Aves, p�le ornithologique de Natagora

Qui sommes-nous ?

Aves est une des deux associations fondatrices de Natagora dont elle constitue le pôle ornithologique.

Elle a pour but d’étudier et de protéger l’avifaune. Les observations d’oiseaux sont récoltées et analysées pour faire l’objet d’exposés et de publications (articles, atlas...).

Des études spécialisées sont aussi réalisées par le réseau des ornithologues amateurs et professionnels, notamment afin de mieux connaître l’évolution des populations de nos oiseaux au fil du temps.

Un peu d'histoire

Naissance

Aves est née, comme association de fait, en 1953, grâce à l’initiative de Joseph Nagels. Elle a pris la forme d’asbl dix ans plus tard. Dans un premier temps, elle organisait surtout des excursions dans la nature à destination du public bruxellois. La côte était une destination privilégiée. Cela explique que la sterne naine, oiseau qui nichait sur les plages belges mais était en raréfaction, a servi de logo à l’association.

Ces Bruxellois ont été rejoint peu après par un groupe de Liégeois (André Rappe, Albert Demaret, Jean-Claude Ruwet…) qui vécurent, en février 1956, un phénomène extraordinaire qui donnera à Aves son aspect revendicatif pour la protection des oiseaux : le gel des eaux concentra sur la basse Meuse des quantités impressionnantes de harles, garrots, cygnes sauvages… qui se faisaient massacrer sans vergogne par des chasseurs. La tenderie faisait également des ravages à l’époque, les pièges à poteaux n’étaient pas rares…

Actions de protection

La surveillance des aires de faucons pèlerins (contre les collectionneurs d’œufs et certains fauconniers) constitua la première action de protection concrète, qui ne permettra malheureusement pas d’empêcher l’extinction du faucon, victime des pesticides organochlorés (DDT).

Parallèlement les bénévoles de l’époque tentaient déjà la voie de la sensibilisation du public en inondant la presse de courriers des lecteurs, dont seule une faible proportion était publiée.

Cette action de sensibilisation n’a pas cessé et a permis, en collaboration avec d’autres associations dont la LRBPO, l’abandon du DDT, la suspension de la tenderie, la protection légale des rapaces, puis de tous les oiseaux (à l’exception des « gibiers »)…

Suivi scientifique

Le bulletin Aves paraît dès 1964 et est envoyé à quelques petites centaines de membres. La banque de données ornithologiques est constituée d’emblée et tenue par des bénévoles (organisés autour de Jean Tricot). Le Bulletin contient donc dès le début des résultats de recensements, des enquêtes, des articles sur des événements marquants (invasion de jaseurs boréaux, passages des grues…). La Commission d’Homologation est crée d’emblée également.

Professionnalisation

La décennie suivante, qui débute avec l’année internationale de l’Environnement, tremplin dans le changement de mentalité, permet à Aves de se professionnaliser, avec l’engagement en 1977 d’Armand Trembsky, puis, après son décès, d’Émile Clotuche. En 1989, la gestion des données ornithologiques passe du papier à l’ordinateur ; en 1992 et 1995, Aves publie respectivement l’Atlas des oiseaux de Lesse et Lomme et l’Atlas des oiseaux nicheurs de Bruxelles ; en 1997, la feuille de contact, stencilée, devient une publication A4, qui acquiert progressivement la couleur ; en 2011, publication de l’Atlas des oiseaux nicheurs de Wallonie commandé par la Région wallonne… avec laquelle, Aves collabore depuis 1996 pour la surveillance des indicateurs de la biodiversité en Wallonie que sont les oiseaux (programme SURWAL).

Diversification et mariage

Parallèlement, nombre de groupes de travail naissent : « presse-protection », « oiseaux marqués »… mais aussi « Plecotus » (chauves-souris), « Raînne » (batraciens et reptiles).

Cette diversification sortait du monde strict des oiseaux. C’est une des raisons qui a conduit au rapprochement avec Réserves Naturelles RNOB et à la formation de Natagora en 2003, permettant à Aves de se recentrer sur les oiseaux.

Newsletter Aves

Vous souhaitez recevoir la newsletter de la Centrale Ornithologique Aves ?

Désinscrivez-vous de notre newsletter