19 décembre : Christmas Count

Temps exceptionnellement doux (et plutôt ensoleillé) en ce 19 décembre.  Environ 30 personnes se sont partagé les différents secteurs et parcouru en tous sens la région de Damme avec comme objectif d'observer le plus d'espèces d'oiseaux possible sur la journée.

A midi, aux retrouvailles pour le picnic dans un petit resto de Damme, nous faisons un premier compte : 104 espèces.  L'après-midi et une recherche sur observations.be des autres trouvailles devraient permettre d'augmenter ce nombre un peu plus ce nombre.   Parmi les points marquants : 1400 oies à bec court du côte de Nieuwegen, des mouettes tridactyles et des fous de bassan le long de la plage à Knokke, un goéland bourgmestre à l'estacade de Blankenberge, une plumée dans la baie de Heist qui pourrait bien être celle d'un bruant des neiges.

Une partie d'entre nous s'est retrouvé dans les polders d'Uitkerke en fin de journée où deux individus d'hibou des marais nous ont fait le plaisir d'une chasse de quelques minutes dans le soleil couchant.

Pour le rapport et les observations

28 novembre : Uitkerke à vélo

Un petit groupe en ce 28 novembre avec les habitués et un nouveau.

Les oies sont au rendez-vous : oies cendrées, oies rieuses, oies à bec court, quelques bernaches nonnettes et du Canada.  Et presque tous les canards : colverts, souchets, chipeaux, siffleurs, sarcelles d'hiver.  Pas de canards pilets.

Sur l'estacade à Blankenberge, deux mouettes tridactyles se laissent admirer et photographier/filmer à qui mieux mieux... le montage devrait arriver d'ici la nouvelle année.

Des vanneaux huppés, des étourneaux, quelques buses variables et faucons crécerelles, un busard des roseaux.

Peu de passereaux ou de limicoles - quelques pipits farlouses et un bécasseau variable.

 

 

 

21 novembre - 5 décembre : Exposition A tire d'aile - Bande dessinée et illustration naturaliste de Benoît Lujan

Durant 15 jours, notre local a accueilli l'exposition de Benoît Lujan, avec les planches de sa BD ainsi que des dessins aux crayons et des aquarelles.  

Benoît était présent lors du vernissage ainsi que pour la clôture, l'occasion de dédicaces personnalisées.

Pour ceux qui n'auraient pas eu l'occasion de nous rejoindre, il y a quelques BD encore en vente au local et Benoît peut aussi vous la faire parvenir par la poste.  Pour plus d'info, le contacter à l'adresse email suivante.

Pour voir Benoît à l'oeuvre sur Youtube, sa page facebook et son site internet

L'histoire de la création de là bd ici

13-15 novembre : Lac du Der

Voici déjà quelques photos et films souvenirs du Lac du Der.

Liste des observations

A voir sur Youtube quelques films de Huguette Reynaerts

- Oies et foulques au lac du Der : https://youtu.be/RkDsVIc0adk 

- Halte migratoire au lac du Der :  https://youtu.be/FFxQaGp2hew

 

 

Grues - Frédéric L.
Grues - Frédéric L.
Grues - Frédéric L.
Grues - Frédéric L.
Début de week-end - Alain J.
Ambiance d'observateurs - Alain J.

25-27 septembre : Expo photo à Namur

Village Nature et un stand partagé avec nos amis d'AVES-Namur à l'occasion de l'expo photo Emotion'ailes organisée par AVES, pôle ornitho de Natagora....Merci aux deux Brigitte d'avoir assuré le coup ! Ici en companie d'Anne et d'un participant au concours photo 2014 dont les créations sont dans le calendrier 2016 bientôt disponible à notre local (on espère).

29 août : Nuit des chauves-souris à la Hulpe

45 participants et des petites mains pour compter le nombre de moustiques dont se nourrit une chauve-souris au cours d'une nuit !  Succès au réndez-vous encore une fois

 

 

29 août : Ornitho Vélo sur la plaine de Boneffe

Nous sommes repartis à 10 cette fois et sous un beau soleil (encore caché un peu au moment du départ) pour une balade à vélo sur la plaine de Boneffe, entre Perwez, Ramillies, Boneffe et Taviers.

