22 décembre : Christmas Count à Damme

Parmi les observations de notre groupe - quelques moineaux friquets, une bande de 30 hérons cendrés dans un champ, immobile et une compagnie de 13 perdrix grises à quelques pas - un lâché pour la chasse ? Probable.  Au grand dam(me) de Jacky, on a raté les cygnes de Bewick en tous les cas le matin.... Une recherche ciblée l'après-midi permettra de les trouver.

Pour le détails des résultats, c'est par ici

1 décembre : Uitkerke à pied pour une fois

Qui se cache ?
Le hibou Moyen-Duc
Les polders

Pluie et vent étant au rendez-vous, on s'est rabattu sur nos pieds (et la voiture) pour faire le tour d'Uitkerke.

On part du Groenwacke - ou un hibou moyen-duc forme un dortoir à lui tout seul :-).  Roitelets et chardonnerets dans les buissons.  Le temps est encore doux, les oies ne sont pas autant en nombre que les années précédentes et on croise surtout des cendrées, quelques bernaches nonettes et du Canada dont un magnifique vol en retournant à la gare.

Les vols des vanneaux huppés et des étourneaux sont toujours impressionnants.  Et les bécasseaux violets sont bien au rendez-vous de l'estacade, avec les tourne-pierre et un bécasseau sanderling le long d'une mare laissé par la marée basse. 

Peu de rapaces - un busard des roseaux et quelques faucons crécerelles.  Et pas de hiboux des marais - mais le temps est loin d'être idéal.

 

 

Novembre 2018 : Lac du Der

Les Grues étaient, comme chaque année, au rendez-vous par dizaines de milliers.

Nous avons pu observer un large panel d'oiseaux aquatiques et limicoles bon nombre de passereaux avec, comme observation exceptionnelle, une bécassine sourde qui s'est laissée observer et photographier à qui mieux mieux.

La météo était maussade mais les guides ont pu trouver des promenades permettant de passer entre les gouttes. Si la météo n'était pas au beau fixe, on ne peut pas en dire autant de l'ambiance du groupe qui était enjouée et radieuse.

21 octobre : Journée de la forêt de Soignes à La Hulpe et au Rouge-Cloître

Merci à Brigitte, Renaud, Brigitte, Florence, Olivier et Emilie pour leur collaboration (et Michelle pour la logistique du stand).  

13 octobre : Vélo le long de l'Escaut - Doel, Verdronkenland van Saeftinghen

Encore une journée ensoleillée pour ce retour à Doel et aux Verdronkenland van Saeftinghen.

Les travaux du plan Sigma viennent de commencer du côté des Polders Hedwige aux Pays-Bas et c'est peut-être la dernière occasion de pouvoir longer l'Escaut avant que les zones inondables ne soient crées.

Dès le départ, première trace de la migration avec un groupe de grives qui se nourrissent dans la pelouse mais fuient dans les buissons à notre approche.  Un peu plus loin, une buse et un faucon pélerin se détachent dans le ciel alors que nous nous sommes arrêtés au son de la Bouscarle de Cetti - qui fait entendre très brièvement son chant.

Dans les polders Oude-Doel et le Paardeschorre, les Courlis cendrés, Vanneaux huppés et Pluviers dorés côtoient les Oies cendrées, Bernaches nonnettes et du Canada, Avocettes élégantes, les canards souchets, sarcelles d'hiver, colverts et quelques Spatules.

Un nouveau radar a été installé sur un tour qui sert aussi d'observatoire.  Nous y grimpons pour la vue.  La hauteur nous met au niveau de la migration, alouettes, grives, pinsons, chardonnerets.  Le niveau d'eau est bas dans les polders.

Au gré de la journée, nous croiserons encore des bergeronnettes, des vols d'étourneaux, deux busards des roseaux, des faucons crécerelles, l'un de nous a peut-être la chance d'avoir vu le faucon émerillon aperçu la veille mais il s'envole avant que nous puissions le mettre dans les longues-vues.  Et les oies cendrées et bernaches nonettes sont partout.

