Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 39/3-4 | 2002 | 145-158

  Le développement de l'hivernage du Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo) en Wallonie et à Bruxelles entre 1990 et 2003
Paquet, J.-Y. et la Centrale Ornithologique Aves

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (485 Kb)

Résumé de l'article

Les comptages mensuels des dortoirs hivernaux formés par les Grands Cormorans sont menés en Région Wallonne et à Bruxelles depuis 1990. Ce suivi continu permet de décrire le schéma de colonisation d'un quartier d'hiver inoccupé par l'espèce jusqu'au début des années 1990 et où les actes de destruction et de dérangement volontaires de cormorans sont encore rares. Les cormorans se sont installés dans la Basse-Meuse à partir de 1990. Les années suivantes, leur nombre s'est accru rapidement (+60% d'augmentation annuelle en moyenne) mais, seule la vallée de la Meuse était régulièrement occupée. L'hiver rude 1996-1997 a occasionné un doublement temporaire du nombre de cormorans et une occupation de nouveaux sites, comme la Sambre. Durant les hivers doux qui suivirent, l'augmentation de l'hivernage s'est poursuivie (+17% par an), principalement grâce à la création de nouveaux dortoirs le long de nouveaux habitats: rivières, étangs, canaux. A présent, les distances entre dortoirs voisins sont faibles (environ 12 km en moyenne), ce qui suggère que des cormorans venant de dortoirs différents partagent les mêmes zones de pêche. La densité actuelle des hivernants en Wallonie figure parmi les plus élevées en Europe. Au contraire d'autres quartiers d'hiver, le nombre de cormorans présents dans les dortoirs wallons est plus faible en novembre qu'au coeur de l'hiver: la Wallonie reste donc encore relativement sous-exploitée par les cormorans en halte migratoire.

Articles sur les espèces principales

Grand Cormoran
Phalacrocorax carbo

Consultez la fiche de l'espèce