23 décembre 2017 : Christmas count - à venir

Décembre : Expo Oiseaux de Lumière

Un grand succès pour l'exposition de Bernadette Bihin : Les oiseaux de lumière.  Merci à tous les participants et à Bernadette pour ses magnifiques créations dont certaines orneront désormais nos maisons.

Il est dit des vitraux de Bernadette qu'ils s'apparentent à la joaillerie! 

Bernadette est amoureuse des oiseaux depuis son enfance: les heures passées à admirer le vol des mouettes à la mer lui ont donné l'envie de devenir pilote. Quand elle a commencé à faire des vitraux comme second métier, il y a presque 30 ans, elle a tout naturellement été fascinée par tout ce qui vole: oiseaux, papillons... Depuis quelques années, elle file aussi le verre au chalumeau, pour insérer dans ses vitraux des pièces faites sur mesure, par exemple pour les plumes des oiseaux. Ses vitraux sont assemblés avec la méthode Tiffany grâce à laquelle elle peut aller très loin dans la finesse des pièces qui les constituent.

Durant l'expo, elle nous a présenté quelques paysages et surtout des oiseaux bien de chez nous: hirondelles, martin pêcheur, aigrette, grue cendrée, mésanges...

 

 

 

2 et 3 décembre : Jabbeke - Salon de l'optique

L’année 2017 fut une année chaotique au niveau météo… Et le premier we de décembre n’échappa pas à la règle… Un brouillard recouvrait la Flandre occidentale de son beau manteau… Ce fut l’occasion ou jamais de tester les diverses marques de jumelles proposées par Georges de Putter à Jabbeke. Les conditions étaient pour cela idéales ! Les observations furent magiques… pour les passereaux se furent les Tarins des aulnes et les Grosbecs casse-noyaux qui se disputèrent la vedette… Pour les anatidés se sont de loin les Garrots à œil d’or qui l’emportèrent avec leurs parades spectaculaires ! 

11-12 Novembre : week-end au Lac du Der

La météo très maussade du week-end du 11 novembre 2017 n'a pas entamé la bonne humeur et l'envie de notre quarantaine d'ornithologues de découvrir la migration des Grues cendrées au Lac du Der lors de la septième édition du voyage organisé par La Hulpe Nature asbl en collaboration avec AVES - NATAGORA.

55 000 Grues ont été recensées autour du lac ce week-end-là, sans compter les nombreuses autres espèces d'oiseaux bien présentes sur ce site ornithologique majeur.

Nombre de nos participants ont déjà pris option pour participer à notre édition 2018 dont le départ en car aura lieu le vendredi 9 novembre en fin d’après-midi pour être de retour le dimanche 11 novembre en soirée. Si cette activité vous intéresse, n’hésitez pas à prendre contact avec Renaud Delfosse, guide-nature et organisateur, à l’adresse suivante : renaud.delfosse[at]skynet.be. Les inscriptions sont déjà ouvertes !

 

15 octobre : journée de la forêt de Soignes

Comme le dit Christophe Koninckx, organisateur de l’événement Forêt de Soignes : sous un grand ciel bleu, la Journée de la Forêt de Soignes fut un beau succès, dimanche 15 octobre. Plus de 5.000 personnes ont visité? les activités proposées par une cinquantaine d’Acteurs de la Forêt, hissant la Forêt de Soignes au sommet de l’agenda politique et médiatique. Une première très positive.

Ce qui m’a particulièrement marquée c’est l’entente entre les diverses associations et l’enthousiasme de tous ! A tous et ceux qui ont participé et ceux qui ont raté la journée, je vous dis déjà à l’année prochaine !

8 Octobre : Soutien à Nature pour Tous - Bruxelles

Brigitte a rejoint les festivités Nature pour Tous à Tournesol au parc Tournai-Solvay. Voici son compte-rendu

Ce matin nous avons eu droit à un accueil digne de stars! Le parcours dans le parc Tournesol fut d'un vif intérêt... des animations diverses et très variées nous y attendaient.... le tout présenté par une équipe jeune, voire très jeune, et dynamique! Les animateurs de Nature pour tous étaient en pleine forme... leur passion était vraiment palpable et communicative... peut-être grâce aux petits dejs de Hollogne à moins que ce ne soit la présence du fritkot ou du cava... ???? Un seul souhait: que l'édition soit reconduite en 2018!