Picnic à Emmadorp où les moineaux piaillent dans les buissons et nous continuons jusqu'à Paal.  La marée est basse et nous permet d'observer cormorans, chevaliers aboyeurs, gambettes et arlequins.  Encore quelques avocettes, aigrettes garzettes, spatules et des oies toujours.  Et deux faucons pélerins, un mâle au plumage net et gorge blanche et un juvénile, tous les deux sont postés sur des poteaux, observant les alentours à la recherche de leur prochaine proie.

Sur le retour dans l'après-midi, par l'intérieur des terres.  Nous croisons surtout des pigeons ramier, corneilles noires et choucas.  Et parfois, sur le toit d'une ferme, une bergeronnette grise ou un moineau.

Petit arrêt rafraîchissement avant la dernière partie du trajet qui nous ramène vers les polders d'Oude-Doel où nous pouvons observer de nouveau les oies, un faucon crécerelle, un busard des roseaux, un couple de tariers pâtre, un héron cendré, un bruant des roseaux et des linottes, ces dernières s'abreuvant.   C'est la fin, retour au parking et vers la maison.

6 octobre - Relegem

Au petit matin
En fin de balade

Premier arrêt dans le village où un rougequeue noir chante sur le toit de l'église et des étourneaux se rassemblent sur le clocher.

Moment magique sous le soleil levant lorsque les premiers passereaux, un groupe d'une dizaine de pinsons passent au-dessus de nos têtes, reconnaissables à leur tache blanche sur l'épaule et à leur vol vif et direct.  On scrute l'horizon mais ils semblent surgir à la dernière minute : bergeronnettes grises, quelques pinsons du Nord qu'Elisabeth détecte à leurs cris brefs - keep, leur nom en néerlandais.  

3 chevreuils sortent de la haie et traversent le champs pendant qu'un faucon crécerelle chasse déjà en faisant le st-Esprit.

Les pipits en migration suivent rapidement, la plupart des farlouses mais plus que probablement aussi un pipit des arbres.  Puis ce sont les linottes (avec leur vol désordonné) et les alouettes des champs (aux ailes larges, queue courte et cris roulés).  Et quelques bruants des roseaux et hirondelles rustiques.  Et des petits groupes d'étourneau et puis un grand de près de 120-130 étourneaux.

Plus local,plusieurs vols d'ouettes d'Egypte qui rejoignent les lieux de gagnage pour se nourrir.  Un total de près de 200 individus.  Et des mouettes rieuses, goélands argentés, corneilles, quelques mésanges charbonnières, des rouges-gorges et accenteurs mouchets, pigeons ramiers et pigeons colombins - même si en fin de matinée nous verrons aussi quelques groupes de colombins en migration.  Et ses trois vanneaux - migrateurs en halte ? Difficile de se prononcer quelques fois.

Cerise sur le gâteau : un magnifique busard des roseaux mâle qui s'éloigne poursuivi par des corneilles en direction de Grimbergen et donc en sens inverse de la migration.  Et plus tard, un couple de faucon pélerin, perché sur un pylone électrique.  Un peu plus tôt, les cris d'alarmes des corneilles nous avaient permis d'observer un mâle, houspillé à qui mieux mieux par 6 corneilles.  S'agit-il du même mâle ?

Retour aux voitures, le rougequeue noir est toujours là, sur la faîte d'une maison pour nous dire au revoir.

C'est sûr on remet ça l'année prochaine !

Ci-joint les résultats du comptage du poste de Relegem pour la matinée.

http://www.trektellen.nl/count/view/98/20181006

22-23 septembre : expo photos aves

Les expos photos sont de nouveaux un succès.  Nous sommes là pour aider l'équipe de Namur pour le stand Aves et pour l'accès aux expos. 