Le long du Ravel et puis sur les chemins de remembrements, nous avons parcouru environ 35 km.  Parmi les observations : 

 

  • Busards des roseaux - 2 magnifiques mâles, un juvénile, quelques femelles
  • Plusieurs buses - y compris quelques groupes de 2-3 individus dans les ascendences.
  • Une dizaine de faucons crécerelles - clairement en chasse car tous font le St-Esprit à un moment ou à un autre
  • Au fil de la journée, probablement plus d'une centaines de bergeronnettes grises et printanières.  A noter en particulier, une famille sur le toit d'un hangar, leur présence sur les tas de fumiers
  • Des tariers, principalement des tariers des prés dont un groupe d'une quinzaine et des traquets motteux

Encore une année sans pluvier guignard malheureusement ! 

PS : Deux crevaisons cette année dont l'une sans chambre à air de re-change.  L'occasion de rappeler qu'il est conseillé d'en prendre une avec ! Merci à René-Marie, rencontré à la recherche d'un pipit rousseline d'avoir donné un coup de pouce.

 

 

23 août : Barbecue AVES - à La Hulpe

 

Et voilà, cette année, c'est à notre tour d'organiser le barbecue AVES.  Ca fait déjà quelques mois qu'on s'y prépare : entre trouver une salle, définir la meilleur date, choisir le menu, engager les volontaires pour les diverses tâches - mine de rien c'est du travail et dans les dernières semaines, les emails et coups de fil s'échangent à une fréquence plutôt élevée, tandis que nous regardons tous les prévisions météo avec angoisse : après une été plus que correct, il ne manquerait plus qu'il pleuve.  Les orages sont annoncés mais pour quelle heure ?

Préparations des derniers jours : qui les courses, qui l'agencement des tables, qui la préparation des plats.   L'équipe se retrouve à 9h00 : derniers arrangements de la salle, remplissage des frigos, préparations des salades.  Un premier groupe d'invités arrive vers 9h30 pour la balade guidée (merci à Brigitte, Renaud et Ludovic) dans la réserve de Nysdam avec quelques belles surprises.

En fin de matinée, c'est l'équipe du bar et celle du barbecue qui débarquent.  On cherche de la place dans le frigo pour les bières et les boissons fraîches et on met le feu au charbon de bois.

Et voilà, le reste des invités arrivent.   On est une petite cinquantaine en tout.   Les promeneurs de retour assoiffés ouvrent le bar.  Petit discours de Brigitte pour expliquer le système des tickets et la file se forme pour se servir.   Certains s'installent dehors, d'autres à l'intérieur et ça papote joyeusement.  On n'oublie de servir ni les végétariens, ni les préposés au barbecue ou au bar. 

Vient le temps de la première vaisselle - merci à ceux qui sont venus mettre à la main à la patte de ce moment parfois ingrat mais plein de rires malgré tout.  Le café est en route et on découpe les gâteaux.  C'est la ruée dès qu'on les mets sur les tables.

Il est presque 3 heures lorsque la première averse orageuse offre une douche pas toujours bienvenue à ceux qui se sont installés dehors et qui se hâtent de rentrer.  

Premiers départs.  Brigitte remercie tous les participants et l'équipe.  On distribue les restes et on continue le rangement et le nettoyage - en essayant de rendre à chacun ce qui lui appartient (tient, mais à qui est ce sac à dos ? et zut, il me manque un couteau).

Voilà, c'est fini.  Liège a promis de nous accueillir l'année prochaine.  

Encore un grand merci à Brigitte, Elisabeth, Marc, Nadia, Pierre, Renaud, Ludo, Jacky, Barbara, Michelle, à nos barmans, aux petites mains venues aidées ça et là et bien sûr à tous les participants pour l'ambiance.

Photos de Michelle, Renaud et Brigitte

 

 

 
 

9-14 août : Mer de Wadden

Soleil, vent mais pas trop et air… pas de canicule non plus en cette semaine du 15 août….

Nous avons séjourné à Vlieland et Terschelling et navigué entre les bancs de sables. Jamais les Phoques moines et gris ne furent si nombreux et si faciles à observer et à photographier….  Près de 500 en une seule fois.

Arrivée le dimanche soir au bateau.  

Ceux qui se sont arrêtés à Flevoland sur le chemin ont pu observer des grands rassemblements de Grands Cormorans, quelques Guifettes noires à divers stades de plumage, Sternes pierre-garins, Chevaliers culs-blancs, Avocettes élégantes, Pygargue à queue blanche...

Tout le monde est sur le pont pour le coucher de soleil, premier aperçu des lumières et couleurs qui nous accompagneront pendant le voyage.

