Aves, p�le ornithologique de Natagora

Consultez les articles du Bulletin Aves !

Recherche

Retour à la liste des articles

Aves, 28/4 | 1991 | 169-188

  Nidifications exceptionnelles du Hibou moyen-duc (Asio otus) et du Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) en 1991 en forêt de Soignes (Brabant).
De Wavrin, H., Walravens, M. & Rabosee, D.

Article est disponnible en pdf Télécharger l'article au format pdf (931 Kb)

Résumé de l'article

Au cours de l'année 1991, la forêt de Soignes, vaste hêtraie située au sud-est de Bruxelles, fut le théâtre d'une nidification exceptionnelle de Hiboux moyens-ducs et de Faucons crécerelles. Pour la seule partie bruxelloise de cette forêt, 65 couples de Moyens-ducs furent recensés (densité : 3,92/km2) ainsi que 18 à 21 couples de Crécerelles (densité de 1,09 1,27 couples/km2). L'extrapolation à l'ensemble de la partie domaniale du massif (43,8 km2), donne respectivement 172 et de 48 à 56 couples. Des phénomènes similaires, quoique moins importants, furent observés en 1971 et 1977. Ces oiseaux normalement inféodés à des milieux semi-ouverts s'établirent ici de préférence au coeur de la haute futaie de hêtres. Quelques couples de Moyens-ducs nichèrent même dans les jardins proches de la forêt. Le régime alimentaire des hiboux était largement dominé par les mulots, au lieu des habituels campagnols; celui des Crécerelles par le Campagnol roussâtre. Cette abondance inhabituelle en forêt est attribuée à une pullulation des rongeurs, elle-même consécutive à une fructification exceptionnelle du hêtre en 1990 et favorisée par un printemps 1991 sec. En ce qui concerne le Hibou moyen-duc, il est en outre probable que cette abondance exceptionnelle soit due à une importante invasion hivernale ou post-hivernale, une partie de ces oiseaux étant restés pour nicher, y compris dans les zones agricoles du Brabant, loin de la forêt de Soignes.