Merci à Eric et Paul de transmettre mes félicitations aux animateurs et bénévoles/volontaires de NpT ainsi qu'aux deux représentants de Mme la Ministre et à Marie-Luce de remercier son équipe qui tenait le stand Natagora.

 

 

Octobre - Expo photo : Toute la nature en photos - SPSN

Nous avons invité la SPSN, Société Photographique de Sciences Naturelles pour une exposition des oeuvres photographiques de ses membres. Paysage, macro, précision du détail ou flou pour la poésie, ils vous emmèneront au plus près de la nature !

L'association SPSN a pour but de favoriser l'étude et la promotion, sous toutes ses formes et par tous les moyens de tout ce qui se rapporte à la photographie, à la vidéo et à l'audiovisuel dans le domaine des sciences naturelles, de la nature et de l'environnement. Elle s'attache particulièrement à exiger de ses membres un respect intégral de la faune, de la flore et de la nature en général. Elle veut mettre en valeur la beauté, la diversité et la curiosité de la nature. Cette passion commune permet à ces membres de partager leur expérience et leur progrès dans une ambiance de camaraderie grâce à des réunions régulières, des sorties sur le terrain ou de cours voyages à l'étranger.

Une vingtaine de photos seront exposées durant le mois d'octobre.

 

26 août : Boneffe

Yeah ! voilà, c'est fait.  On a eu les pluviers guignards - 7 en tous ! Et juste à l'heure du pic-niq pour en profiter au maximum.  Merci pour les infos aux 2 ornithos à vélo croisé en chemin et on a aussi eu l'occasion de les montrer à deux catalans venus avec Jean-Yves Paquet.  

Le temps magnifique nous a permis d'observer quelques belles pompes de chaleur :

- Deux buses et un faucon pélerin, plus que probablement en migration.

- Un groupe de laridés qui une fois en hauteur repèrent leurs congénères attroupés dans un champ qu'un fermier retourne avec son tracteur et se laissent alors doucement glisser vers eux.

Parmi les migrateurs les plus nombreux sont les bergeronnettes printanières et grises.  On a pu les observer se nourrissant entre les jambes de chevaux en compagnie de quelques étourneaux.  Plusieurs groupes de linottes mélonieuses sont aussi présents.

Parmi les rapaces, hors le faucon pélerin déjà cité, plusieurs faucons crécerelles et buses variables,  et un busard des roseaux femelles ou falco de palude (nous avions une ornithologue italienne avec nous).  

A part ça, les hirondelles rustiques (principalement) et de maison (quelques unes) sont encore bien actives au nourrissage plutôt qu'en migration.  Obersvations aussi d'un groupe de bruants jaunes, de vanneaux huppés, de plusieurs groupes de corneilles noires, choucaus, d'une troupe de bernaches du Canada, de hérons à la recherche de nourriture dans les prairies (dont un groupe de 2 jeunes et deux adultes), de pic épeiche, geai, mésanges bleues et charbonnières, choucas, verdier, pouillot véloce, troglodytes, moineaux domestiques.  Les tariers et traquets manquent à la liste par contre ! 

Sur les conseils de Jean-Yves, on étend nos investigations sur la plaine de Perwez à la recherche desbruants proyer - mais sans succès.  On verra à adapter le circuit de l'année prochaine en conséquence ! 

PS : on a trouvé un glacier sur le chemin - petit arrêt obligatoire pour se rafraîchir et partager une coupe ! 

Août 2017 : Mer de Wadden - notre classique

Partis sous la pluie, nous avons pu profiter de quelques éclaircies pour manger et observer sur Flévoland. Les observatoires qui jalonnaient notre route nous ont permis de voir de près des Chardonnerets élégants et le Martin pêcheur à un mètre ! Et de nous familiariser avec une avifaune quelques peu différentes de nos plaines et forêts wallonnes comme les Chevaliers combattants et arlequins, les Spatules blanches et même la rare Echasse blanche. Et miracle, en arrivant à Harlingen, grand beau temps ! Couché de soleil magnifique sous les sifflements des Chevaliers guignettes !

Après un premier repas pris à bord de notre grand voilier, le Mars, c’est la reconnaissance des cabines qui en enchanta plus d’un !

