Ci-dessous souvenirs de 2019...

Pour les autres années : 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018

5 octobre : migration à Relegem

Août 2019 : Mer de Wadden

Certains d’entre nous débutent le voyage par un arrêt sur Flévoland toujours riche en cette période... Epinglons deux Pygargues à queue blanche adultes et un subadulte et une Guifette leucoptère!

D’autres s’arrêtent à la petite réserve d'Harlingen toujours aussi chouette à visiter : Bergeronnettes grises et printanières dont quelques jeunes, les sternes nichaient en nombre sur les îles et faisaient des allers-retours entre la mer et les étangs pour nourrir leurs jeunes.  Les mouettes rieuses et quelques jeunes tardifs sont aussi présents.  Beaucoup de Foulques macroules, de Grands Cormorans, quelques Oies cendrées, des petites troupes de Linottes mélodieuses dans les buissons, des Fuligules morillons, un couple de Grèbes huppés, des Canards colverts, des jeunes Busards des roseaux rasent la roselière, quelques Spatules blanches passent en vol.  La lumière de fin de journée est superbe ! Nous sommes les premiers au port ! Vraiment ? pas tout à fait, quelques-uns sont partis visités Harlingen et Brigitte a déjà étiqueté les chambres. On va attendre que le reste de la troupe arrive pour embarquer. On croise notre cuistote et amie, Mieke.  

On charge les bagages et on parque les voitures pour la semaine dans un parking gardé. Premier repas à bord, première photo du cachalot d’une réalité surprenante, quelques observations depuis le pont du navire : Sternes Pierregarins et caugeks, Mouettes rieuses, Goélands argentés, bruns et marins, Guifettes noires, Grands cormorans...

Lundi : Après le petit déjeuner, chacun s’active les uns vont observer sur la plage à côté du port, pendant que d’autres se chargent des ultimes préparatifs pour la croisière. Sur le port, Goéland argenté, Mouette rieuse et Sterne pierregarin se partagent la vedette avec quelques Choucas des tours et au retour, surprise, un couple de Tourterelles turques et une petite bande de Moineaux domestiques. Sur la plage, un lévrier fait la course avec les vagues d'un côté à l'autre sans effort apparent.  Par chance il ne dérange ni les Tournepierres à collier, ni les Chevaliers gambettes, ni le Grand Gravelot qui se régalent dans les vasières.  Quelques Bergeronnettes grises dans la végétation et au retour, sur la digue, les Hirondelles rustiques nous frôlent en volant presque à nos pieds. De retour au bateau, nous aidons Mieke à ranger les victuailles du séjour dans la « cambuse » ,en faisant attention à bien tout caler pour ne pas se retrouver avec des œufs brouillés ou tout par terre après un coup de vent inattendu, sous l’œil attentif de notre skipper.

10h00 : Départ un peu surprenant car notre bateau et le bateau voisin quittent le quai à couple et se retrouvent poupes en avant ! Mais une rapide manœuvre remet tout ça à l’endroit. En sortant du port notre mousse nous rappelle les règles de sécurité et Marc, notre skipper, s'assure de notre confort. Le soleil et un bon petit vent sont au rendez-vous. Par contre, la marée est haute et nous ne pouvons pas profiter de la digue et des oiseaux qui s’y reposent ; ce sera pour Terschelling ! Seuls les Grands Cormorans occupent bouées et piquets qui jalonnent le chenal, soit seul, soit par quatre ou cinq quand la place le permet.  Sinon, Brigitte nous signale de temps en temps une Sterne caugek ou une Guifette noire.  On hisse les voiles pour la première fois du séjour et le Mars file vers Terschelling où nous arrivons vers 15h00.

