Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 40/1-4 | 2003 | 75-83

  Le régime alimentaire de la Cigogne noire (Ciconia nigra) dans la région de Gemenc du Parc National Danube-Drava en Hongrie, de 1996 à 2000
Kalocsa, B. & Tamas, E.A.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (1.77 MB)

Résumé de l'article

Les opérations de baguage des jeunes Cigognes noires dans la région de Gemenc ont été mises à rpofit pour analyser le régime alimentaire de l’espèce et la relation entre la nourriture disponible et le nombre de jeunes élevés. En effet, lors du baguage, certaines jeunes Cigognes noires regurgitent spontanément de la nourriture dans leur nid. Dans la plupar des cas, ces restes sont identifiables et ont été analysés puis replacés dans le nid; les jeunes oiseaux les avalent à nouveau. Cela nous fournit des données sur le régime exclusivement entre la 6ème et la 8ème semaines de la vie des oiseaux; les premières données ont été recueillies le 11 juin et les dernières le 5 juillet. Sur les 63 nids étudiés durant 5 ans, 45 ont fourni des données où, parmi les proies relevées, dominent la Grenouille verte (Rana spp.), le Brochet (Esox lucius) et le Carassin doré (Carassius auratus) (Tableau 1, figs. 2 et 3). Peu d’autres types de proies, en dehors des poissons et des amphibiens, sont dignes de mention. Les données ont été recueillies sur une bande de 70 km de longueur du Danube, sur les 2 rives et à une distance maximale de 10 km de celles-ci. Cette zone fait partie du Parc National Danube-Drava et consiste en un mélange de forêts, de prairies et d’étangs temporaires ou permanents. Suivant le débit du fleuve, cette zone peut être complètement sous eau ou complètement sèche avec tous les états intermédiaires possibles. Différentes espèces de crapuads et grenouilles y sont présentes toute l’année et s’y reproduisent. La présence ou l’absence de poissons est tributaire du niveau d’inondation. La situation idale pour la Cigogne noire est cell d’inondations juste avant l’élevage des jeunes. Lorsque la plaine alluviale s’assèche, des poches de concentration de poissons peuvent être exploitées (Fig. 10). La taille des nichées est reliée à la disponibilité et au type de nourriture. Il y a une préférence pour les poissons et, en particulier, le Brochet. Si ceux-ci ne sont pas disponibles, les cigognes se rabattent sur les amphibiens (Figs. 8 & 9). Ces résultats ont été corroborés par l’observation des Cigognes au télescope sur les lieux de nourrissage. Le tableau 2 fournit le type de proies qui ont pu être identifiées. Parmi ces données, celles de la période du 17 au 20 juillet 2000 sont particulièrement intéressantes. De 2 à 8 Cigognes noires ont été observées se nourrissant de Loches d’étang (Misgurnus fossilis) pendant que les Hérons cendrés (Ardea cinerea) et les Grandes Aigrettes (Egbretta alba) pêchaient exclusivement des Carassins. Cette différence d’alimentation est probablement liée aux techniques de pêche différant d’une espèce à l’autre.

Articles sur les espèces principales

Cigogne noire
Ciconia nigra

Consultez la fiche de l'espèce

Articles publié dans le même bulletin