Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 10/3 | 1973 | 161-170

  Teneur en résidus organochlorés de rapaces trouvés morts en Belgique (première partie).
Joiris, C., Lauwereys, M. & Vercruysse, A.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (638 Kb)

Résumé de l'article

Plusieurs tissus provenant de cinq rapaces trouvés morts en Belgique en 1972 ont été analysés et leur teneur en résidus organochlorés (PCB et pesticides) déterminée. Les résultats ont été discutés en fonction de: a. La contamination des différents oiseaux. Les deux Eperviers analysés montrent une contamination forte dans tous les tissus analysés (plus de 5 ppm au total). La Chouette hulotte n'est fortement contaminée que dans le tissu musculaire; le Hibou moyen-duc et le Milan royal, enfin, ne sont que faiblement contaminés (maximum : 1,5 ppm au total); b. La contamination des différents organes. Dans trois cas, le muscle est nettement plus contaminé que le foie; dans les deux autres cas, au contraire, c'est le foie qui contient nettement plus de résidus organochlorés; c. La contamination par les différents types de résidus. L'analyse de l'ensemble des résultats obtenus révèle l'existence d'une forte corrélation positive entre les PCB et le total des résidus du groupe DDT (r=0,98); d. Une comparaison avec des résultats obtenus dans d'autres pays européens. La contamination des rapaces en Belgique est quantativement comparable à celle des rapaces en Grande-Bretagne et au Pays-Bas.