Ni une, ni deux, nous voilà partis pour le « locateur » de vélos habituel. La location de vélo pour nos « petites madames » est toujours aussi épique.... Le temps de régler selles et guidons certains d’entre nous visitent le VVV, qui proposent cartes détaillées de l’île, documentation, livres nature voire souvenirs. Tous regroupés et équipés de notre fiets, nous filons vers les polders. La plupart d’entre nous restons « groupir » quant aux autres, ils découvrent de leur côté les beautés de l’île ; chacun restant libre de ses activités. Un premier arrêt dans les dunes donne lieu à quelques explications sur le système dunaire et à quelques observations. Un second arrêt, « Parnassie » est de rigueur, on y observe quelques restes d'orchidées inidentifiables, des Ecuelles des dunes et deux Oies cendrées, baguées, nos premières Ouettes d'Egypte, des Pipits farlouse et quelques hérons cendrés. Quelques coups de pédales plus loin, arrêt à l'étang où les Canards chipeaux et colverts, les Foulques macroules et les Mouettes rieuses profitent de l'eau douce. Sur la rive, l’un d’entre nous découvre une "grenouille" qui porte une ligne jaune sur le dos… Nous verrons finalement trois Crapauds calamites. Ils auront droit à une séance de photo digne de stars ! Le trajet continue dans le village et les petits bois derrière le port, jusqu'à « Halfweg » où la plupart d'entre nous montent sur « la » dune, beau point de vue, pendant qu'un petit groupe se précipite vers une vasière ornithologiquement très intéressante, où nous nous rejoignons tous. 

Nous faisons deux arrêts à la vasière, le premier à son extrémité mais la marée est déjà bien descendue.  Il y a des Eiders à duvet en mer, quelques Canards colverts et plein de laridés mais les nombreux limicoles sont un peu plus loin, à part 3 Chevaliers gambettes. Les Hirondelles rustiques sont partout présentes le long des digues où elles frôlent le sol - les moustiques doivent voler bas. Le deuxième arrêt se fait à la hauteur de notre petit banc préféré où Jocelyn, Imelda, Michelle et Nicole s'installent. La vasière est superbe… A quelques dizaines de mètres, les Barges rousses, Courlis cendrés et corlieu se nourrissent à qui mieux mieux; des Verdiers d’Europe et des Linottes mélodieuses en famille, s'égayent dans les buissons. Nous observons encore un vol de Spatules blanches, de Pluviers dorés et quelques Bergeronnettes grises au sol ainsi qu’une famille de corneilles quelque peu bizarres … a priori des hybrides Corneille noire x Corneille mantelée.

De retour au bateau, on se disperse dans le village et le port. Les anciens ont parlé aux nouveaux des délicieux maatjes et kibbelings qu'on trouve près du ferry. Et on y est nombreux ; d'autres sont au Spaar ou à la librairie (dont Michelle). Et bien sûr le premier apéro est en cours de préparation : Imelda, Jocelyn et Laurent offre le Maitrank ! Et Brigitte présente le programme du lendemain - courte journée sur l'île et départ début PM pour une soirée en mer...

Mardi : La météo étant favorable, la petite troupe démarre tôt pour profiter de la marée montante le long de la digue. Comme la veille, les Barges rousses, Spatules blanches, Pluviers dorés sont en nombre. Quelques Pluviers argentés, Chevaliers gambettes, Bécasseaux maubèches sont aussi au rdv. Nous en voyons aussi dans les polders en compagnie de Pipits farlouses et de Vanneaux huppés. Toujours beaucoup d’Eider à duvet en mer….

Retour au bateau, nous rendons les vélos après quelques échappées au village et aux maatjes! On partira finalement vers 13h, anniversaire de la "havenmaster" oblige notre skipper soigne ses relations, pour un pique-nique en mer !  Première étape, un banc de sable où pas moins de 500 phoques gris et veaux-marins font la sieste, à moins qu’ils n’observent les différents bateaux en se demandant ce que tous ses humains peuvent bien trouver d'intéressant à les regarder (désolé pour l'anthromorphisme), tandis que certains, indifférents s'amusent dans les flots le long du banc de sable. Deuxième étape, un autre banc de sable où cette fois, c'est le Mars, notre bateau, qui s'échoue et nous voilà en train d'attendre, en lisant ou papotant, que la mer descende pour pouvoir accéder à pied sec au banc. Il nous faudra attendre, bien occupés à observer les oiseaux autour de nous, pour pouvoir emprunter l'échelle et tester la température de l'eau. Même si celle-ci atteint à peine les genoux, peu d'entre nous, cette année, mettrons un pied à terre pour un peu d'exploration :  ophiures, ver arénicole, Bernard l'ermite, crabe vert, crevette, ....     