Août 2018 - Mer de Wadden

 

La joyeuse équipée est de retour de mer de Wadden ! Nous étions 28 moussaillons en plus du nouveau capitaine, Marc, de notre cuistot(e) habituelle Mieke, et de nos trois matelots, Jens (qui n'est resté que pour la traversée vers Terschelling), la matelote officielle et Thibaut (breton en formation).

Dimanche 19 août :

Nous étions tous à Harlingen vers 19h15-19h30, soit en ligne droite, soit en vagabondant entre Flevoland et les polders de la Frise (Makkum, Piaam et autres).  Pas de Pygargue à queue blanche sur Flevoland mais sur la route pour certains… et pour la deuxième année, un Martin-pêcheur qui jouait à la star et manifestement connu des photographes.  Plusieurs Tadornes Casarca, un Grèbe castagneux qui disputait la vedette au Martin-pêcheur mais sans grand succès, des Hirondelles rustiques en nombre (et encore trois nichées dans l'observatoire au Martin-pêcheur), un Faucon hobereau qui les pourchassaient, une Buse variable, des Guifettes noires en nombre le long de l'IJsselmeer, des Spatules blanches, un Chevalier guignette, des Bernaches nonettes et des Oies cendrées, quelques Bécassines des marais,  Hérons cendrés et Grandes Aigrettes – quant aux les Moineaux domestiques du centre des visiteurs étaient manifestement bien nourris.  Du côté des polders et roselières de la Frise, Cygnes tuberculés, Grands Cormorans et canards en pagaille, quelques Sterne pierregarin et encore des Guifettes noires, une famille de Busards des roseaux.

Les cabines étant attribuées, on s'est installé tout en faisant connaissance avec les nouveaux et en échangeant les nouvelles de l'année écoulée avec les anciens.  Deux nouveautés dans le port d'Harlingen : des pontons flottants ont remplacé l'escalier passerelle et un Cachalot plus vrai que nature ornait le bassin. Il soufflait même comme "un vrai" à intervalle régulier ou sur demande via une Appli ! 

Lundi 20 août

Dès potron-minet, petit repérage du nouvel observatoire des « plasjes » d'Harlingen avec Brigitte.  Levée des busards des roseaux, probablement la nichée locale, un tas de Canards colverts et chipeaux, des Grands Cormorans, quelques Combattants variés.  Dortoir de Bergeronnettes printanières et d'Hirondelles rustiques.  Quelques cris de Panure à moustache et de limicoles.   On essayera d'intégrer ce spot au programme de l'année prochaine, si la marée le permet.  Une occasion pour revenir !  Une petite ondée nous fait craindre pour le reste de la journée et de la semaine mais la crainte n’était point fondée, le soleil fut au rendez-vous tous les jours et la pluie très sporadique et à de rares moments.


Départ vers 10h00, la livraison des courses à bord et le parking des voitures voire quelques courses personnelles de dernières minutes, nous ont permis de faire de l’ornitho dès la sortie d’Harlingen. Nous avons exceptionnellement pu voir le mur de protection de Harlingen. Sur ce mur, exondé à marée très basse, ce sont surtout des Huîtriers pies, Tournepierres à collier et Goélands argentés de tout âge voire Mouettes rieuses qui nous attendaient.  Quelques grands cormorans posaient encore sur les "antennes". Les voiles sont montées presque dès le départ et pour la première fois nous les avons quasi toutes issées. Nous arrivons tout à notre aise à Terschelling surtout que nous avons longuement observé les phoques se prélassant sur les bancs de sable et que notre nouveau skipper a fait quasi demi détour pour que nous puissions en profiter un maximum tout en respectant leur quiétude. Certains d’entre nous les imitent en se prélassant sur le pont du bateau en lisant ou papotant pendant que d’autres photographient ou observent les oiseaux voire hissent les voiles.  Sur les bancs de sable ou les pontons, Barges rousses, Sternes pierregarins et caugek et au moins deux Sternes arctiques, confirmées par les photos de Laurent.

