Frasnes-lez-Buissenal et ses environs

Carte Franes et ses environs

Description

Paysage typique du bocage vallonné, avec des zones de cultures et des prairies grasses parcourues de ruisseaux et de haies dans les parties basses. Au fur et à mesure que l’on s’approche des sommets, augmentation des haies et des talus et diminution de la taille des parcelles agricoles dues au relief, pour aboutir aux sommets boisés, principalement par des hêtraies. Relativement préservé, les biotopes souffrent toutefois d’une densité de population humaine assez élevée, à croissance lente mais continue.

 

Région de Frasnes

Espèces 

Toutes les espèces des milieux ouverts et semi-ouverts, mais également des milieux forestiers. Les bois abritent un hôte prestigieux: l’Autour des Palombes, découvert nicheur en 1990 et dont la présence est continue depuis, accompagné de la Buse variable et de la Bondrée apivore. Y nichent également: les Mésanges noire et huppée, le Grosbec, les Hypolaïs (ictérine et polyglotte), … Le Tarin des Aulnes s’y est déjà reproduit et est un hôte hivernal ainsi que le Sizerin flammé et, irrégulièrement, le Beccroisé des Sapins. Les quelques endroits dégagés aux sommets des collines (Hameau des Papins, Delfosse et Barbynfosse) offrent un panorama favorable au suivi migratoire, notamment pour les Rapaces et les Oies mais aussi pour les Passereaux. 190 espèces au total (avec le bassin) début 2016.
Saisons: principalement le printemps et le début de l’été pour les résidents et de fin août à mi-décembre pour la migration postnuptiale en "sky-watching".

Saisons

Toute l'année

Accès

A partir de la sortie d’autoroute A 8, comme pour le bassin de la sucrerie. La région de Frasnes-lez-Buissenal régulièrement suivie est constituée du village du même nom ainsi que, pour parties, des villages de Buissenal et d’Ellignies-lez-Frasnes. Cette zone est délimitée vers l’ouest par la N 60 (Leuze-Renaix), au sud par l’autoroute A 8 (Tournai-Bruxelles) et à l’est et au nord, par les sommets boisés des collines.
Le tout formant une "cuvette" de ± 42 km2 incluse dans le Parc Naturel des Collines. Le vélo est une bonne alternative pour découvrir ses moindres recoins (vélo tout-chemins au minimum!).