Mercredi, nous larguons les amarres, direction Terschelling… Partis à marée basse, nous longeons le « môle » d’Harlingen « au pas », découvrant nos premiers laridés et divers limicoles. Les Tournepierres à collier foisonnent à côté de quelques Huîtriers pies et courlis corlieux. Les trois espèces se révélèrent particulièrement en nombre cette année ; les Huitriers semblant s’être quelque peu remis de l’hécatombe du début du siècle. De beaux groupes d’eiders longèrent le bateau et semblent eux aussi avoir repris du poil de la bête, ou de la plume de l’oiseau, comme dit Michelle Goubout, après une maladie qui les décima au début du siècle. La traversée se poursuivit avec l’observation des Sternes pierregarin et caugek et de centaines de Phoques veau marin et gris ! Se reposant sur les bancs de sable, certains posaient pour les photographes, d’autres pêchaient, d’autres encore semblaient parader… Là encore, belle augmentation des effectifs !

A l’entrée du port, surprise de taille : le Guillemot à miroir…. Même s’il était signalé par les observateurs…. Nous sommes ravis de « tomber » dessus ! Arrivés sur l’île et munis de vélo, nous partons à la découverte des landes, des dunes, de sa végétation typique et de ses pistes cyclables magiques ! Mais avant, nous nous arrêtons longuement face au Guillemot à miroir, espèce oh combien rare et nouvelle pour beaucoup d’entre nous. Très en forme, il plongeait sans arrêt se nourrissant dans le bassin du ferry. Les moins ornithologues d’entre nous n’en croyaient pas leurs yeux… En suivant chef carte, nous rentrons par la vasière du port où le niveau de l’eau commençait juste à descendre… un régal … de Barges rousses, de chevaliers et de bécasseaux ;

Le jeudi fut une journée en demi-teinte qui nous vit pique-niquer à bord du Mars mais repartir sous un beau soleil l’après-midi ! Les Spatules blanches, les Barges rousses, les Pluviers dorés et Chevaliers aboyeurs et gambettes sans oublier plusieurs passereaux nous consolèrent vite de la matinée quelque peu humide !

Vendredi, après un dernier petit tour dans le village pour certains, à la vasière du port pour d’autres voire au Guillemot à miroir, nous embarquons pour Vlieland… Point de descente sur banc de sable cette année mais, surprise d’Arnaud, notre skipper, échouage temporaire au large d’un banc de slikke riche en limicoles de tout « poil » … Bécasseaux maubèches, sanderlings, variables, chevaliers aboyeurs et gambettes. Les Spatules blanches, les Grands Gravelots et les Eiders à duvet dont un superbe mâle se firent également admirer ! Sous le soleil, nous arrivons au port en début d’après-midi et là munis d’un vélo, chacun s’adonne à son activité favorite, qui la natation, qui la photo, qui l’ornitho, qui la dégustation de maatjes, … Une Sterne arctique passe la soirée tout à côté du bateau…

Samedi, nous nous dirigeons vers Kroonpolders, la réserve phare du voyage ! Peu d’oiseaux sur le trajet, si ce n’est quelques passereaux dont une Fauvette grisette à la mare du village et l’une ou l’autre buses. Mais des milliers d’oiseaux nous attendent sur les vasières et ses abords. Nous ajoutons les Bécasseau minutes et cocorlis à notre liste… mais aussi les avocettes élégantes, les anatidés et plusieurs passereaux dont le magnifique Traquet motteux, les Linottes mélodieuses… Nous découvrons un superbe observatoire bien conçu… Les yeux pleins de Chevaliers gambettes, des dizaines de milliers, nous gagnons le Posthuis prendre quelques forces pour franchir les dunes à bicyclettes. Le rêve cette année ! Un bon vent nous pousse vers le port et les dunes semblent encore plus magnifiques que d’habitude avec en sous-bois ses pyroles et épipactis… Les plus courageux nagent, les autres mangent des maatjes ou des kibbelings en apéro !

Le voyage de retour à la voile nous réserve une dernière surprise : une Mouette tridactyle qui croise notre bateau et deux qui nous attendent au port …

Adieux chaleureux, promesse de se revoir bientôt, certains nouveaux viendront grossir le rang des récidivistes surtout après le discours de Claude toujours aussi amical et sympa.



30 juin : martinets et crème glacée

 

Une petite dizaine de personnes avec une crème glacée bien installées qui sur un transat, qui sur une couverture, à l'écoute de Martine, ça se remarque ! Les martinets assurent le spectacle le long des arcades du cinquantenaire et dans le ciel au-dessus de nos têtes.