La marée est haute à Terschelling et dès que les vélos sont loués, on file vers la vasière à l’Est du port.  Les oiseaux arrivent petit à petit, pendant que la marée monte.  La lumière du soleil qui descend sur l'horizon rend l'instant magique : Barge rousse, Canard chipeau, Eider à duvet, Bergeronnette grise, Chardonneret élégant, Busard des roseaux mâle, Chevalier aboyeur et gambette, Pluvier doré, Courlis corlieu et cendré, Bécasseau variable, Tournepierre à collier, Sternes, laridés et Spatule blanche. On observe encore une jeune Spatule quémandant.  Ce ne sera pas le seul pendant le séjour et on craint un peu pour eux, à ce moment de l'année, ils devraient être indépendants. Pourront-ils survivre à la migration s'ils ne se nourrissent pas seuls ? Dans les buissons aux alentours quelques Verdiers d’Europe, Moineaux domestiques et une Fauvette babillarde. 


Fin PM, premier apéro du séjour : le classique maitrank d'Imelda.  Ce ne sera pas le dernier, les anciens et même les petits nouveaux ont bien rempli leur mission, apporter l’apéro! Nous en profiterons tous les jours !

Mardi 21 août

Grand soleil sur Terschelling. Il nous suivra toute la journée - quelques coups de soleil s'en suivront aussi ! La mer est basse assez rapidement.  On fait donc le trajet vers Ostereend en oscillant entre la digue, le long de la mer et les polders de l'intérieur. Les premiers arrêts sont magnifiques et nous captivent longuement de sorte que Michelle, chef carte a dû quelque peu presser le pas ou plutôt la roue pour respecter plus ou un horaire. 

On retrouve côté vasière les classiques : les Barges rousses (et deux Barges à queues noires en vol), les deux Courlis, les Pluviers dorés, deux Bécasseaux maubèches qui ont bien la bougeotte, quelques Grands Gravelots.  Du côté terre, les hirondelles sont toujours très nombreuses et faute de fil électriques (probablement enterrés), elles se posent sur les fils de clôtures. Il y a beaucoup de jeunes et nous observons le nourrissage en plein vol. Quelques Traquets motteux et beaucoup de Pipits farlouses ainsi que des Bergeronnettes grises. Dans les canaux, nous observons encore des Fuligules morillons, des Canards colverts, quelques Foulques macroules et une Poule d’eau ou l’autre.  Un groupe d’Oies cendrées, une Bernache cravant et des Spatules blanches se nourrissent tout au même endroit en compagnie de Pluviers dorés. Nos les observons de tout près.  De l'autre côté de la digue, des petits malins font voler un drone au-dessus de la vasière.  Cela pourrait expliquer la présence des oiseaux dans le polder juste derrière. 

Sur le retour, arrêt classique à la ferme aux cranberries et au centre nature.  On voit surtout des Hirondelles et plusieurs Buses, posées ou en vol dans les ascendances on observe plusieurs individus. Plusieurs d’entre nous observent d’autres rapaces encore depuis le point de vue ou du pied de la plus haute dune de l’île.

Petit arrêt à la mer du Nord, très fréquenté malgré la date tardive.  Ceux qui ont leur maillot s'arrêtent pour une baignade bienvenue sous le soleil et quelques jeux dans les rouleaux des vagues.  Les autres continuent par les dunes et finiront au marchand de kibbeling. Un ultime arrêt à la vasière du port pour tous, toujours sous une superbe lumière. Le petit monde ailé de la veille est toujours au rendez-vous.


Pendant l'apéro et la soirée sur le pont, on observe plusieurs dizaines de Choucas des tours, rassemblés en pré-dortoir, perchés dans le grément des bateaux. La plupart semblaient curieusement encore être en couple. 

