Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 40/1-4 | 2003 | 106-108

  Le baguage de couleur de la Cigogne noire (Ciconia nigra) en République Tchèque - statistiques et résultats: rapport préliminaire
Pojer, F.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (172 Kb)

Résumé de l'article

Suite à l’accord établi, lors de la première conférence sur la Cigogne noire (Lettonie, 1993), pour une collaboration internationale de baguage de la Cigogne noire, le baguage de couleur a débuté en République Tchèque un an plus tard. Un total de 584 Cigognes noires (575 jeunes au nid, 9 adultes) ont ainsi été baguées en 1994-2000. Le nombre d’oiseaux bagués chaque année s’établit comme suit : 1994 - 18, 1995 - 63, 1996 - 106, 1997 - 128, 1998 - 68, 1999 - 94, 2000 - 107. Pour la période 1994-1997, des bagues oranges de l’Espagne, marquées de trois chiffres et/ou trois lettres (le premier chiffre “6” est le code désignant les oiseaux originaires de la République Tchèque) ont été utilisées à cet effet. En 1998, ces bagues, à l’origine destinées à des cormorans, étaient bleues avec trois lettres blanches. En 1999, elles ont été à nouveau remplacées par des bagues en provenance d’Espagne et maintenant de couleur verte avec des chiffres et/ou des lettres blancs (toujours le chiffre “6” comme indicatif du pays). Finalement, de nouvelles bagues de couleur rouge avec des chiffres et/ou lettres blancs et, un nouveau code de pays (3 éléments dont le premier est la lettre “H” du nom CZEC”H”), sont utilisées depuis l’année 2000. La façon de baguer est une combinaison composée d’une bague plastique toujours fixée au tibia de l’oiseau et une bague métallique au tarse ou au tibia (la bague en plastique au tibia droit pour les années paires, au tibia gauche pour les années impaires). Les Cigognes noires ont été baguées sur un total de 105 sites répartis sur l’ensemble du territoire tchèque. Trente bagueurs, qui ont collaboré avec le centre de baguage de Prague et le muséum national, ont pris part à cette activité. A la fin de l’année 2000, 101 relectures de Cigognes noires marquées avaient eu lieu (soit 17% des oiseaux marqués). Pour les Cigognes noires baguées à l’aide de bagues métalliques, ce pourcentage est seulement de 3% environ. La plupart des oiseaux (80%) ont été contrôlés visuellement, une minorité seulement ont été trouvés morts (10%) ou blessés (10%). Deux oiseaux ont même été abattus. La plupart des oiseaux (60%) ont emprunté l voie sud-est, via le Bosphore et Israël. Une minorité (20%) empruntent la voie sud-ouest, via le détroit de Gibraltar. Seulement deux oiseaux ont été localisés dans le centre de l’Italie, en direction du sud. Les autres ont été aperçus à proximité des nids ou alors il était impossible de déterminer la direction précise pour la migration. Durant celle-ci, la plupart des oiseaux (52%) ont été observés en Israël tandis que 11% d’entre eux l’ont été en France, en Allemagne, en Hongrie et en Espagne (5-6%). Il n’y a pas encore eu de relecture en Afrique. Ces résultats seront discutés plus en détails (par exemple, les activités de Wim Van den Bossche en Israël). En plus des données sur la migration, nous avons également obtenu les premières mentions de l’établissement de nids par de jeunes Cigognes noires (une approximativement à 40 km au sud-est, en République Tchèque, et une autre à 420 km, au nord-ouest de l’Allemagne). L’hivernage de l’espèce en Israël a également été confirmé. A présent, des découvertes intéressantes: deux jeunes du même nid ont été observés l’un en Espagne et l’autre en Bulgarie; deux autres oiseaux apparentés ont été contrôlés tous les deux dans le centre de l’Italie. Un jeune a été signalé en Corse; un autre a été contrôlé deux fois pendant 10 jours (Suisse et France). D’autres cigognes ont été observées plusieurs fois plusieurs années de suite, jusqu’à quatre reprises. Comme cette recherche va se poursuivre dans les années futures, les résultats ci-dessus doivent être considérés comme préliminaires.

Articles sur les espèces principales

Cigogne noire
Ciconia nigra

Consultez la fiche de l'espèce

Articles publié dans le même bulletin