17 juin - crépusculaire à La Hulpe

Nous étions une vingtaine à arpenter les chemins du domaine Solvay à l’écoute de la forêt.

Si le temps était beau et très chaud, les chanteurs étaient au rdv, on se serait même cru au début du printemps ; les Merles noirs, les Grives musiciennes, les Rougegorges familiers, les Troglodytes mignons chantaient de bon cœur ! Les Pouillots véloces et les Fauvettes à tête noire leur ont vite emboités le pas. En effet, il y a toujours un regain de chants en début de soirée.

Les Martinets noirs étaient discrets cette année… tous occupés à chasser à la limite de la visibilité ; les Hirondelles rustiques, elles, nourrissaient sans relâche. La balade se termina en admirant Jupiter et trois de ses satellites. Quelques Pipistrelles communes s’invitèrent encore en cette fin de journée.

Tous, nous repartîmes, ravis. Merci aux responsables du Domaine pour leur accueil !

Brigitte Chiwy, le 21/06/17

10 juin : chouette soirée au Vogelsang

Départ
Paysage
Elle est là !
 

Toujours un beau succès pour la sortie en soirée à la recherche de la chouette chevêche.  Allez on ne vas pas vous laisser languir, nous avons peu en observer longuement une - mais une seule malheureusement.  Elle a traversé le vieux verger pour se poser sur un arbre et nous observer autant que nous l'observions pendant plusieurs minutes ! Les quelques longues-vues présentes ont chauffés et les appareils photos cliquetés même si la lumière était déjà trop basse.

Parmi les autres observations de la soirée, dans le Vogelsang même, un faucon crécerelle qui chasse et dans un nichoir un faucon qui semble nicher - et ce sera confirmer quelques semaines plus tard.

Juin : journée de l'environnement à Bruxelles

Une journée ensoleillée et le plein de visiteurs - animations déguisées du côté de Natagora, librairie, conseils oiseaux, spécial martinets (merci aux bénévoles du GT martinets).  

29 avril : le long du Rupel

Une superbe journée, tant par la météo, les participants, les paysages que par les observations.  Nous étions 5 au départ, un peu moins à l'arrivée en fonction de contraintes horaires des participants.

Dès la traversée de la réserve Het Broek, les signes du printemps sont bien présents : chant des pouillot véloce, et des fauvettes, la colonie de hérons avec environ 5 nids, dont deux occupés au moment de notre passage - et deux jeunes hérons qui se musclent les ailes, couples de canard chipeaux et quelques colverts

Sur le chemin vers DeBroek-Denayer, en traversant un quartier résidentiel, ce sont les tourterelles turques, les hirondelles rustiques, les moineaux domestiques et les étourneaux qui nous invitent.   Les uns roucoulent, les autres crient, nourrissent leurs petits ou recherchent un endroit ou nicher.

A Debroek-Denayer, nous avons droit aux classiques premières de l'année : plusieurs rossignols et le coucou ! Les sternes pierregarin nichent sur les plateformes, les grands cormorans dans les arbres, un couple de tadorne de Belon occupe l'une des plateformes.  Grèbe huppé, fuligule morillon, canard chipeau et colvert, mouettes rieuses, foulques macroules complètent la liste, certains à quelques encablures de l'observatoire.  Une première bouscarle de Cetti se fait entendre - nous en rencontrons pas moins de 5 sur la journée.  Soudain, des pépiements au-dessus de nos têtes : une mésange bleue a installé son nid dans la toiture de l'observatoire et vient de rentrer.  Une chauve-souris sort, dérangée et disparaît après avoir bu à la surface de l'eau.

Nous continuons notre trajet en direction de Wintam.   L'environnement est industriel : hangars, industrie de constructions, chemin de fer et le Rupel.  Bergeronettes grises, accenteur mouchet, goélands et mouettes que n'effraient pas les silhouettes de faucons qui ornent les toits, huitrier pies, choucas des tours, chevalier guignette, rougequeue noir, ... 