Lundi : 

La marée est déjà haute au moment du départ mais la barre qui protège le chenal est encore visible et nous offre nos premiers Huîtriers pie, laridés, Tourne-pierre à collier et cormorans.  Quelques Sternes pierregarins et caugek volent autour du bateau.  Le vent par contre n'est pas au rendez-vous.   On longe quelques bancs de sable, on observe les phoques et on lit tranquillement au soleil.  L'arrivée à Vlieland est retardée momentanément par une péniche qui doit quitter le port ce qui nous permet de profiter du va et vient des oiseaux sur le banc de sable devant le port et des voiliers autour de nous.  Brigitte en profite pour distribuer les traditionnels devoir de vacances.

Dès qu'on a mis pied à terre, on récupére les vélos.  Et une partie du groupe part pour une découverte rapide du village, pendant que d'autre préfère la baignade. Après le souper, sortie nocturne vers le mur sur la lande.  On profite de la douceur de l'air et du chant des sauterelles vertes mais aucun hibou ne se montre. 

Le mardi,

Les vélos nous conduisirent à la fabuleuse réserve du Kroonpolders.   Sur le chemin, quelques arrêts : 

- dans les près : de nombreux laridés, couple d'Ouettes d'Égypte,  une Bergeronnette grise,  des étourneaux ...

- dans la petite mare, de nombreux Pipits farlouses prennent leur bain dans la mare en compagnie d'un  Verdier d'Europe et de l'une ou l'autre jeune Linotte mélodieuse.

- de la vogelhut du petit cimetière, on voit au loin des Chevaliers maubèches, Courlis cendres, Barges rousses,...  L'observatoire abrite aussi un nid d'Hirondelles rustiques qui volent mais n'osent pas trop rentrer pour nourrir l'unique jeune que nous apercevons.  

Au Kroonpolders, les « Witte Olifants », il faut comprendre les Spatules blanches, semblaient bien revenues comme nicheurs et côtoient les grands cormorans et les avocettes.  Quelques Chardonnerets jouent aux équilibristes sur les roseaux. Plusieurs grands nids au sol attirent notre attention.  Il y a quelques cormorans mais ne serait-ce pas plutôt ceux des spatules? 

La marée descendante nous offrit un fabuleux spectacle de limicoles et les débutants purent découvrir le mot migration ainsi que les Bécasseau minutes et les Grands gravelots, bien présent juste en face de l'endroit du picnic ! Les prés salés retinrent l’attention de tous car Ze devoir portait, cette année, sur la flore de ce biotope si particulier.

Un petit arrêt réparateur au Posthuis nous donna des ailes pour rentrer par les dunes….et baignade pour ceux qui le souhaite.  La journée se termina par un arc-en-ciel complet d'un côté du bateau et un coucher de soleil flamboyant de l'autre.  On sortit du bateau et on photographie à tout va pendant que certains s'acharnaient sur la vaisselle. 

Le mercredi,

En attendant le départ du bateau, c'est le moment pour quelques courses au village ou les dernières photos, en particulier du comportement des Sternes pierregarin et de leurs jeunes un peu affamés depuis le ponton.  Les jeunes se tenaient sur les poteaux et les parents tournaient autour avec une proie dans le bec, se posant quelques fois pour les nourrir.  Elles semblaient vouloir les inciter à les suivre pour prendre le poisson dans leur bec en vol.  Les jeunes regardaient aussi l'eau, en attitude de chasse mais semblaient hésitant à plonger

A 11h30, nous nous sommes échoués sur le Banc de Richel.  Quelques crevettes et coques pêchées à la manière des limicoles furent nettoyées le jour même et préparées et dégustées le lendemain grâce à nos « chefs coques »... La récolte fut bonne et les restes furent utilisés pour la soupe du vendredi midi.

La marée montante nous décolla du banc de sable vers 17h00 et on mit les voiles vers Terschelling.  On arriva peu après le souper et une partie du groupe partit à la découverte du village et des dunes environnantes.

Jeudi : 

Terschelling et ses reposoirs à marée haute nous enchanta tous ! Barges, Pluviers, Huitriers-pies, Chevaliers et Courlis se disputaient la vedette. Le mois d’août propice au Courlis corlieu fut fidèle à sa réputation… et nous offrit maintes observations de ce petit courlis…

Son panorama sur la Waddenzee depuis les dunes, aussi !

Vendredi 

Dernier petit tour à une vasière proche puis retour vers Harlingen à la voile.  La marée est haute mais cela nous offre de beaux vols d'oiseaux qui s'envolent lorsque la mer montante les chasse vers leur lieu de repos.  A l'arrivée, les remerciements, petits discours et déjà l'au revoir...

Promis, on se retrouve en 2016 : la semaine du 14 ou du 21/8 à confirmer.    

