Sur les traces d'Aves-Namur en 2013

Balade ornitho à Bourgoyen-Ossemeersen

Première sortie de l'année, et déjà une seconde incursion chez nos voisins flamands pour Aves-Namur. Et quoi de mieux pour continuer la série que 200 ha d'étangs et de roselières ? Le printemps ayant très mal commencé climatiquement parlant, nous nous attendions au pire. Heureusement, celui-ci n'arriva pas. Que du contraire : malgré des températures fraîches pour la saison, le temps était au beau fixe, avec soleil et ciel dégagé. Bref, des conditions parfaites pour une petite sortie en milieu humide. Et les palmipèdes étaient au rendez-vous : Tadorne de Belon, Canard colvert, chipeau, pilet, souchet, Sarcelle d'hiver et d'été, Fuligule milouin et morillon, mais aussi Grèbe huppé et castagneux, Grand Cormoran, Foulque macroule. Le Râle d'eau nous a gratifié de ses cris de goret tandis que la Grande Aigrette et la Spatule blanche vaquaient à leurs occupations. Si les plans d'eau étaient bien remplis en surface, ils l'étaient aussi "au-dessus" : Buse variable, Epervier d'Europe, Faucon crécerelle et hobereau nous ont survolé allègrement. Les limicoles n'étaient pas en reste : Echasse blanche, Grand Gravelot, Chevalier guignette, gambette, arlequin et aboyeur, Courlis cendré...

Même si cette année, globalement, le printemps était passablement décevant, il s'est fait néanmoins sentir : Hirondelle rustique et de rivage, Coucou gris, Martinet noir, un carton de fauvettes (noire, des jardin, grisette et babillarde), Phragmite des joncs, Bouscarle de Cetti, Rousserolle effarvatte, Pouillot fitis, Chardonneret élégant, ... Nous retiendrons plus particulièrement cette magnifique observation de Gorgebleue à miroir ainsi que cette Locustelle luscinioïde particulièrement coopérative.

Encore un bon endroit pour aller faire de l'ornitho de l'autre côté de la frontière linguistique. L'adresse est d'ores et déjà notée pour une prochaine fois.

Balade ornitho à IJzermonding

Pour la première fois depuis le "renouveau", Aves-Namur s'est rendu à la mer, dans la réserve naturelle de IJzermonding, à l'embouchure que l'Yser forme avec la Mer du Nord. La pluie, que nous avions réussi à éviter jusqu'ici, était elle aussi au rendez-vous, de même que la froidure typique du mois de septembre. Bref, une rentrée telle que nous en connaissons annuellement. L'environnement créé par la rencontre des eaux douces du fleuve et des eaux salée de la mer, autrement dit le "schorre", est favorable aux limicoles en halte. C'est donc tout naturellement que nous avons pu observer Grand Gravelot, Pluvier argenté, Vanneau huppé, Bécasseau maubèche, sanderling et Chevalier gambette. Nous noterons plus particulièrement les 80 Huîtriers pies, la cinquantaine de Tournepierres à collier et un impressionnant groupe de 380 Bécasseaux variables. Sans oublier les Barges rousses, Courlis cendrés et une Bécassine des marais passant en vol. Deux Spatules blanches nous ont également fait l'honneur de leur présence. Plus avant dans la mer, à l'extrémité de la jetée, pendant que certains se fournissaient en poissons frais auprès des pêcheurs locaux, une première s'est offerte aux observateurs namurois d'Aves : 5 Mouettes tridactyles en plumage internuptial. Ce ne fut pas la seule "première", mais cela change des traditionnels Goéland argenté et Mouette rieuse. Idem pour les 2 Pigeons colombins que nous avons eu la chance d'identifier parmi les nombreux Pigeons ramiers présents sur le site.

Le IJzermonding fut la première mais certainement pas la dernière sortie à la mer de notre groupe d'ornithos wallons. La côte belge, en dépit de ses "seulement" 66 km, recèle quelques belles stations que nous ne manqueront certainement de visiter dans un avenir proche.