Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 56/1 | 2019 | 49-75

  Contribution au suivi démographique de la Bécasse des bois Scolopax rusticola dans le canton de Neuchâtel (Suisse)
Jean–Lou Zimmermann & Serge Santiago

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (4.12 MB)

Résumé de l'article

La population nicheuse de Bécasses des bois a fait l’objet depuis 2001 de recensements continus dans 3 secteurs du canton de Neuchâtel (Suisse). Notre démarche s’appuie sur le dénombrement classique des survols de mâles en période de croule, l’analyse bioacoustique de leur chant caractéristique, puis dès 2012, l’individualisation d’oiseaux bagués avec un code couleur (69 Bécasses au total). Cette combinaison d’approches complémentaires permet d’estimer de manière précise les effectifs de mâles, en distinguant chaque année les nicheurs locaux, recensés régulièrement dans un secteur, de ceux régionaux, observés occasionnellement. En outre, divers aspects sur les oiseaux nicheurs sont mis en évidence grâce au baguage, tels que la fidélité pluriannuelle de mâles aux sites de reproduction, le comportement spatio–temporel et la mue jusqu’au départ en migration, ainsi que l’impact des prélèvements par la chasse.
Une tendance régressive du nombre de contacts se manifeste pour deux secteurs, le troisième montrant une relative stabilité. Globalement, un recul de 20 à 30 % apparaît pour les médianes des survols entre 2001 et 2018. Concernant l’estimation du nombre de nicheurs locaux, un déclin significatif se produit dans chaque secteur, avec une régression variant entre 51 et 64 %. Les nicheurs pouvant encore séjourner jusqu’à mi–novembre dans les montagnes neuchâteloises, ils subissent des prélèvements par la chasse, qui débute en octobre. La proportion d’oiseaux qui ont été tirés à moins de 12 km du lieu de baguage s’élève à 10 % minimum. Afin de sauvegarder une population viable à long terme de Bécasses dans le canton, ces résultats plaident clairement en faveur d’un moratoire sur la chasse et l’instauration de « zones de tranquillité » plus étendues et attractives.

Contact

Articles publié dans le même bulletin