Mercredi 22 août

Après une matinale à la vasière et environs, la fin de matinée est laissée libre à West-Terschelling pour cause de départ différé vers Vlieland - notre matelote n'a pas pu avoir de place sur le ferry.  Ça tombe bien pour ceux qui cherchent des cadeaux ou doivent envoyer leurs cartes postales et pour les ornithos les vasières s’étendent à perte de vue à tribord.   Les enfants du bord sont maintenant équipés chacun d'un phoque marionnette. 

On en a aussi profité pour prolonger le petit déjeuner après la matinale où Barges rousses, Courlis cendré et corlieu, laridés, Spatules blanches étaient de la partie. Nous avons pu observer un comportement un peu insolite : les Spatules juvéniles et adultes n’atterrissaient pas de la même manière. Les adultes décrochent pour perdre rapidement de l’altitude avant de planner pour se poser.  Les jeunes descendent doucement en planant en plusieurs cercles autour du point d’atterrissage.  Il y nettement moins de quémandeurs aujourd’hui.  Epinglons encore les Chevaliers gambettes et aboyeurs, les Bécasseaux variables, les Pluviers dorés, les Tournepierres à collier, les Canards colverts et une Sarcelle d’hiver. On observe encore une Corneille mantelée à l’allure bizarre, soit c’était un hybride, soit l’oiseau muait.  Elle était accompagnée de plusieurs jeunes eux vraisemblablement hybrides. Nous entendons encore quelques Chevaliers guignettes sur le retour. Divers passereaux se font aussi adirer dans les épais buissons.

La traversée à la voile vers Vlieland se fait en mode farniente sur le pont du bateau.  Lecture pour les uns, photos pour les autres et quelques observations de Sternes et d’Eider à duvet, sans oublier les Phoques veau marins ou gris.  On a quelques émotions à la rentrée dans le port - la marée a commencé à descendre et le mars doit reprendre de la vitesse. Après location des vélos, certains partent au village et ses prairies bondées de laridés tandis que les autres filent pour un bain de mer avec en toile de fond les voiliers dans le chenal qui mène au port.

Jeudi 23 août


Journée sur Vlieland à vélo avec jolie traversée des dunes face au vent.  Nettement moins dur par les dunes car le vent soufflait quelque peu le long de la mer.  Peu de rapaces à cause du vent, mais une buse et un faucon crécerelle ainsi que de nombreux pipits farlouses.  Premier arrêt à la petite mare d’eau douce mais point de passereau cette année mais bien des centaines de laridés dans les prairies à chevaux. A dénombrer encore des bergeronnettes grises parmi lesquelles de nombreux juvéniles.  Au moment de tourner dans les dunes, une fauvette des jardins – au chant un peu atypique : soit un jeune qui s'exerce, soit c’est la saison qui n'y est plus. Au mur de tourbe, quelques corneilles dont de nouveau ce qui semblent à des hybrides mantelées. Pause botanique : erodium bec de cigogne des dunes et un phlox échappé des jardins.

La marée n'est pas encore tout à fait basse lorsqu'on rejoint la route principale.  Il y a quelques laridés et canards.  Et aussi une plumée pas très caractéristique.  Il faudra le livre et une confirmation sur internet pour identifier une mouette juvénile.  A l'observatoire du cimetière, les oiseaux sont un peu loin qu’à marée haute sauf un groupe de Tadornes de Belon - qui assure le show ea par quelques envols.  En regardant plus loin, on s'aperçoit qu'il y a en bien un millier répartit sur la vasière.  Sinon, ce sont des Chevaliers gambettes, des Barges rousses et des courlis, par milliers, qui se nourrissent en vitesse durant la marée basse !