Photos : Philippe, Christian et Nicole, Michel, Claude, Renaud

18 juillet : Martinets au Cinquantenaire

M. Goubout
M. Goubout
M. Goubout

Nous sommes une petite vingtaine avec nos transats devant les arcades du Cinquantenaire, réunis pour observer les martinets.  Le retour en Afrique est proche.   Les jeunes sont prêts à quitter le nid, les ados (jeunes des années précédentes) virevoltent en criant et inspectent les nids en s'y accrochant brièvement, les adultes font encore quelques passages au nid.

Martine nous fait un topo sur les martinets : migration, nourrissage des jeunes, nidifications,... pendant que nous regardons la trentaine de martinets qui volent autour des arcades où ils nichent.  Pour tous les détails, voir le blog des martinets de Martine.

PS : une grande sauterelle verte se faisait aussi entendre dans les haies qui bordent les bâtiments.

 

 

 

Juillet 2015 : Val d'Isère

L’altitude de Val d’Isère nous permit d’éviter la canicule et ses désagréments. Les chemins balcons et d’altitude furent nos terrains d’exploration… Les papillons étaient en nombre au rdv cette année : Moirés divers, « Blauwtjes », Apollon,….

Les oisillons de toutes plumes foisonnaient pour une fois. Les jeunes Niverolles des neiges, Traquets motteux, Chardonneret élégants, Tariers des prés, Pouillots divers n’avaient rien à craindre des intempéries. Cette année, seules les Belettes et Hermines provoquaient de temps à autre une belle panique….

Grâce à ce beau temps, le Circaète jean le Blanc et quelques Vautours fauves purent être observés. Les Vautours fauves étaient une première pour notre voyage en Vanoise. Le Gypaète barbu et l’Aigle royal se laissèrent observer quasi tous les jours. Le Tichodrome échelette se montra mais timidement.

Quant aux Marmottes, elles ne semblaient pas souffrir de la chaleur mais les Chamois et les Bouquetins semblaient déjà souffrir de la sécheresse ce qui inquiétait déjà les gardes du Parc de la Vanoise….

Nous y retournerons du 3 au 17/7/16….qu’on se le dise

 

 

Fin juin : recensement des hirondelles à Neerpede


19 juin : comptage des perruches

Premier jour du comptage national des perruches à collier... National.... pour la partie francophone du pays, on compte principalement à Bruxelles (5 sites) et à la Louvière.   Il reste certainement des dortoirs à repérer - n'hésitez pas à la signaler sur observations.be

Compte provisoire sur Bruxelles : plus ou moins 5000.  On est loin des 12000 du dernier comptage en 2012 et ce malgré les points d'écoute qui montrent une augmentation, indication supplémentaire qu'il nous manque encore quelques dortoirs.

Souvenirs de la soirée :

 

  • les cris incessants des perruches qui semblent s'interpeller les unes les autres pour les retrouvailles de fin de journée
  • deux vols en rase-motte juste au-dessus de nous de deux groupes d'une trentaine d'invidus, avec l'impression de pouvoir les toucher en simplement levant la main
  • un renard, plutôt maigrichon, qui traverse la rue, marque son territoire des deux côtés au bord du trottoir et puis s'éloigne tranquillement sur la ligne blanche au milieu de la route.  Vous avez-vu Bruxelles Sauvage... alors vous imaginez facilement la scène

 

 

12 juin : atlas des mammifères, les petits rongeurs au marais de Jette

Après l'initiation au piègeage par caméra en mai, nous voilà une petite quinzaine, invités par Diemer et Alain à une initiation au recensement des petits rongeurs.  Lieu du rendez-vous, les marais de Jette au parc Roi Bauduin.  

Introduction bilingue : principe et conseils pour la pose des piéges  (et oui, on ne peut malheureusement pas s'en passer) et l'identification des individus, une revue de la liste des espèces présentes en Belgique et une brève introduction à leur milieu et leur cycle de vie, les mesures de précaution à prendre.

Une vingtaine de pièges ont été disposés par groupe de 5 dans les différents milieux : la prairie, la roselière, le long du canal, en terrain semi-boisé, dans l'arrière des marais.  Bilan de la soirée : Campagnol sylvestre (36), Campagnol roussâtre (9), Musaraigne carrelet/couronnée (1).

Le 20, une deuxième formation organisée au Moeraske donne les résultats suivants : 3 Rats noirs (belle découverte car rare en région bruxelloise), 1 Musaraigne musette, 13 Mulots sylvestres et 15 Campagnols roussâtres (bien présents !).