Nous passerons la nuit en mer après nous être déplacés vers le chenal pour ne pas rester bloqués le lendemain matin.

Mercredi, nous voguons vers Vlieland où nous arrivons vers 12h00 - avec des projets plein la tête pour l'après-midi. Après l’incontournable location de vélos, nous prenons une bonne soupe avant de vaquer chacun à nos activités : baignades pour les uns, village pour les autres, observations ornithos et découverte de l’île pour les derniers mais à 17h00 nous nous rejoignons tous pour une pêche aux coques et aux huîtres. N'avoir que l'après-midi change un peu la donne au niveau trajet et on en profite pour découvrir de nouveaux chemins et faire une promenade à pied dans la plaine au niveau du mur de tourbe - découvertes botaniques et entomologiques donc l'Osmonde royale et la canneberge (Cranberry). Les rapaces profitent des ascendances : plusieurs buses, des faucons hobereaux parmi les hirondelles, des busards des roseaux et une bondrée apivore.


La pêche aux coques n'est pas très fructueuse ; par contre, les bigorneaux et les huîtres remplissent rapidement les sacs. Rentrés au bateau, c'est le grand nettoyage des coques. Nous avons dû couvrir les bigorneaux pour éviter qu'ils n'envahissent le pont du Mars.  Il faudra encore deux rinçages, le lendemain matin et le lendemain soir avant de pouvoir les cuisiner.  Mais, grâce à Pierre, les huîtres sont servies lors du traditionnel apéro.

Jeudi, grand tour de l'île. Premier arrêt habituel à la petite mare - pas très animée.  Mais il y a quelques vols de Chardonnerets élégants, de Verdiers d’Europe et de Linottes mélodieuses. En revanche, les Bergeronnettes grises, Goélands cendrés et bruns, Mouettes rieuses - ainsi que divers pipits traînent dans les prairies. La mer commence à monter et les limicoles se rapprochent déjà. Depuis l'observatoire (où une hirondelle rustique commence une nouvelle couvée), grandes groupes de Tadornes de Belon, Chevaliers gambettes et aboyeurs, Mouettes rieuses, Barges rousses et Pluviers dorés - et toujours aussi peu de Bécasseaux variables - mais où sont-ils ? Nous sommes aux Kroon polders un peu avant midi et tout juste avec la marée haute.  On aura le temps d'aller jusqu'aux dunes pour le pique-nique avec des arrêts "observations". Le coefficient de la marée n’étant pas très élevé, il y a proportionnellement moins d'oiseaux dans les polders que côté mer de Wadden.  Pendant le pique-nique, nous profitons du spectacle des nuages d'oiseaux voltigeant au-dessus de la plage poursuivis par l’un ou l’autre Faucon pèlerin.  Petite sieste pour certains, photos pour les autres et retour au Posthuys pour une petite glace. Nous repartons par les dunes - Pierre qui y était déjà revient vers nous à toute vitesse : il a vu une cigogne noire. Je lève les yeux mais ne voit qu'une buse comme la plupart d'entre nous - Brigitte aura plus de chance.

Soirée apéro bigorneaux et coques – notre petite récolte est plus que suffisante – les amateurs apprécient! 

Vendredi, une dernière baignade avant le départ ou une course rapide au village ou encore un Gobemouche gris pour Thierry... Brigitte compte ses petits loups alors que notre skipper prépare le départ, enlève la passerelle - et qui voilà, onze Thierry qui revient tranquillement de chez Jan van Vlieland, notre « locateur » de vélo. On hisse rapidement les voiles et le Mars file vers Harlingen.  On se laisse bercer, un livre, les jumelles ou l'appareil photo à la main quand ce n'est pas les trois. Le mur est toujours sous eau à notre arrivée et les cormorans sur leurs piquets.  Les goélands et mouettes traînent en nombre derrière les bateaux de pêche.   A l'arrivée à Harlingen, pendant l'accostage, nous admirons le courage des jeunes du bateau voisin qui le nettoient à grandes eaux ; par chance, le nettoyage de notre bateau est payé ????. 