Dans la réserve du Kroon’s polders, des Spatules blanches, des Grands Cormorans, un grand groupe de Sarcelles d'hiver, des Oies cendrées et une Bernache nonette un peu seule sur le chemin, des Linottes mélodieuses au bain et en vol, des Chevaliers guignette et cul blanc, des dizaines d’Avocettes, quelques Chevaliers aboyeurs et un Pluvier argenté.  Les plus chanceux ont entendu et vu un Coucou gris et un Gobemouche gris. On se retrouve au Posthuys.  Ou entre deux glaces, on observe une Hirondelle des fenêtres parmi nombre de rustiques.


Le retour se fait rapidement avec le vent dans le dos…Une petite ondée, nous encourage à visiter le village. Sinon toujours de nombreux oiseaux le long de la côte, dont des Barges rousses qui s'envolent devant la marée qui monte trop vite à leur goût.  La lumière est magique, comme d'habitude et la mer semble infinie. 


Un bécasseau violet a été vu le matin, on le cherche le soir mais en vain, il n'y a que des mouettes rieuses - et un phoque qui fait la planche à l'entrée du port.  Malgré une averse, quelques courageux vont se baigner. 

Vendredi 24 août

Départ vers Harlingen à 9h00.  Cette fois aussi on hisse les voiles rapidement et notre matelote en chef nous harangue.  Le vent est nettement plus fort et on a besoin de tous les bras pour monter la grand-voile.  A peine celle-ci est-elle en place que nous entrons dans la zone où la mer du Nord rencontre la mer de Wadden.  Le bateau tangue.  On comprend alors l’empressement à hisser la grand-voile - celle-ci fait en effet office de stabilisateur ; le tangage serait fort sans elle.  Les bagages qui ne sont pas encore fait attendront Harlingen.  Quelques ondées au départ mais le soleil est vite de retour - le vent est plus froid que la veille.  Les polaires sont de sortie. 
Sur le trajet, quelques bancs de sable aves leurs Barges rousses et leurs sternes.  A l'arrivée sur Harlingen, un grand groupe de Guifettes noires et deux Sternes naines nous accueillent.


Déchargement des bagages, récupération des voitures au parking, adieux larmoyants ;-).  Et voilà, c'est fini pour cette année.  Rdv est pris pour 2019 : 18/8 au 23/8/2019. Le voyage est fini ou presque, certains s’arrêtent encore à Piaam...  La roselière est vraiment impressionnante.   Grandes Aigrettes, Spatules, Busards des roseaux, Foulques macroule, Grèbes huppés dont un encore rayé sur la tête, Canard souchet, une femelle de Canard pilet, nombreux Cygnes tuberculés qui muent en mer de Wadden à cette époque de l’année. Une Cigogne blanche ou l’autre sont observées sur la route de Flévo. Où il y a toujours bcp d’Oies cendrés, de Bernaches nonnettes ainsi que les mammifères habituels : bovidés (aurochs), cervidés, chevaux (konik).

Photos de Michel et Claudia

Photos de Christian et Nicole

24 juin : notre présidente nous représente au barbecue AVES de Namur

Nos quatre présidents ! 

16 juin : martinets et crème glacée au Cinquantenaire

Nous sommes une petite dizaine, sur la pelouse devant le Cinquantenaire, qui sur un coussin, qui sur un tabouret, qui sur un transat ou une couverture.  Et les martinets sont bien au rendez-vous dans un ballet bien rodé autour des colonnes.  

Une ou deux bergeronnettes grises et un rougequeue noir sont aussi au rendez-vous et un pigeon unijambiste vient aussi nous rendre visite.

Merci à Martine pour toutes ses explications ! 

9 juin : soirée sur la chouette au Vogelsang

Elle est de nouveau au rendez-vous, au même endroit que l'année dernière à un arbre près.  Pas facile à repérer mais on y arrive en s'entraidant les uns les autres.

Sinon, hirondelles rustiques, bergeronnettes grises, les grenouilles rieuses à l'étang, quelques colverts et foulques.  

On était une trentaine et merci à tout le monde.

 

 

13 mai : fête de l'environnement à Jette

On s'est joint au GT martinet et à Martine pour quelques heures à la journée de l'environnement à Jette...