 

 

13 juin : Vogelzang et ses environs sous l'égide de CCN-Volgezang-CNB

Pic épeiche - Freddy
Chevêche d'Athéna - Freddy
On observe - Freddy

Ce samedi 13 juin, nous participons à une sortie vespérale organisée par CCN-Volgezang-CNB à la recherche de la chouette chevêche.  Entre 30 et 40 personnes sont présentes pour arpenter la réserve et ses environs.

Le temps est doux, le soleil couchant illumine les champs et les prairies.  Il faudra patienter pour observer la chevêche d'Athéna mais elle finit par se montrer là où elle s'était déjà signalée lors d'une visite organisée au mois de mars à l'occasion de la nuit de la chouette.  Elle se tient sur la branche d'un cerisier, se toilettant et lissant ses plumes.  On peut bien observer l'arrière de sa tête et les deux ébauches de sourcils qui s'y trouvent.  Elle finit par s'envoler après plusieurs minutes vers un noyer où elle se perd dans la frondaison.

Outre la chevêche, les hirondelles rustiques sont nombreuses.  Elles chassent et retournent régulièrement dans une étable où se trouvent plusieurs nids. On verra aussi des martinets, étourneaux, pigeons ramiers, grives musiciennes, merles noirs, corneilles noires, un vanneau huppé, un troglodyte, deux pics épeiches, deux bergeronnettes grises...

(merci à Freddy pour les photos).

Michelle
Michelle
D'un oeil - Micheline

9 mai : Uitkerke à vélo

C'est le big migratory day - autrement dit le jour des migrateurs... Et bien qu'on ai fixé la date sans le savoir, c'est sûr que les migrateurs étaient bien au rendez-vous.  C'est aussi clairement le printemps et la saison des amours - on y reviendra.  Pierre, Xavier et Laetitia sont au rendez-vous.  Le temps est venteux - la météo annonce 40 km - à mon avis ça soufflait un peu plus que ça.  Mais il chasse les nuages autant qu'ils ne les emmènent et on échappe à la pluie à part deux épisodes et par chance dans un observatoire à chaque fois.  Sur la plage, le vent se combine à la marée et l'écume est impressionnante - près de 5 cm d'épaisseur s'entassent à la lisière entre la mer et la plage.

Premier arrêt au centre des visiteurs où on retrouve Pierre - direction illico l'observatoire. Pas grand chose sur l'étang, une bernache du canada et un couple de colvert.  Mais deux rousseroles effarvates chantent dans les roseaux et l'une se montre.  Une fauvette grisette et une fauvette des jardins font aussi la sérénade alors qu'un troglodyte lance sa fameuse trille.

Au sortir de l'observatoire, ce sont Xavier et Laetitia qui nous rejoignent.  On part en direction du Grutto.  Un premier arrêt, pour le phragmyte des joncs.   Il chante à l'abri du vent, monte légèrement et puis s'élève dans les airs pour quelques secondes avant de s'abimer de nouveau dans les hautes herbes. Superbe ! observations 5 étoiles.

Premier arrêt : petit gravelot, chevalier guignette, avocette, barge à queue noire, souchet, colvert, tadorne, vanneau huppé, souchet

Deuxième arrêt : crainte de crevaison, bécasseau de temminck, une vingtaine de grand gravelots, bécasseau cocorli (merci à un observateur qui nous l'a signalé même si on l'a trouvé tout seul), tentative d'accouplement de gambette, bécasseau variable en plumage presque nuptiale. alouette

Grutto : parade de barge rousse et tentative d'accouplement, parade d'avocette, chevalier gambette faisant sa toilette, 

On retourne au centre pour le picnic.  Coucou, poule d'eau et un juvénile, deux jeunes colverts.

Après-midi, trajet vers nouvel observatoire à la limite de la réserve à Wenduine : barge à queue noire, oie cendrées, groupe de bécasseaux variables, vanneau huppé chassant les corneilles et choucas et goélands, fuligules morillons, toujours des avocettes...héron cendré

Traquet motteux, linotte mélodieuse, encore l'une ou l'autre phragmyte ou effarvate, tarier pâtre - un mâle et un couple, faucon crécerelle

Au nouvel observatoir : colonie de mouettes rieuses, bernaches nonnettes, couple de souchets, sterne pierregarin, hirondelle rustique, un chevalier guignette, oie cendrée

A l'observatoire du camping : 3 grands gravelots, chevalier guignette, gambette, barge, pipit farlouse

En ville et un peu dans les polders : martinets noirs

1er mai - Aube des oiseaux à La Hulpe

Soleil levant - Pierre G.
Brume du petit matin - Pierre G.
J'ai faim - Pierre G.
 