Nous voici à Wintam : bernache du Canada (dont un classique : le nid sur un des piliers près de l'ancienne écluse), oies cendrées, avocette élégante, canard chipeaux, colverts, souchets, sarcelles d'hiver et un couple de sarcelle d'été, vanneaux huppés.  Ici, les mouettes rieuses (et une bernache du Canada) occupent les plateformes destinées à l'origine à la sterne pierregarin - ce qui n'empêche pas une dizaine d'entre elle de se nourrir à la surface de l'eau - ou de boire tout simplement.  Une observation plus précise des mouettes nous permet de trouver deux mouettes mélanocéphales ainsi qu'une jeune mouette pygmée (1er été) et une guifette noir.  Un cygne bigarré attire notre attention : c'est un croisement de cygne tuberculé et de cygne noir plus que probablement.  Quelques limicoles : chevalier gambette, guignette, deux petits gravelots, un aboyeur ou un sylvain entre-aperçu.  Grèbe huppé et castagneux - peut-être un cou noir mais qui n'a pas été confirmé.    Côté passereaux : bruant des roseaux, fauvettes grisettes, fauvettes effarvates, une gorgebleue à miroir, chardonneret élégant..   Ah, j'oubliais - un pic vert

Nous prenons le bac pour traverser le Rupel et prendre le chemin de retour : peu de nouvelles espèces dans l'après-midi en direction de Boom.  Nous traversons les anciens quartiers industriels : briqueterie avec les fours, leur cheminée et les séchoirs... entre Niel et Boom, les anciennes carrières du centre de loisirs Het Schorre avec une végétation typiques des zones acides et un étang bleu turquoise à cause du sulfate de cuivre, des anciennes argilières et des carrières encore en exploitation qui permettent à une végétation pionnère de s'installer - jeunes bouleaux qui accueillent le pouillot fitis, le pinson et encore le rossignol.  Une buse variable crie au loin.

Arrivés au Zennegat, nous traversons la Dyle, puis la Senne pour retourner vers notre point de départ.  Dans la réserve Het Broek, une dernière surprise : le faucon hobereau.  Il vient probablement d'arriver avec les martinets et les hirondelles qui font parti de son menu et la sortie des premières demoiselles.  Une buse et une corneille qui la harcèle dans le ciel finissent en beauté la journée.

 

 

Avril 2017 : Operations Martinets à Jette

Le Groupe de travail martinets, sous l'égide de Martine Wauters et avec l'aide de la commune de Jette a placé des nichoirs et ouvert les trous de boulin de plusieurs maisons, créant 87 nouvelles cavités sur la commune.  

Article dans le journal de la commune 

Avril 2017 : La Drôme

Cette année, c’était le beau temps et même la chaleur qui étaient au rdv ! Ce temps chaud et ensoleillé nous a permis d’admirer beaucoup d’espèces méridionales. Nous avons pu observer la Fauvette mélanocéphale que nous n’avions plus vu depuis une dizaine d’années. Les Fauvettes passerinettes chantaient un peu partout et les Martinets à ventre blanc faisaient de bruyantes sarabandes comme jamais nous n’avions pu les observer… Les Rougequeues noirs partageaient l’espace sonore avec leur cousin à front blanc, revenus en nombre cette année. La Huppe, elle aussi, était rentrée…

Les Vautours nous firent un show de toute beauté ; une centaine d’entre eux virevolta au-dessus de nos têtes ; les 4 espèces françaises étaient de la partie ! Le Circaète et le Petit duc cops étaient eux-aussi de la partie !

Lors de la préparation du voyage, ce n’était pas moins de 5 Grues cendrées juvéniles qui arpentaient les berges de l’ancien Rhône… Elles attendirent du moins trois d’entre elles le groupe et tous nous avons pu les admirer se nourrissant en compagnie d’ardéidés. Deux observations de Cigognes noires volant plein nord contribuèrent, elles aussi, à la réussite de ce voyage quasi estival !

Les Grillons champêtres, italiens et des bois remplissaient pour une fois aussi le fond sonore ! Les papillons n’étaient pas en reste, ni les Lézards des murailles et verts. La rare vipère aspic se fit également admirer… Des plantes encore jamais observées déployaient leurs magnifiques corolles.

Les dates de 2018 sont arrêtées qu’on se le dise ! Nous retournerons en Drôme du 8 au 13/4/18 !