12 mai : Wintam

Quelques notes en vitesse : 

- un début de nid de guêpe dans l'observatoire.  

- un nid de héron parmi les grands cormorans

- un grèbe esclavon et une mouette pygmée

- Une héronnière bien pauvre - un seul nid semble-t-il

- un magnifique vol de faucon hobereau au-dessus de la carrière

1e Mai 2018 : Aube des Oiseaux à La Hulpe

L’Aube des oiseaux aurait pu être rebaptisée Aube des mammifères, cette année ! Pas moins de quatre d’entre eux se sont laissés non pas observés mais admirés ! C’est d’abord un Renard, puis un Hérisson, deux écureuils et enfin un Chevreuil, plus exactement un broquard, qui étaient au rdv dans le Domaine Solvay.

Malgré le temps encore couvert à 06H, les oiseaux chantaient et pas moins de 45 espèces étaient présentes. Nous avons même entendu chanter un Chevalier guignette sur l’étang du Gris Moulin.

Pour le reste, l’ambiance sonore était assez hivernale… à l’exception du Pouillot véloce, des Fauvettes à tête noire et des jardins (1) ainsi que de la Rousserolle verderolle (1) ...

Un Autour des Palombes a survolé le groupe et dans les prairies en face du château c’est le rare Traquet motteux (1mâle) qui nous attendait.

Merci à Jacky et à Adrien qui m’ont épaulée dès potron-minet pour guider quelques 26,5 personnes…

(de la part de Brigitte)

 

 

 

Drôme du 8 au 13 avril 2018

Salamandre tachetée
Micrommata ligurinum ou ligurina

Le plafond un peu bas de 2018 ne nous a pas empêché de nous promener et de réaliser de superbes observations ! Que ce soit le Cincle plongeur et les passereaux du premier jour, comme l'Alouette lulu, les vautours de Rémuzat du mardi, l'Aigle royal et le cortège des piafs forestiers à Saoul, tous étaient au rdv !

La végétation, quant à elle, accusait un léger retard, comme les Hirondelles de fenêtres qui, quoique présentes, ne nichaient pas encore dans notre stamp café ! Si les lézards et les Circaètes Jean-le-blanc étaient relativement discrets cette année, de jeunes Salamandres tachetées, déjà bien jaunes, se sont laissées admirer dans les vasques d'eau d'un jardin bien accueillant... et pour nous et pour les fringilles : Verdiers d'Europe, Chardonnerets élégants, Gros-becs casse noyaux ; le Pic épeichette y a également égaillé l'un de nos pique-niques. "

Epinglons encore quelques araignées remarquables: Micrommata ligurinum ou ligurina, Uroctea durandi, Olios argelasius, ...

Rdv est pris pour 2019, du 14 au 19/04/19, plus prometteuse encore, car ce sera la 3ème semaine d'avril !

 
 

25 mars - Balade spéciale Télévie à La Hulpe

C’est avec une trentaine de sympathisants que nous nous sommes lancés, ce 25 mars 2017, à la découverte de la superbe réserve du Nysdam à La Hulpe.

Les premiers migrateurs, pouillots véloces et fauvettes à tête noire, étaient au rdv par cette belle journée printanière… nos oiseaux sédentaires étaient, eux aussi, en voix ! Les sifflements des Sarcelles d’hiver nous ont accompagnés un bon moment pour laisser place au cri nasillard du Râle d’eau… Un couple de Tardones de Belon s’est encore laissés longuement admirer…

Les guides Fritz, Thierry et le conservateur Manu, qui nous ont apporté une aide bien précieuse, ont su charmer le public…

Rdv est déjà pris pour 2019, ce sera le 24/3/2019.

Encore merci à vous tous acteurs du Télévie !


Brigitte et Pierre

18 mars : Chouette au Vogelsang

Une chouette qui n'est malheureusement pas au rendez-vous.  On se console en admirant le vol nuptial des vanneaux, le pic vert et le pic épeiche.  