avril et mai 2015 : Friche Marly - nichées de vanneau huppé

Quatre couples nicheurs de vanneaux huppés (Kiewit) sont présents sur la friche Marly. Les effectifs visibles minimum : 4 + 3 + 3 + 3 pullis - soient 13 pullis encore vivants sur un départ très probable de 15 ou 16 poussins.  Pas mal quand on sait que sur le site se côtoient goélands, pies et corneilles dans le voisinage immediat des nids.  La défense anti-aérienne opérée par nos vanneaux semblent bien fonctionner pour le moment.  Attention que renard, chat domestique et/ou mustélidés restent  aussi des prédateurs possibles pouvant s’aventurer sur la grande friche Marly.

Sur la friche dite ESSO dans le voisinage de Marly (où existe le projet pilote de L’ibge-bim avec des moutons sur une parcelle de terrain), il est possible qu'un cinquième couple de vanneau (kiewit) est en train de nicher à l’abri de nos regards car il y a déjà une végétation assez haute qui ne m’a permis que soit d’entendre des cris de vanneau ou de voir les 2 oiseaux adultes en vol avec un comportement de parade.

Le couple de petit gravelot (klein plevier) est aussi présent sur le même terrain des 4 couples de vanneau huppé, et il semble qu'un des deux adultes est en train de couver à même le sol sur les gravats pendant que le second adulte bouge lui assez bien mais se fait assez souvent chassé/poursuivre par un adulte de vanneau qui n’a pas l’air d’apprécier une trop grande promiscuité.

Une petite étude sur le comportement du couple de vanneaux qui a des jeunes par rapport à la présence d'autres oiseaux sur son territoire a été réalisé le 22 avril par Maurice Segers. Sur trois heures de temps, 73 interactions de la part des vanneaux ont été constatées et ce sur les espèces suivantes: Corneille noire (67), Poule d'eau (1), Petit Gravelot (1), Pie bavarde (2), Vanneau huppé (2).

150 Corneilles noires étaient présentes sur le site, la majorité dans le secteur ou les vanneaux ne nichent pas. Deux mouvements de la part des Corneilles pourraient supposer des tentatives de prédation. Dans tous les autres cas, les vanneaux chassaient les corneilles(1 à 4 ex)  qui survolaient leur territoire (sans intentions malignes ?) ou qui se trouvaient tout simplement trop près des poussins, par exemple pour se nourir ou pour boire. 

Un des vanneaux (le mâle ?) a réagit 53 fois, l'autre (on suppose la femelle étant donnée qu'elle réchauffait les pullis) a du intervenir 16 fois (seul ou en renfort du mâle). Dans 20 cas, un troisième adulte s'associait au couple. Maurice suppose qu'il s'agit de l'oiseau dont la femelle niche aux environs immédiats. A deux reprises, il y a eu des conflits entre ces deux couples de vanneaux.

Il n'y a pas eu d'interactions avec les laridae qui n'étaient pas fort nombreux aujourd'hui.

Ci-joint deux vidéos de Florence.  Merci à Alain et Maurice pour les textes.

Avril 2015 : La Drôme

La Drôme à Pâques fut une réussite d’un point de vue ornitho, nature en générale et amitié…

La première journée consacrée aux alentours de notre gîte nous permit de découvrir les abords du Jabron, son Cincle plongeur, ses pouillots de Bonnelli, ses traces de Castor…ainsi que Dieulefit, sa « Dame blanche » et ses premiers migrateurs…

Mardi nous offrit un festival de rapaces dont les fabuleux vautours moines, percnoptères et fauves ; ces derniers « essaiment » de plus en plus loin même jusqu’à Val d’Isère…

Les plaines d’altitude nous ravirent le mercredi par leur richesse botanique, paysagère et ses oiseaux dont le discret Merle à plastron….

Le jeudi nous amena au cœur de la Drôme provençale avec ses oliviers, son huile d’olive mais aussi et bien sûr ses fauvettes méditerranéennes….

Rdv est pris pour Pâques 2016 du 3 au 8/4/16 !    

 

 

Serin cini
Le village
Anémone pulsatille rubra
Vautour fauve
Les joyeux participants
Champs de lavande
 
 

6 avril : St-Anna-Pede et Pajotteland

Une petite dizaine de personnes sont au rendez-vous en ce lundi de Pâques pour une découverte des paysages et de la nature du Pajotteland.  