Après les remerciements et les « au revoir » avant le débarquement des bagages et le chargement des voitures, nous voilà tous en route vers notre "home sweet home".  Certains d’entre nous font encore un arrêt sur Flevoland pour une petite pose, une dernière observation (Avocette élégante, Bergeronnette grise et Moineau domestique tandis que des guêpes profitent d'un petit pot de miel) et au démarrage, une surprise de taille : un jeune pygargue nous survole ! Quelques Cigognes blanches, Grandes Aigrettes, Aigrettes garzettes et Hérons cendrés jalonneront encore notre retour, e.a. aux environs de la sortie 25 de l’autoroute.

27 juillet : déménagement du local

22 juin : Harchies

Que dire : soleil, bonne humeur des observateurs et les oiseaux au rendez-vous.

Observations superbes du jour :  un grèbe huppé qui transporte ses petits sur le dos, 25 nids de grèbes à cou noir, un épervier qui chasse dans un groupe d'hirondelles de rivage qui se dispersent et reviennent quelques minutes plus tard, la colonie des mêmes hirondelles, deux busards des roseaux mâles chassant et vraisemblablement apportant leur proie au nid, les hérons garde-boeuf, quelques mouettes mélanocéphales,...

 

 

14 juin : dernière réunion au local et vernissage de l'expo photo de nos membres

1er mai - aube des oiseaux à La Hulpe

Une trentaine de lève-tôt étaient au rendez-vous de l’Aube des Oiseaux au Domaine Solvay à La Hulpe. Si la météo n’était pas très engageante, il fit sec et, les oiseaux étaient là aussi !

La Chouette hulotte ouvrit le bal, suivie par nombre d’oiseaux des lisières plutôt que des plaines. Mais les participants ont apprécié la documentation pertinente et les efforts des responsables du Domaine en matière de gestion ainsi que les quelques 35 espèces observées dont un magnifique Hibou Moyen-duc juvénile !

27 avril : Le long du Rupel

On s'est demandé pendant quelques jours si on allait partir avec le temps orageux et les vents à 6 beaufort annoncés en cours de semaines - mais comme les dernières nouvelles de la météo n'étaient pas trop mauvaises, on est malgré tout parti - avec des annulations de dernières minutes car il pleuvait sur Bruxelles.  Bon on s'est fait douché juste après le pic-nic mais le soleil était là aussi ! 

L'Observation de la journée : héron pourpré à Broek Denaeyer.  Bien caché le long de la rive opposée à l'observatoire, il se montre entre les roseaux et les branches d'un buisson derrière lequel il se trouve.  Nous observons aussi 5 hérons cendrés, un grèbe castagneux juste devant l'observatoire, un couple de grèbe huppé, l'un sur l'étang et l'autre sur son nid, la colonie de cormorans où les adultes ont fort à faire à nourrir des jeunes déjà bien grands et affamés.  Deux rossignols philomènes chantent chacun d'un côté de l'étang et les hirondelles rustiques se nourrissent sur l'étang.

La héronnière de Het broek semble abandonné même si un héron si trouve.  L'un des nids s'effondre et l'autre ne montre aucune activité - ce qui est étrange à cette période.

Sur Wintam, les canards chipeaux sont particulièrement nombreux et les mouettes rieuses ont envahies les platformes prévues pour les sternes pierregarin.

Parmi les autres espèces observées : goéland argenté, chardonneret élégant, fauvette grisette, pic vert, pigeon colombin, ramier, toureterelle turque, moineaud domestique, .canard colvert, bergeronnette grise, spatule blanche, cygne tuberculé, canard colvert, ...  