 

Le 23/04/17 Brigitte Chiwy

8 avril : Uitkerke

Les phragmytes nous accueillent dès les premiers roseaux ainsi qu'une bouscarle de Cetti.   Parmi les autres observations de la journée : barges à queue noire, combattant varié, courlis cendré, chevalier gambette, arlequin, guignette et cul blanc, oies cendrées et bernaches nonnettes et du Canada, canard colvert, souchet, siffleur, chipeau, sarcelle d'hiver et sarcelle d'été.  Héron cendré, aigrette garzette.  Une gorgebleue à miroir, des pipits farlouses. Quelques faucons crécerelles et buses.  Nos premières hirondelles rustiques et fenêtre.  Vanneaux huppés, huîtrier pies.  Goélands, mouettes, corneilles, choucas.

Pas de hiboux des marais - ils sont encore là mais on n'est pas passé à la bonne heure.

19 mars - télévie à La Hulpe

Le mauvais temps annoncé n’a pas arrêté une petite trentaine de participants pour autant ! Le Nysdam, quant à lui, nous a gratifié de son micro climat : il fit sec jusqu’à 12h bien sonnées ! Les premiers migrateurs, comme le Pouillot véloce, ont répondu présents, eux aussi, de même qu’une grande variété d’autres passereaux et d’anatidés. L’Autour vocalisait justifiant ainsi son qualificatif de chanteur !  Héron cendré et Grande Aigrette étaient également de la partie . Une femelle de chevreuil se fit encore admirer.

Mais ce que nous retiendrons tous, c’est la convivialité , la connivence avec le groupe pourtant si hétéroclite au départ et la beauté de la réserve du Nysdam.

Merci à Manu Prignon, conservateur de ce coin de paradis, à Frédéric Lemaigre, qui nous parle du Télévie ci-dessous, Thierry Claes, Pierre Generet ainsi qu’à tous pour leur participation active à cette réussite !

 

Rdv est pris pour 2018 : ce sera le 25 mars !

 

Brigitte Chiwy

Télévie est une opération qui récolte des fonds pour la recherche sur le cancer. Les montants récoltés représentent une part très importante des moyens consacrés à la recherche sur le cancer en Belgique francophone, à côté des sommes allouées par les pouvoirs publics et les organismes de mécénat (par exemple, la Fondation contre le Cancer). L'argent récolté est réparti entre la recherche fondamentale qui vise à élucider les mécanismes du cancer, et la recherche clinique qui a pour objet d'améliorer le traitement des patients, sur base notamment des informations recueillies par la recherche fondamentale. Le Fonds National de la Recherche Scientifique se charge de répartir l'argent de Télévie entre les cliniques et laboratoires, ce qui garantit la qualité scientifique des travaux menés avec les fonds récoltés. Les coûts administratifs liés à la collecte et la distribution des fonds sont aussi réduits au minimum.

Les contributions belges à la recherche sur le cancer sont nombreuses et difficiles à résumer. Elles se situent dans le concert international des recherches dans ce domaine. Par ses développements récents, l'immunothérapie qui vise à stimuler notre immunité contres les cellules cancéreuses et qui remporte des succès spectaculaires, mérite une mention particulière. La Belgique compte en effet plusieurs équipes pionnières en ce domaine, toutes soutenues par Télévie.

Télévie consacre principalement ses moyens au payement du salaire de chercheurs en début de carrière. Ces chercheurs viennent d'obtenir un diplôme universitaire et mènent une thèse de doctorat. Leur salaire est payé sous forme de bourses de doctorat, qui bénéficient d'un régime fiscal très favorable. Les fonds de Télévie vont donc aux jeunes chercheurs et à leurs laboratoires, sans ponction fiscale déraisonnable.

Notons par ailleurs que l'allocation de fonds à des chercheurs en début de carrière leur permet de se former à la recherche. Même s'ils ne poursuivent pas tous une carrière en cancérologie, l'écrasante majorité d'entre eux reste active dans le secteur biomédical (industrie pharmaceutique, biotechnologie, ...), démontrant que Télévie est un également acteur important pour la formation des jeunes et pour le développement futur de notre tissu industriel. Le donateur fait donc coup double: il finance la recherche et la formation.

Saluons l'effort et la générosité des donateurs, bénévoles et de RTL-TVI qui sont les acteurs du succès de l'opération Télévie. La participation de Natagora dans l'organisation de visites guidées promotionnant Télévie permet en outre un coup triple: soutien à la recherche, à la formation, ... et plaisir de la découverte de la nature. 