On part de la petite église de St-Anna-Pede connue dans le monde entier grâce à Breughel. Départ le long des vergers et des prairies qui entourent le village vers la réserve de Ter Pede avec quelques verdiers, pinsons et pouillots véloces. 

La température est basse et la végétation près de 3 semaines en retard même si on rencontrera quand même la primevère coucou, l'anémone sylvie, la ficaire fausse-renoncule ou la pâquerette.

Une haie de prunelliers est l'occasion de découvrir le cycle de vie du thécla du bouleau, dont on peut voir l'oeuf à l'ange d'un rameau mais dont l'imago vit dans la canopée, et plus particulièrement celle des bouleaux (d'où son nom).  

 

 

4 avril : Klein Willebroeck

Pas d'inscrit dans les temps et météo mitigée pour le matin.  La balade est annulée mais Elisabeth et Michelle en profitent pour aller reconnaître des nouveaux coins dans la région pour l'année prochaine.  On a même peut-être trouvé un endroit où louer des vélos - reste à voir s'il sera facilement accessible par transport en commun - on va vous tester ça.

La héronnière de Het Broek et la colonie de cormorans restent des incontournables. Comme nous sommes un peu plus tôt dans la saison, les jeunes sont encore au stade de pulli et certains cormorans sont toujours en train de couver.  Quelques parades de fuligules agrémentent la balade et les chants sont à foison.  Par contre les sternes ne sont pas encore présentent.  Nombreuses sarcelles d'hiver et des couples de souchets par ci par là.

Ca chante dans tous les coins... il faut dire qu'il a fait particulièrement froid dans la semaine et plus tout le matin - les passereaux se rattrapent donc avec le soleil de l'après-midi.  Mésange bleue, charbonnière, peut-être une nonnette, pouillot véloce, grive musicienne, pic vert, pic épeiche, ... 

Dans les nouveaux coins, les chants se calment et les découvertes sont plutôt botaniques avec des zones humides à sphaignes et paysagères avec d'anciennes carrières.  

On ne vous en dit pas plus.. on vous attend l'année prochaine.

 

 

22 mars : Friche Marly

Natagora Bruxelles organisait son assemblée générale et plusieurs balades dont une près du canal dans le cadre de la journée de l'eau en collaboration avec la ferme nos Pilifs, la promenade verte de Neder-over-Hembeek et l'association Canal-Senne.

Aves leur prêtait main forte pour la guidance et en particulier pour la découverte de la Friche du Marly.

 

 

21 mars 2015 : Nuit des chauves-souris à La Hulpe

Une petite équipe mais efficace a accueilli dans la salle de l‘Argentine une bonne cinquantaine d’amateurs de chouettes. Les films et le PPT ont eu un vif succès. Après leur projection, nous sommes partis Jacky, Pierre, Adrien et moi et tous nos participants à la « conquête » de la nuit !

Le Domaine Solvay à La Hulpe nous a une fois encore ouvert les portes du parc où les chouettes étaient elles aussi encore au rdv. Malgré une petite bruine, qui ne durera pas, une Chouette hulotte nous survola… Nous avons eu un concert de ces mêmes Hulottes ; un mâle et deux femelles se répondant !

Les plus chanceux entendirent puis virent même un chevreuil alors qu’en même temps une Chevêche d’Athéna survola la queue du groupe. Mais tous nous entendirent à plusieurs reprises sa voix un peu éraillée …

Nous avons dû, surtout en arrivant près de l’étang Folon, faire attention où nous mettions les pieds ! Les premiers Crapauds communs mais aussi les premières Grenouilles rousses étaient enfin de sortie!

Pour finir en beauté, le Râle d’eau émit son cri, si caractéristique, depuis la toute petite roselière en bordure de la chaussée de Bruxelles.

Pierre nous fit encore admirer sur le grillage bordant l’étang du Gris Moulin plusieurs Nuctenea umbratica déjà sorties !

B. Chiwy

14 mars : Balade Télévie à La Hulpe

Le premier Télévie d'Aves, pôle de Natagora, a eu lieu et rendez-vous est déjà pris pour 2016, le week-end du 13 mars !

Beaucoup ont participé directement comme Frédéric Lemaigre, professeur à l'UCL et bénéficiaire du Télévie, Thierry Claeys, Pierre Generet, Manu Prignon, gestionnaire du Nysdam, Laurent et Didier Vangeluwe, Ingrid et Quentin de RTL-TVI, Amandine de Natagora, les amis et le grand publiic!


Mais beaucoup ont agi dans l'ombre en se faisant l'écho de notre activité par leur forum, leur carnet d'adresse ou en affichant les affiches du Télévie!