14-19 avril - Drôme

C’est un groupe bien sympa qui parti à la découverte ou redécouverte de la Drôme. Nous avons eu beaucoup de chance avec le temps, seul un jour fut quelque peu gris mais la grisaille n’empêcha point les vautours de se montrer.

L’embouchure de la rivière Drôme et la région de Montélimar nous ont réservé de belles surprises : la Nette rousse et pas une ou deux mais 99 Nettes rousses sur un nouvel étang ! Et…, une extraordinaire migration de martinets et hirondelles ; les 5 espèces se nourrissaient en vol au-dessus du « vieux Rhône » dont le fabuleux Martinet à vente blanc !

Les cincles plongeurs de la région nourrissaient déjà de grands jeunes, peu farouches. Ils firent notre bonheur et celui de « nos » photographes ! Les fauvettes méditerranéennes étaient en voix, de même que la Huppe fasciée qui fit une heureuse apparition au dernier petit dej !

Outre les oiseaux, quelques chamois se sont laissé admirer de même que nombre de lézards et papillons sans oublier quelques superbes araignées et orchidées…

Quant à nos papilles, elles ne furent pas en reste. A force de sillonner la région, nous avons découvert l’une ou l’autre cave à vin et un producteur d’olives. Une petite dégustation de tapenade après une longue journée d’ornitho fut la bienvenue.

La visite historique du vieux Poët, rencontra, comme chaque année, un vif succès !

Voyage à reprogrammer donc ! Les dates sont déjà arrêtées ; nous partirons du 5 au 10 avril 2020.

13 avril : Uitkerke

Nous partons à 4 sur les petites routes des polders mais le train suivant nous emmènera un cinquième participant.  Le soleil est là même si le vent est un peu frais.  Le traditionnel pic-nic sur la plage a donc bien lieu !

Parmi les espèces observées ou entendues: tariet pâtre, hirondelle rustique (les premières de l'année pour beaucoup d'entre nous), alouette des champs (chantant en hauteur), merle, grive musicienne, chardonnerets élégants, mésange charbonnière, troglodyte, fauvette à tête noire, choucas des tours, corneille noire, phragmyte des joncs, bouscarle de Cetti, foulque macroule (plusieurs déjà sur le nid), poule d'eau, grèbe castagneux, grèbe huppé, canard colvert, siffleur, souchet et chipeau, sarcelle d'hiver, fuligule morillon et milouin, goéland marin, argenté, cendré, mouette rieuse, courlis cendré, chevalier gambette, avocette élégante, bécasseau sanderling, bécasseau violet, héron cendrée, aigrette garzette, grande aigrette, oie cendrée, ouette d'Egypte, bernache du Canada, bernache nonette (le tout en petit nombre, seuls les résidents sont encore là), faucon crécerelle, pigeon ramier, tourterelle turque, pigeon colombin....

Parmi les pipits farlouses observées, certains sont en vol , filant en petits groupes vers le nord est, en migration.  D'autres sont au sol, tout juste de retour ou en pause casse-croûte et les "locaux" établissent leur territoire, bien posé sur leur piquet.  

Les barges rousses sont aussi en phase d'installation et les parades ont commencées avec les vols chantés qui lui ont valu sont nom en néerlandais de grutto.

Et puis la coche de la journée : 5 sarcelles d'été en couple dans un environnement potentiel de nidification comme renseigné sur observations.be.... mais il semblerait qu'elles aient quittés le site puisque le dernier encodage date du 3 mai....  

Par contre, nous avons raté le gorgebleue....

24 mars - Sortie Télévie à Nysdam

La dernière édition du Télévie a connu, comme à chaque fois, son petit succès. Après l’introduction scientifique d’un chercheur bénéficiaire du Télévie, nous sommes partis à la découverte d’un joyau du Brabant wallon, la réserve naturelle du Nysdam. Tant les mammifères, comme l’écureuil roux, le chevreuil que les oiseaux se laissèrent observer ! Les premiers migrateurs, de retour, se faisaient bien entendre. Mais le clou de la journée fut sans conteste les deux Grèbes à cou noir plongeant à qui mieux mieux dans l’étang du Gris Moulin.

