Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 25/2 | 1988 | 116-130

  Contribution à l'étude des Goélands cendrés (Larus canus) hivernant en Belgique.
Schmitz, L. & Degros, E.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (554 Kb)

Résumé de l'article

Au cours des hivers 1985-1986 et 1986-1987, les laridés ont fait l'objet de comptages et de captures au dépôt d'immondices d'Henri-Chapelle. L'afflux de Goélands cendrés a été bien marqué lors de ces deux hivers rudes. Leurs effectifs augmentent en janvier, culminent en février pour chuter en mars. Bien plus que chez la Mouette rieuse et le Goéland argenté, les mouvements hivernaux du Goéland cendré sont nettement liés aux rigueurs climatiques. La longueur alaire des 845 Larus canus capturés a été mesurée; les variations de ce paramètre, qui traduit l'origine et le sexe de l'oiseau, montrent une tendance à un flux et reflux des hivernants en fonction des vagues de froid et des redoux successifs. 5 % des 333 adultes ont pu être déterminés sur la base de la longueur alaire comme étant des heinei; la proportion réelle doit cependant être plus élevée et, lors d'hivers aussi marqués que ceux-ci, elle atteindrait au moins le quart des effectifs.