Frédéric Lemaigre

11 mars : Nuit de la chouette à La Hulpe

La salle de l‘Argentine et le Domaine Solvay ont une fois de plus accueilli les amoureux de la nuit ! Nous étions une soixantaine à nous émerveiller devant le film sur la Dame Blanche fourni par la cellule « event » de Natagora. Leur PDF a aussi connu un vif succès ! La pub de l’événement était tellement bien faite que la salle aurait pu être deux fois plus grande…

Vers 20h30, tout ce petit monde nous a suivi, Jacky, Adrien, Pierre et moi-même à la découverte de la nuit. La chouette hulotte chantait spontanément et ce ne sont pas moins de 3 couples qui ont été contacté cette nuit. Mais point de chevêche, ni de Moyen-Duc.

Grande absente en cette nuit un peu fraiche : la Pipistrelle, petite chauve-souris très printanière.

Mais les batraciens vinrent compléter nos observations : deux Tritons ponctués (ou lobé ou encore vulgaire), Lissotriton vulgaris, et certainement 200 crapauds communs, Bufo bufo.

Les Foulques macroules, les Canards colverts, les Bernaches du Canada et le rare Râle d’eau animèrent cette superbe nuit étoilée. Quelques Nuctenea umbratica précoces tissaient leurs premières toiles sur la digue de l’étang du Gris Moulin. Le Renard cantonné dans le Nysdam clôtura notre promenade vers 23H.

Merci encore aux petites mains de la soirée : Carine et Marc et Stéphanie, Pierre et leurs joyeux bambins !

Brigitte Chiwy Le 12/03/2017 

3 mars - première soirée des observateurs

Cette année, les réunions mensuelles du premier vendredi du mois accueillent en mars, avril et mai les comptes rendus des observations de 2016 et les prépas des recensements 2017.

4 février - La Hulpe - dans le cadre de Devine qui vient manger au jardin

Parti de trois inscrits, nous étions finalement 25… J’ai compté les participants et eux, comptaient les oiseaux… avant de rentrer les compter chez eux…

Nous regardons aussi sous forme de devinette les chiffres de 2016….  Les premières questions sur la densité actuelle des oiseaux fusent…

Et faut-il nourrir ou pas ? On parle de plantations d’espèces indigènes à fruits, à graines… et des règles d’or d’un bon nourrissage. En cours de route la problématique des nichoirs sera aussi évoquée… Nichoirs ou pas, et si nichoirs nettoyage ou pas ; présentation des avantages, des  inconvénients et des dates optimales pour un éventuel nettoyage…

Comme le temps était mitigé, nous avons commencé par observer des rapaces… buses et épervier… qui chassaient avant la pluie… les oiseaux d’eau de l’étang du Gris Moulin retinrent aussi notre attention… puis ce fut au tour des Sittelles torchepots, des Troglodytes mignons, des Pinsons des arbres, des Tarins, des Turdidés… L’observation de Bernaches du Canada permit de parler des espèces dites invasives. Epinglons encore l’Autour des palombes qui chantait depuis  la réserve du Nysdam toute proche…

Merci aux responsables du Domaine Solvay pour leur accueil ; leur action O phyto a été commentée et vivement appréciée… Action qui s’étend au cimetière de La Hulpe et à la commune… Qu’on se réjouisse !

27 janvier : Bourse aux livres nature de seconde main

Encore un beau succès pour notre bourse aux livres.  Certains sont venus avec plusieurs dizaines de livres, d'autres avec 4 ou 5.  D'autres ne sont là que pour acheter et repartent avec l'un ou l'autre trésor - moi y compris.  

Nouveautés : certains nous ont laissés la liste des livres avec lesquels ils sont repartis - et nous mettrons sous peu celles de ceux encore disponibles au local.  Allez voir sur la page du local

Et admirez les dessins collages de notre artistique Emilie pour nous souhaitez à tous une bonne année.

21 janvier : Vogeldag à Anvers

Comme d'habitude, une journée superbe entre les conférences, les stands et les rencontres avec nos amis Vogelaar de l'autre côté du pays.  

Notre emplacement habituel sous l'escalier est maintenant bien rôdé.  Et on alterne la présence au stand et aux conférences entre Brigitte, Michelle et Elisabeth.  Tiens, nous sommes trois dames ornithologues.  Une des conférences présente justement le premier groupe de travail "ornithologue" complétement féminin de Belgique ! 

 

 

15 janvier : Christmas count à Bruxelles

A venir

14-15 janvier : week-end en Zélande

A venir