Le conservateur du site nous le présenta et nous montra les différents chantiers de gestion en cours.

Nous nous sommes quittés en nous disant à l’année prochaine.

Et, qu’on se le dise, nous retournerons avec l’équipe Télévie au Nysdam le 21 mars 2020 !

MERCI POUR LE TELEVIE !


18 mars : Vogelsang pour la chouette chevêche

Nous partons après une petite introduction sur la chouette chevêche pour un petit tour dans le pajoteland.  Environ 25 personnes dont quelques enfants.

Malheureusement, notre espèce fétiche ne se montrera pas.  Nous devrons nous contenter des oiseaux de nos campagnes : troglodytes, rouge gorge, choucas, corneilles, ramiers, ouette d'egypte, moineau domestique (une jolie petite colonie), étourneau sansonnet,....

12 mars - Clôture du cycle de conférence 2018-2019

Public nombreux pour la dernière conférence de la saison par Damien, notre organisateur.  Brigitte et Michelle vont sa présentation en duo ! Thème de la conférence, le martin-pêcheur ! 

 

 

3 février - devine qui vient manger au jardin - La Hulpe

Pas moins de 40 personnes intéressées par le recensement 2019 étaient au rdv ce dimanche matin !

Le but de l’excursion était de donner envie à tous de prendre part à l’enquête 2019 ! Ce sont les pics qui firent le show cette année ! Pas moins de quatre espèces furent recensée : Pic épeiche, mar, épeichette et même le Pic noir. Tous les participants repartirent avec les renseignements nécessaires et allaient compter l’après-midi les oiseaux friands de graines en cette journée quelque peu hivernale.


27 janvier : Marche pour le climat avec Natagora

19 janvier : Vogeldag à Anvers

Ca viendra sous peu - 

18 janvier : Bourse aux livres nature d'occasion

Un succès et déjà des demandes pour recommencer l'année prochaine ! Près de 200 personnes sont venues profiter des livres de seconde main ainsi que de la librairie.

Merci à Emilie, Brigitte, Brigitte, Florence, Elisabeth et Michelle pour la logistique et le reste ! 

Petite stats de notre évènement facebook : 110 000 personnes touchées par la publication, 2900 intéressés et 262 qui prévoyaient d'y participer !  

12-13 janvier : week-end en Zélande

Nous partons de Delta avec un bus bien plein et quelques minutes d'avance sur l'horaire.  Le temps est mitigé et le restera tout le week-end, avec des pluies par-ci par-là.  Il fait doux par contre, près de 8-10° C.

Premier arrêt classique à Rilland : Faucon pélerin (femelle), un Faucon crécerelle et deux Buses variables, un magnifique Busard St-Martin mâle qui chasse au-dessus des slikkes, des Chevaliers gambettes, Oies cendrées dans les champs, Canards pilets, Tadornes de Belon, Bernaches cravant, Courlis cendré, et Pipits farlouses...

Pour la suite, nous partons vers Philipsdam plutôt que l'habituel Yerseke.  Nous y sommes vers 12h00, petite marche vers la fin de la digue dans l'espoir de pouvoir voir "la surprise" promise par Damien...  Mais nul ne peut obliger le maître des airs à rester là où on voudrait qu'il soit.  Nous devrons nous contenter d'observer le nid du Pyguarge à queue blanche... qui ne se montrera qu'à une seule participante lors du retour vers le bus - et zut ! Nous nous contentons, un peu déçus, donc des Cygnes de Bewick, Garrot à oeil d'or, Fuligules morillons et quelques Grèbes esclavons qui pourtant auraient été les vedettes dans d'autres circonstances.

Repas habituel mais les propriétaires ont changé : c'est maintenant « chez Roberto » à Scharendijke.  Tant le Grevelingenmeer que les polders de Scharendijke sont relativement vides.  Les grands groupes d'oies sont absents.

