Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 40/1-4 | 2003 | 222-227

  Mesures de conservation en faveur de la Cigogne noire (Ciconia nigra) en Hongrie, particulièrement dans la région de Gemenc, parc national du Danube-Drava, en 1996-2000
Kalocsa, B. & Tamas, E.A.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (868 Kb)

Résumé de l'article

Nous savons sur la base d’un programme de surveillance, ayant débuté en 1992 dans la région de Gemenc, que les Cigognes noires choisissent pour nicher des fôrets anciennes, diversifiées et tranquilles. Elles cosntruisent leur nid le plus souvent sur les arbres les plus vieux et les plus gros, souvent sur une branche horizontale ayant la forme d’une fourche. Il arrive que ces nids tombent; ce qui peut conduire à une perte sèche surtout lorsque les oeufs sont éclos. Les cigognes n’ont alors plus le temps de reconstruire un nouveau nid et de tenter une nichée de remplacement. Les causes les plus fréquentes de la chute des nids sont la taille trop petite, la pourriture ou l’assèchement du support. D’autre part, dans certaines fôrets où l’espèce a niché dans le passé, il n’y a plus d’arbres convenables. Les cigognes choisissent alors parfois un site dans des forêts où la perturbation humaine est plus grande. Une solution à ces problèmes peut être la construction de nids artificiels. En 1996, nous avons commencer à rénover les nids mal en point ainsi qu’à cosntruire des nids artificiels ou des bases de nids en des endroits que, sur la base de nos observations et de notre expérience, nous trouvions idéaux. Parfois, aussi, nous avons renové des nids non utilisés l’année précédente car, on ne pouvait pas prévoir quel site le couple local, que nous savions présent, choisirait l’année suivante. Pour la construction de nouveaux nids, nous avons choisi une branche fourchue adéquate sur laquelle nous avons déposé des branches d’un diamètre de 10 cm afin de former une plateforme de 1 à 1,5 m2. Ensuite, comme nous l’avons vu lors de la construction par les cigognes elles-mêmes, nous avons bâti un nid avec des branches de 1 à 2 cm de diamètre de de 1 à 1,5 m de long sur une hauteur de 20 à 30 cm. Cette assise a ensuite été recouverte de mousses, comme les cigognes le font. Dans plusieurs cas, nous avons noté que les cigognes construisent leur nid sur des branches en forme de V quand une branche transversale formant une assise triangulaire est également présente. En l’absence de cette dernière, le nid peut tomber lorsque sa taille augmente. Nous avons essayé d’inciter les cigognes à cosntruire leur nid sur de telles branches en V en posant des baguettes stables en travers, parfois à l’emplacement d’un nid tombé. En cinq ans, nous avons construit ou restauré 16 nids ou bases de nid; tous situés, à une exception près, sur des sites de nidification actuels ou passés. Beaucoup de ces nids ont été utilisés par les Cigognes noires, ce qui a permis de les maintenir en des sites où la perturbation humaine est faible et d’améliorer le taux de réussite des nichées par la diminution des risques de chute des nids.

Articles sur les espèces principales

Cigogne noire
Ciconia nigra

Consultez la fiche de l'espèce

Articles publié dans le même bulletin