacus), Grive musicienne (Turdus philomelos), Gros-bec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes), Grue cendrée (Grus grus), Harelde boréale (Clangula hyemalis), Harle bièvre (Mergus merganser), Harle huppé (Mergus serrator), Harle piette (Mergus albellus), Héron garde-boeufs (Bubulcus ibis), Hibou des marais (Asio flammeus), Hibou moyen-duc (Asio otus), Huîtrier pie (Haematopus ostralegus), Huppe fasciée (Upupa epops), Linotte mélodieuse (Carduelis cannabina), Macreuse brune (Melanitta fusca), Martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis), Merle noir (Turdus merula), Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus), Mésange bleue (Cyanistes caeruleus), Mésange noire (Periparus ater), Milan royal (Milvus milvus), Moineau friquet (Passer montanus), Mouette mélanocéphale (Larus melanocephalus), Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus), Mouette tridactyle (Rissa tridactyla), Nette rousse (Netta rufina), Oie à tête barrée (Anser indicus), Oie cendrée (Anser anser), Oie des moissons (Anser fabalis), Oie des neiges (Anser caerulescens), Oie rieuse (Anser albifrons), Pic cendré (Picus canus), Pie-grièche grise (Lanius excubitor), Pinson des arbres (Fringilla coelebs), Pinson du Nord (Fringilla montifringilla), Pipit farlouse (Anthus pratensis), Pipit spioncelle (Anthus spinoletta), Plongeon arctique (Gavia arctica), Plongeon catmarin (Gavia stellata), Plongeon imbrin (Gavia immer), Pluvier doré (Pluvialis apricaria), Pouillot véloce (Phylloscopus collybita), Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla), Râle d'eau (Rallus aquaticus), Roitelet triple-bandeau (Regulus ignicapilla), Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros), Sarcelle d'hiver (Anas crecca), Serin cini (Serinus serinus), Sizerin flammé (Carduelis flammea), Sizerin flammé cabaret (Carduelis flammea cabaret), Tadorne casarca (Tadorna ferruginea), Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), Tarier pâtre (Saxicola torquatus), Tarin des aulnes (Carduelis spinus), Vanneau huppé (Vanellus vanellus), Verdier d'Europe (Carduelis chloris)