Après le repas, le Brouwersdam, le vent et les vagues... Pas facile d'observer les "bouchons".  Les Harles huppés sont en nombre, quelques Garrots à oeil d'or et Eiders à duvet (dont un magnifique mâle en plumage nuptial) et puis, là tout près, 2 Grèbes esclavons....  Et plusieurs phoques des deux espèces (Veau-marin et Phoque gris) dans la petite baie où sur les rochers, les Bécasseaux violets cherchent de la nourriture sous les algues et les cailloux en compagnie des Tourne-pierres à collier, les Huîtriers pies et de quelques goélands.  Une partie du groupe observera aussi la Mouette tridactyle annoncée sur Waarnemingen.nl.   Encore un kilomètre pour rejoindre le "haventje noord" où ce sont quelques Bécasseaux sanderlings et une Barge rousse qui nous attendent avec un beau groupe d'Huîtriers-pies.  Peu de choses en mer, les "kite-surf" sont un peu trop près.

Il est temps de retourner en direction de l'hôtel et on profite des derniers rayons du soleil dans les nouvelles zones humides du plan "Tureluur" à Prunje Noord et à Serooskerke.  Les limicoles et anatidés sont en nombre et les Pluviers dorés forment des vagues dans le ciel avec les Vanneaux huppés.  Damien nous explique comment les différencier, entre les "nuages chaotiques" des pluviers et les nappes en couche des vanneaux.  Un groupe de Bergeronnettes grises retient notre attention - quelques "Yarrell" y sont cachées.

Distribution des chambres, apéro, repas, liste de la journée avec Ludo et puis dodo.  

On redémarre dimanche à 8h15, direction le Veerse Meer avec un arrêt à l'Oosterschenge, tout à côté de Goes.  Outre les Canards colverts, Fuligules morillons et milouins, Foulques macroules et Oies cendrées, un petit groupe de limicoles s'agitent en bordure de roselières : 6 Chevaliers arlequins et un Chevalier aboyeur.   2 buses dans un champ nous intriguent mais l'examen des culottes à la longue- vue nous confirme (on voit très bien les tarses) qu'il s'agit de Buses variables.  Plus loin, un Faucon crécerelle chasse, ainsi que des Corneilles noires.  Un Tarier pâtre, un Pipit spioncelle, un Héron cendré et quelques Grèbes castagneux complètent nos observations.

Au Veerse Meer, un premier arrêt près du café "Meerkoet".  Huîtriers-pies, Canards colverts et siffleurs, Foulques macroules s'abritent dans la petite anse et 8 Hérons cendrés font une haie d'honneur devant les buissons - malin, ça bloque le vent ! Des Chevaliers gambettes, Courlis cendrés, Ouettes d'Egypte et sur le "meer", des Harles huppés, Grèbes huppés et à cou noir, Garrot à oeil d'or et quelques Cygnes tuberculés.  Nous terminons avec 3 magnifiques Bécassines des marais très mimétiques à quelques dizaines de mètres (merci Micheline et Freddy).

Deuxième arrêt au Middelplaten - et comme d'habitude, c'est l'explosion de limicoles.  Tant en espèces qu'en nombre d'individus et quelques envols magnifiques - l'un ou l'autre rapace ? même si ceux-ci ne se laisseront pas voir.  Les Vanneaux huppés, Pluviers argentés et Courlis cendrés forment le gros des troupes, accompagnés de Bécasseaux variables, Chevalier gambettes, l'une ou l'autre Barge rousse et Bécasseau maubèche, un Chevalier arlequin, un groupe d'Avocettes élégantes et un autre de Grands gravelots et bien sûr les Huîtriers-pies. Sur l'eau, Canards colverts, pilets, souchets et Sarcelles d'hiver, Foulques macroules, Bernaches cravants.

Traversée vers Zieriekzee pour rejoindre les Inlagen de Moriaanshoofd.  Les grands vols de limicoles (Vanneaux huppés, Pluviers dorés) sont de nouveau au rendez-vous - et plus près, quelques Spatules blanches, des Grèbes à cou noir, et surprise, 4 Harles piettes - 1 mâle et 3 femelles.  Les classiques anatidés (colvert,siffleur, pilet et quelques chipeaux).   Et en cherchant bien, des Chevaliers gambettes et quelques Courlis cendrés et puis, posé là comme si de rien n'était, un Faucon pélerin.