Parmi les observations, épinglons le premier Pouillot véloce 2015 pour beaucoup d'entre nous; les nombreux fuligules morillons et milouins sans oublier deux Tadornes de Belon, la Grande Aigrette et les manifestations nombreuses des Sittelles torchepots et autres passereaux sédentaires..

MERCIII....

Brigitte Chiwy

PS : Ci-dessous le reportage effectué lors de la balade (c'est le deuxième - à environ 1 min)

 
 

6 mars : réunion des observateurs de Bruxelles

Nous sommes 25 à nous retrouver ce vendredi 6 mars à l'occasion de la réunion des observateurs de Bruxelles.  Dido, Jean-Yves, Mario, Elisabeth et Martine sont venus nous faire partager les résultats des différents programmes de suivi de Bruxelles : transects pics, points d'écoute, oiseaux d'eau, hirondelles et martinets.

Un bon moment de partage, agrémenté du jus de pommes maison d'Elisabeth, des gâteaux d'Emilie, de la tarte de Florence, des chocolats de Michel et de la présence d'une étrange libellule.

Ce fut aussi l'occasion de rencontrer Alain Paquet qui prend la succession de Dido comme responsable des programmes de suivi de la région bruxelloise et sera aussi le contact de la section auprès de Natagora.

La présentation

 

21 février : Vogeldag à Anvers avec Natuurpunt

Comme presque tous les ans, nous nous retrouvons à la grande foire ornithologique de Natuurpunt à Anvers pour tenir un stand d'AVES et assister aux conférences tant bien que mal en se relayant.

On est maintenant bien habitué à la place sur l'escalier dont nous profitons un maximum ! 

20 février : Pas que les oiseaux.. première réunion des entomologistes bruxellois

Sous l'impulsion d'Elisabeth et de Florence, le local de la rue Marie-Thérèse accueille désormais des réunions entomologistes - en principe le 3ème vendredi du mois mais à confirmer.  

Après un tour d'introduction des intérêts de chacun et des dernières observations, Florence nous a fait découvrir ses observations au jardin des Fleuristes (promenade le 28 mars à 14h00), Elisabeth, un bref rappel sur deux andrènes qui seront les premières sorties durant le mois de mars.  

Nous avons par après visionnés les photos de Charles pour identification des libellules (dont un anax napolitain) et de Geneviève qui nous a fait par des ses hotspots du cimetière de Laeken.

Février 2015 : Dortoir de bergeronnettes grises près de l'atomium

M. Derycke

Il est loin d'être aussi impressionnant que le demi-million de pinsons du nord dans la forêt de l'Allier mais nettement plus accessible pour les ornithologues bruxellois : une dortoir de bergeronnettes grises est présent sur le site du trade mart près de l'atomium.  Il accueille également quelques bergeronnettes de Yarell.

Les bergeronnettes arrivent vers 18h00, par groupe plus ou moins important et se posent soit dans les arbres sur le parking, soit sur le macadam avant de rejoindre les buissons de laurier cerise qui les abriteront pour la nuit.

Le dortoir est connu depuis 1998 et suivi régulièrement.  Il a été provisoirement abandonné en 2014 suite à une taille un peu abusive des buissons.   Mais les oiseaux sont de retour en ce mois de février 2015.   On y a compté jusqu'à 125 individus ce qui est près du double des années précédentes.

Attention de rester à distance raisonnable (+/- 30 m) des buissons pour ne pas effrayer les oiseaux (et manquer de ce fait les Yarell).

(PS : merci à Alain B. pour les infos et Marc pour la photo).

30 janvier : Foire aux livres nature d'occasion

Une grande première au local, à l'initiative d'Elisabeth : une foire aux livres nature d'occasion.  7 vendeurs offrent leurs livres à la vente et une vingtaine de visiteurs sont venus trouver leur bonheur parmi les ouvrages, anciens ou plus récents.  Dans certains cas, les livres disparaissent à peine sortis à la caisse sous l'oeil aguerris des connaisseurs.  Les vendeurs ne sont pas les derniers au rendez-vous, profitant déjà de leurs gains...

PS : Le local en a profiter pour prendre un petit coup de neuf avec l'aide de Jacky et de Florence, alors ca vaut la peine de venir nous rendre visite.  

 

 
 

10 et 11 janvier : Week-end en Zélande

Pas de compte rendu détaillé à vous offrir cette année - j'attends un volontaire.  Belles observations sous la douce bise un peu forte malgré tout de la mer du Nord ! 

Liste des observations

La Zélande souffle le froid et le chaud de Marc Fasol