Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 57/4 | 2020 | 207-233

  La cartographie des risques de collision entre les oiseaux et les lignes à haute tension en Belgique
Antoine Derouaux, Dominique Verbelen, Koen Devos, Jean-Yves Paquet

Article n'est pas encore disponnible en pdf Article disponible au téléchargement en 2022

Résumé de l'article

Les lignes électriques à haute tension constituent une source de mortalité par collision pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Afin de minimiser ces collisions, les câbles peuvent être équipés de divers types de balises qui en augmentent la visibilité. Une cartographie du risque de collisions en Belgique a permis d’identifier les lignes les plus dangereuses, afin de les équiper en priorité de ces balises. Cet exercice se base sur les éléments suivants, identifiés à partir de plusieurs bases de données ornithologiques : les sites de rassemblements, les dortoirs et les colonies d’oiseaux d’eau, les zones riches en espèces rares et menacées, les sites de haltes migratoires des pluviers, les gagnages d’oies ainsi que la présence de certaines espèces répandues et réputées particulièrement sensibles à ce risque. Sur les 5.600 km de lignes à haute tension en Belgique, près de 6 % sont jugés à haut risque. La plus grande partie de ces segments se situe dans les régions riches en oiseaux d’eau comme l’arrière-pays côtier, ainsi que les grandes vallées et les abords des zones humides à l’intérieur du pays.
La carte permet déjà au gestionnaire du réseau de prioriser la mise en place des dispositifs d’atténuation et pourrait permettre de mieux planifier des développements futurs du réseau.