Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 52/3 | 2015 | 129-151

  Suivi démographique de la Bécasse des bois Scolopax rusticola en période de reproduction dans le canton de Neuchâtel (Suisse) entre 2001 et 2010
Blaise Mulhauser & Jean-Lou Zimmermann

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (5.08 MB)

Résumé de l'article

Durant dix ans, la population de Bécasses des bois du canton de Neuchâtel (Suisse) a été suivie chaque année sur 32 points d’écoute en enregistrant les chants des mâles en période de croule.
Grâce à l’analyse de plusieurs variables de ces chants, il a été possible d’individualiser les oiseaux et de les comptabiliser. Parallèlement à ce travail, une intense recherche de la présence de l’oiseau a été effectuée sur 333 points d’écoute répartis sur l’ensemble des forêts du canton (300 km2). Il en résulte une carte de distribution exhaustive de l’espèce en période de reproduction. Le suivi annuel a permis de mettre en évidence une phase de stabilité durant 6 ans (de 2001 à 2006) avec la présence de 33-37 mâles, suivie d’une augmentation spectaculaire du nombre d’oiseaux en 2007 (49 mâles), puis d’une chute toute aussi spectaculaire des effectifs en 2008 (26-28 mâles). Les années 2009 et 2010 (27-31 mâles) correspondent à une stagnation de la population à son point le plus bas atteint en 2008. Sur l’ensemble de la décennie, l’évolution des effectifs de la population est donc régressive, plusieurs aires de croule ayant été abandonnées.
L’étude permet aussi de faire un bilan de la méthode utilisée et une comparaison utile avec la méthode générale de suivi des effectifs par simple dénombrement des contacts sur un point d’écoute, utilisée notamment sur l’ensemble de la France et en Suisse romande. Les résultats montrent que, lorsque l’analyse se fait sur l’ensemble des points d’écoute, il existe une très bonne corrélation entre le nombre moyen de mâles présents et le nombre moyen de contacts : la méthode de suivi des effectifs par simple dénombrement des contacts est donc valable pour dégager la tendance de l’évolution des populations. Ce résultat est confirmé par l’étonnante similitude entre la courbe neuchâteloise d’évolution du nombre des sites occupés entre 2001 et 2008 et la courbe de l’enquête française ; preuve que des facteurs oeuvrant à large échelle influencent une population locale de cet oiseau migrateur.
A contrario, lorsqu’il s’agit de réaliser des analyses plus fines sur les individus présents dans une maire de croule, la méthode par simple dénombrement des contacts n’est plus performante ; seule la démarche bioacoustique est utile. Des conseils pour la mise en place d’une procédure d’étude sont proposés en fin d’article.

Contact

  • Blaise Mulhauser
    SORBUS, Association pour la sauvegarde des oiseaux rares et des boisements utiles à leur survie
    Av. des Cadolles 4a, 2000 Neuchâtel, Suisse
    Jardin botanique de Neuchâtel, Pertuis-du-Sault 58, 2000 Neuchâtel
    blaise.mulhauser(at)unine.ch

    Jean-Lou Zimmermann
    jean-lou.zimmermann(at)net2000.ch

     

     

Articles sur les espèces principales

Bécasse des bois
Scolopax rusticola

Consultez la fiche de l'espèce