Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 22/3 | 1985 | 153-168

  La Grive litorne (Turdus pilaris) en Wallonie. Progrès récents et choix des milieux de reproduction.
Leprince, P.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (1.05 MB)

Résumé de l'article

Nicheuse en Belgique depuis 1967, la Grive litorne (Turdus pilaris) a étendu son aire de nidification à une grande partie du pays, et continue actuellement son expansion. Une enquête organisée par la Centrale Ornithologique Aves en 1982, complétée par quelques informations nouvelles en 1983 et 1984 a permis de délimiter la zone de nidification de la Litorne en Wallonie et de définir les caractéristiques des biotopes occupés. Cette aire de nidification wallonne couvre maintenant presque toute la région située au sud du sillon Sambre-et-Meuse et déborde en Hesbaye en direction du Brabant. Un recensement exhaustif de la population dans un secteur ardennais de 718 km2 a permis d'évaluer par extrapolation l'effectif nicheur total de Wallonie à environ 10.000 couples. La Litorne niche le plus souvent en colonies, de 5 à 20 couples mais limitées généralement à 2 ou 3 couples dans les zones récemment occupées. Elle évite les zones densément boisées : plus de 90% des colonies sont situées à proximité immédiate de prairies, et les nids sont construits dans de grands arbres en lisière de bois, dans les vergers, dans des alignements - même au sein des agglomérations -, ou dans les peupleraies, en Hesbaye. Les différents points mis en évidence par cette enquête sont enfin examinés en référence à la situation européenne de l'espèce.