Direction le restaurant - et petit arrêt pour un grand groupe de Bernaches cravants et surtout des Bernaches nonnettes et quelques Courlis cendrés.

Après le repas, direction Brouwershaven et Zonnemaire.  Un but bien précis est atteint avec une précision sans faille : les Oies des moissons (toundra), Cygnes de Bewick et Cygnes chanteurs sont bien au rendez-vous avec des Oies cendrées bien plus "classiques" et des Ouettes d'Egypte et des Bernaches du Canada un peu plus exotiques.

Peu de passereaux - le vent était probablement trop fort - mais outre ceux déjà cités, quelques Bruants des roseaux, Rouge-gorge familier, Mésanges bleue et charbonnière , Grives musicienne et litorne, ...

Le rapport des observations

 

 

 

 
 

5 janvier : Christmas Count de Bruxelles

Rapport préliminaire

Finalement, et malgré une matinée qui avait débuté plutôt lentement en raison des conditions météos pas trop agréables, le total des espèces d’oiseaux de ce X’mas count de Bruxelles est à nouveau supérieur à 100 espèces (103 exactement, 104 si on y ajoute la Bernache nonnette de la Dijle). Et nous pourrions encore ajouter à ce total 12 espèces introduites (ou 13 avec la Bernache nonnette).

Pour ceux qui étaient au rendez-vous de 13.00, les espèces additionnelles de l’après-midi (ou mentionnées par après, via observations/waarnemingen.be) sont : l’Aigrette garzette; un Fuligule nyroca sauvage sur le canal à Anderlecht ; l’Autour des Palombes en Forêt de Soignes ; la Bécassine des marais et la Bécassine sourde au Bos van Aa ; le Chevalier culblanc également au Bos van Aa aini qu’à Nerijse-Doode Bemde ( ; le Goéland brun aux étangs Mellaerts, à Meise et à Vilvoorde  : à Epegem-Vilvoorde-Insteeldok et environs  a également observé le Goéland leucophée et le Goéland à ailes blanches : la Chouette Hulotte a été observée tôt le matin à deux endroits à Grimbergen ;  le Pipit spioncelle en fin d’après-midi dans les prairies de Sint Agatha-Rode/Pécrot ;  le Tarier pâtre dans ces mêmes prairies  ; la Fauvette à tête noire au Coin du Balais  ; le Sizerin cabaret au Plateau de la Foresterieet le Moineau friquet à Relegem

Pour rappel voici la liste des oiseaux moins communs qui avaient déjà été observés le matin : le Cormoran pygmée (Val Duchesse), la Grande Aigrette (diverses localités), l’Oie rieuse (prairies de Sint Agatha Rode), la Nette rousse (Hofstade en plus de celles de Zaventem), le Garrot à œil d’or (Lac de Genval), le Harle bièvre (Zoete Water et Vossem), le Pygargue à queue blanche (Bos van Aa), le Busard Saint-Martin (plateau de Leefdaal), le Râle d’eau (diverses localités), la Bécasse des bois (cimetière de Bruxelles), le Goéland pontique (bassins d’orage de la Woluwe) , le Hibou moyen-duc (Keyberg), la Chevêche d’Athéna (Neerpede-Vogelzang), le Pic noir, le Pic mar et le Pic épeichette (Boitsfort et FDS), la grive draine (Cimetière de Bruxelles), la Bouscarle de Cetti (vallée de la Dijle), le Pouillot véloce (Nossegem et Kraainem), la Mésange boréale (Bos van Aa, La Hulpe), le Bruant jaune (plateau de Leefdaal, Steenokkerzeel), le Bouvreuil pivoine (Sint Agatha-Rode et FdS), le Grosbec casse-noyaux (Foresterie et Silex)…