Aves, p�le ornithologique de Natagora

Aidez-nous à sauver le bruant proyer en Hesbaye !

Le bruant proyer est un oiseau au charme discret et pourtant il constitue un symbole important, celui du déclin de la biodiversité des milieux agricoles. Comme beaucoup d’autres oiseaux, l’intensification des cultures l’affecte dramatiquement. On peut ainsi estimer que 9 bruants proyers sur 10 ont disparu de Wallonie depuis 1990 !

Face à ce constat alarmant, des ornithologues passionnés d’Aves, pôle ornithologique de Natagora, se sont mobilisés autour d’un groupe de travail « PACO – Proyers & co ». L’originalité de leur démarche est qu’ils combinent l’étude de l’espèce sur le terrain et une collaboration avec les personnes en charge de l’application des mesures agri-environnementales, financées par l’Europe et la Wallonie. Ces mesures nécessitent d’être finement orientées si on souhaite qu’elles améliorent réellement la situation pour le bruant proyer et pour toute la biodiversité des plaines agricoles.

Cependant, de nombreuses questions cruciales sur l’écologie du bruant proyer restent à ce jour sans réponse et c’est pour tenter de combler ces lacunes que nous avons besoin de votre aide !

Grâce à votre générosité, nous pourrons poursuivre ce projet innovant selon deux axes

  • Tester en grandeur nature une nouvelle mesure pour favoriser la nidification du bruant proyer. Nos collègues anglais ont déjà proposé des pistes (culture d’orge récoltée tardivement) que nous pourrions ainsi tester en Hesbaye ; vos dons permettraient de financer l’essai auprès d’un agriculteur.
  • Élucider le mystère de la migration du bruant proyer. Si nous réunissons la somme nécessaire, une quinzaine de bruants seraient équipés dès 2015 de petits géolocateurs (pesant moins de 0,5 g !) que nous tenterions de récupérer sur les oiseaux qui reviendraient nicher en 2016, ce qui nous permettrait de savoir s’ils ont quitté la Hesbaye durant l’hiver.

Ce projet pourrait être lancé, au moins sur l’un de ces axes, si nous réunissons la somme de 6000 €. Merci pour votre soutien. Nous ne manquerons pas de vous informer de l’avancement du projet !

 

Emmanuël Sérusiaux, président de Natagora

Plus d'info sur le projet PACO.