Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 40/1-4 | 2003 | 72-74

  Prédominance de l’investissement maternel durant la prériode d’incubation chez la Cigogne noire, Ciconia nigra
Cano Alonso, L.S., Hopwood, C.R. & Fernandez, M.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (203 Kb)

Résumé de l'article

Dans la région de Madrid, la période d’incubation chez la Cigogne noire se situe entre la première semaine de mars et la mi-juin. Un suivi rapproché a donné l’occasion d’observer avec précision certains détails du comportement reproducteur de l’espèce. Pour mener à bien notre étude, nous nous sommes concentrés sur un couple modèle et avons obenus les résultats suivants. - La période de couvaison a duré 38 jours, au temr de laquelle 4 oeufs ont éclos de manière asynchrone. - Onze copulations furent observées, toutes durant la première semaine de couvaison. Pour neuf copulations chronométrées, la durée moyenne obtenue est de 10,7 secondes (entre 4 ET 15 secondes). -Il existe une différence siginificative dans le temps consacré à la couvaison par chaque membre du couple. Si la femelle a couvé pendant 58,34% du temps, le mäle ne l’a fait que pendant 41,66% du temps. - Le temps de couvaison avant relève par le partenaire est très variable. Por 48 d’entre-eux, soigneusement chronométrés, la moyenne est de 3 heures et 19 minutes. - A tout moment, au moins un des deux membres du cpule est présent sur le nid avec les oeufs. La durée pendant laquelle tous les deux sont présents sur le nid varie au cours de la période de couvaison. Pendant la ponte, ils ont passé ensemble sur le nid 20,5% du temps,; ce pourcentage descend à 3?8% à la fin de la période d’incubation. Lors de l’éclosion des jeunes, la présence des deux partenaires sur le nid augmente à nouveau jusqu’à 8,4%. Pour la durée totale de la couvaison, le couple a ainsi passé 11,6% du temps, ensemble, sur le nid. - Au cours de cette période de couvaison, nous avons également observé des variations dans l’apport de matéériaux au nid. Un total de 32 apports a été dénombré, principalement durant la ponte (14) et au moment de l’éclosion (18). Une fois encore, la femelle y a contribué davantage (25 apports). A la vue des données récoltées, nous pouvons conclure que, durant la période de couvaison, les fonctions au sein du couple sont différentes. Bien que les deux partenaires collaborent à toutes les tâches, c’est la femelle qui s’y investit le plus. Ceci n’avait jamais été rapporté dans le comprtement reproducteur de cette espèce, ni dans celui de la famille des Ciconiidés en général. Enfin, bien que les données ci-dessus ne se basent que sur l’observation d’un seul couple, la tendance a été confirmée chez d’autres couples nichant dans la région étudiée et ailleurs en Europe, ce qui tend à suggérer l’idée d’un comportement général.

Articles sur les espèces principales

Cigogne noire
Ciconia nigra

Consultez la fiche de l'espèce

Articles publié dans le même bulletin