Surprise : quelques pouillots véloces se nourrissent au sol près de l'hôpital.  Et au même endroit, un groupe de verdier d'Europe.

24 février : Vogeldag - à Anvers

Conférences et rencontres au hasard des retrouvailles ou aux stands.

Nous étions présents comme tous les ans sous l'escalier avec une sélection de livres et les présentations toutes chaudes de notre soirée observations à partager. 

Quelques ventes, beaucoup de recontres, Anne et Jean-Yves sont venus nous prêter main forte entre deux conférences et Olivier dire un petit bonjour. 

A l'année prochaine,

 

 

23 février - soirée des observateurs bruxellois

Avec leur allant habituel, Alain et Jean-Yves sont venus nous présenter l'un les résultats des recensements et études faits à Bruxelles en 2017 et l'autre, l'atlas européen et le suivi des milans royaux.

En 2018, la saison a déjà démarré : suivi des oiseaux d'eau hivernaux (celui-ci est le plus vieux programme international au monde), recensement des goélands au dortoir.  C'est aussi la dernière année pour les pics pour lesquels le démarrage est le 1er mars (et les martinets mais là on peut encore attendre quelques mois).

Les points d'écoute reprendront le 20 mars.

Résultat 2017

3 février : la classique "Devine qui vient manger ?" au jardin Domaine Solvay à La Hulpe

La traditionnelle balade organisée dans le cadre du we devine a eu lieu en présence d’une quinzaine de personnes. Si peu d’entre les participants nourrissaient les oiseaux dans leur jardin, tous étaient intéressés et par leur identification et par le devenir des oiseaux en hiver. Plusieurs s’apprêtaient à le faire la semaine prochaine, une vague de froid étant annoncée...

Le hit-parade des années précédentes, quant à lui, ne semblait ne pas avoir de secret pour eux ! Et si le soleil n’était pas au rdv, nous avons visité le Domaine Solvay au sec ou presque. Le clou de la matinée fut sans doute, l’observation de Grives mauvis aux abords de la Ferme Folon, premiers oiseaux à atteindre nos contrées, poussés par la nouvelle vague de froid. Une ronde mixte de Mésanges et Roitelets (huppés) fut aussi fort appréciée… Tout un chacun repartit avec la ferme intention de dénombrer les oiseaux de son jardin et avec un des derniers posters : « Les oiseaux de vos jardins », poster toujours apprécié !

Brigitte Chiwy Le 3/2/2018


26 janvier : Bourse aux livres nature de seconde main

Affluence exceptionnelle - que dis-je - extraordinaire pour notre 3ème édition de la bourse aux livres.  Le bouche à oreille via les réseaux sociaux et les amis a fonctionné à merveille au point que nous avons du avoir plus de 100 visiteurs et étions par moment bien à l'étroit.

Merci à Elisabeth, Florence, Gérald, Emilie et Brigitte pour leur présence.

Il y eu bien des heureux du côté des acheteurs et des vendeurs.  

13-14 Janvier : Week-end en Zélande

A venir

6 janvier : Brussels Christmas count

Le Christmas Count de Bruxelles (étendu) continue à l'initiative de Philippe D., René-Marie L. et Olivier D..  Une vingtaine d'ornithologue de Bruxelles et des environs ont fait le tour de Bruxelles... J'attends encore les résultats mais quelques photos de Martine W. qui a fait le tour de Laeken.

Parmi les bonnes surprises : le bruant proyer et les sizerins et pour ma part, la chouette effraie dans une prolongation en soirée en companie d'Elisabeth.

 

 

 

5 janvier : Première réunion mensuelle de l'année

Exchanges des observations des dernières semaines, le point sur les observations à Bruxelles, les résultats du Christmas count de Damme et l'organisation de celle du Christmas count de Bruxelles du 6 janvier, et on fête les rois !