Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 51/2 | 2014 | 65-85

  Contribution de la bioacoustique au monitoring à long terme d'une population de Gélinottes des bois Tetrastes bonasia
Blaise Mulhauser & Jean-Lou Zimmermann

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (8.51 MB)

Résumé de l'article

Les douze premières années de suivi bioacoustique de la population de Gélinottes des bois dans le Communal de La Sagne (canton de Neuchâtel, Suisse) ont permis de déterminer plusieurs aspects méconnus de la biologie de l’espèce : démographie, taux de survie, cohésion sociale. À l’évidence,les effectifs sur le site sont fortement influencés par les taux de réussite de la reproduction de l’espèce dans la région mais aussi par l’existence d’un groupe social bien établi. Sur le Communal de La Sagne, l’espérance de vie minimale moyenne atteint 4,63 ans. Trois oiseaux au moins ont dépassé8 ans, l’un d’eux ayant atteint 10 ans. La superficie des domaines vitaux est située entre 7,8 et 62,6 ha pour l’ensemble de la vie de chaque individu à l’exception des premiers mois qui suivent la naissance.Un mâle apparié vivant au centre d’un groupe sera beaucoup plus sédentaire qu’un oiseau célibataire étant en périphérie ou à l’intersection de deux groupes distincts. Cette constatation suggère que, plus la cohésion est forte au sein du groupe, meilleures sont les chances de survie de chaque individu.Cependant, une trop forte densité d’oiseaux attire les prédateurs. Le « meilleur » taux d’occupation se situe entre 6 et 8 individus au km2.

Contact

Articles sur les espèces principales

Gélinotte des bois
Bonasa bonasia

Consultez la fiche de l'espèce

Autres espèces citées dans l'article

Autour des palombes (Accipiter gentilis), Grand Tétras (Tetrao urogallus)